Certains cinéastes, des japonais notamment, ont parfois réalisé le remake de leur propre film, des années plus tard (Ozu, par exemple). Kiyoshi Kurosawa, lui, n'a attendu que quelques mois pour tourner une nouvelle version d'une pièce de théâtre qui avait donné Avant que nous disparaissions. Le même thème -des extraterrestres infiltrent le corps d'humains et se servent de guides pour voler des concepts et mieux connaître la planète qu'ils vont envahir et ceux qui l'habitent- mais traité différemment. De la SF qui lorgne plutôt le cinéma américain des années 50 ou des séries du type Les envahisseurs, sans effets spéciaux mais avec des préoccupations psychologiques et surtout ontologiques."Rien n'est plus étrange que l'humain" prétend l'accroche du film. Certes, mais rien n'est plus beau semble dire le film dans son dénouement où l'amour s'oppose à la volonté de l'ennemi alien. Film bizarre et pénétrant quoique plus rien n'étonne de la part de Kurosawa, thriller au sang froid qui évolue à son propre rythme, pas loin d'être languissant, à part dans une dernière partie foisonnante d'action (et pas la plus convaincante). Invasion a une belle gueule d'atmosphère et duquel s'exhale un fatalisme triste qui n'exclut pas l'énergie de se battre pour des valeurs. La narration d'Invasion pourra sans doute lasser certains, elle est pourtant fascinante et submersive pour peu qu'on ne cherche pas le réalisme dans le film mais qu'on se laisse aller vers les rivages de la parabole et de l'onirisme. Le voyage ne manque pas d'attraits.

Cinephile-doux
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Au fil(m) de 2018

Créée

le 7 sept. 2018

Critique lue 629 fois

3 j'aime

Cinéphile doux

Écrit par

Critique lue 629 fois

3

D'autres avis sur Invasion

Invasion
IrinaSchwab
3

Ca commençait bien et pourtant ... JAPAN GAMMA RAY BIMMMMM !!!!!

Invasion est un film sur les concepts au concept intelligent qui souffre, soyons honnêtes et dans le désordre, de ses origines, de son manque de moyen et d'un scénariste qui a voulu jongler entre...

le 7 sept. 2018

9 j'aime

5

Invasion
Ponzu
3

G pa konpri

Bon honnêtement, je dois avoir loupé un truc. J'ai l'impression que le film essaie de distiller un message subtil qui m'a échappé. N’empêche que message ou pas, j'ai de quoi râler. Premier point: ce...

le 7 sept. 2018

8 j'aime

4

Invasion
dagrey
6

Les envahisseurs sont parmi nous

Dans un environnement où tout le monde change inexplicablement de comportement, Etsuko semble bien isolée lorsqu'elle se rend compte que son mari ou sa meilleure amie deviennent bien...

le 11 sept. 2018

6 j'aime

Du même critique

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

France
Cinephile-doux
8

Triste et célèbre

Il est quand même drôle qu'un grand nombre des spectateurs de France ne retient du film que sa satire au vitriol (hum) des journalistes télé élevés au rang de stars et des errements des chaînes...

le 25 août 2021

75 j'aime

5

The Power of the Dog
Cinephile-doux
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

le 25 sept. 2021

70 j'aime

13