Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

L’EXORCISTE 2, L’HÉRÉTIQUE, de John Boorman, sorti en 1977 quatre ans après le succès phénoménal de l’excellent film originel de William Friedkin, avait non seulement déçu William Peter Blatty, l’auteur du roman, mais fait un four au niveau du public et de la plupart de la critique, au point de trouver place dans la « Liste des pires films jamais réalisés » au côté, par exemple, de PLAN NINE FROM OUTER SPACE d’Ed Wood ! Il fallut donc attendre treize ans pour que l’on mette en chantier ce troisième et dernier opus en prenant pour base le roman Légion, du même William Peter Blatty, qui n’était pas vraiment une suite mais poursuivait, sous la forme d’un thriller, les questionnements théologiques du premier roman. Le film fut proposé à John Carpenter qui refusa (nous sommes probablement passé à côté d’un chef d’œuvre), ainsi qu’à Friedkin qui refusa aussi et, considérant probablement que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, c’est finalement le romancier lui-même qui décida de le réaliser. Contrairement à toute attente, le résultat est, bien qu’inégal, plutôt positif et il y a même quelques beaux moments de cinéma, notamment le plan séquence de la scène du meurtre de l’infirmière, ainsi que celle où une vieille dame marche au plafond de l’hôpital sans que personne ne s’en rende compte. Le film fait aussi le choix de délaisser les effets spectaculaires, si ce n’est dans la séquence de l’exorcisme, superflue et imposée par les producteurs à William Peter Blatty qui n’en voulait pas, mais dû finalement céder, au profit d’une impression de malaise : les meurtres, abominables, sont hors champ puis décrits par un des protagonistes. Comme l’indique le titre du roman, Légion, le démon est protéiforme et peut posséder tout un chacun. Le film fait référence plusieurs fois à LA VIE EST BELLE de Capra : ici, c’est tout le contraire, il n’y a pas d’ange gardien et le mal est partout. Le film est disponible en blu-ray chez ESC dans une bonne copie.

Jean-Mariage
7
Écrit par

Créée

le 14 janv. 2021

Critique lue 403 fois

2 j'aime

Jean-Mariage

Écrit par

Critique lue 403 fois

2

D'autres avis sur L'Exorciste - La suite

L'Exorciste - La suite
hellraiser
10

Critique de L'Exorciste - La suite par hellraiser

Après l'échec de L'Hérétique, tout projet de troisième opus fut écarté (même si personnellement je trouve que le film de John Boorman offrait une conclusion convenable). Cependant William Peter...

le 14 févr. 2014

6 j'aime

L'Exorciste - La suite
CritiqueOne2
7

Le Tueur en Série du 7ème Ciel des Enfers.

Adapté du roman, Blatty, le réécrit et le réalise en numérique sphérique panavision avec un petit budget, c'est un gros succès et 1 prix scénario. La suite commence au même endroit dans un rythme...

le 22 avr. 2023

2 j'aime

L'Exorciste - La suite
Jean-Mariage
7

Inégal mais intéressant.

L’EXORCISTE 2, L’HÉRÉTIQUE, de John Boorman, sorti en 1977 quatre ans après le succès phénoménal de l’excellent film originel de William Friedkin, avait non seulement déçu William Peter Blatty,...

le 14 janv. 2021

2 j'aime

Du même critique

Le Gai Savoir
Jean-Mariage
9

Chef-d'œuvre.

Ce film inaugure la « période Mao » de Godard et son entrée dans l'anonymat du cinéma militant, dont il ne sortira que des années plus tard. Filmés sur fond noir (la photo et les couleurs sont...

le 17 janv. 2017

10 j'aime

La Prison
Jean-Mariage
8

Premier "vrai" Bergman et petit chef-d'oeuvre.

La prison est le sixième film réalisé par Bergman, alors quasiment inconnu, mais on peut considérer qu’il s’agit du premier « vrai » Bergman, puisque les cinq films précédents étaient des films de...

le 25 mars 2020

9 j'aime

2

Un vrai crime d'amour
Jean-Mariage
8

Roméo et Juliette en mode prolo.

Finalement, c’est l’éternelle histoire de Roméo et Juliette. Ici, vraiment tout les sépare : leur mentalité, leur famille et, d’une manière qui s’avère radicale, l’exploitation capitaliste. Luigi...

le 20 févr. 2020

7 j'aime