Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

L’Odyssée sous la mer est un défi homérique lancé à tout spectateur convaincu de trouver là un peu d’aventure, de grosses bébêtes pas gentilles et un esprit de camaraderie qui perce les carapaces hiérarchiques. Car rien de cela, sinon l’exact opposé : la mollesse de l’ensemble ne s’explique que par l’incapacité du réalisateur et de son équipe à proposer un tant soit peu d’originalité à un projet coulé d’avance. Ceci ne raconte rien, ceci accumule des séquences inutiles où les échanges entre les protagonistes sont de l’ordre du bruit et non de la parole stricto sensu : on ne ressent aucune complicité, aucune émotion susceptibles de nous attacher à l’un d’eux. Devant notre écran, nous assistons passivement à une suite de rituels nautiques comme si nous contemplions ce petit monde derrière la vitre d’un bocal provisoirement vidé de ses poissons. Quand le rythme s’accélère, la caméra s’excite tellement que nous n’y voyons plus rien. Et quand vient la plongée du vaisseau dans les profondeurs abyssales ! Un sous-marin Playmobil filmé devant un aquarium. L’Odyssée sous la mer n’a de l’odyssée que le titre et de la mer que ce liquide bleu dans lequel nagent des personnages. L’oubli dans lequel est tombé ce film constitue la seule profondeur atteinte, par défaut.

Créée

le 12 nov. 2019

Critique lue 178 fois

Critique lue 178 fois

D'autres avis sur L'Odyssée sous la mer

L'Odyssée sous la mer
JanosValuska
5

The Neptune adventure.

Sur l’affiche du film, on peut voir un submersible sur le point de se faire avaler par un gigantesque poisson-chat ou encore de minuscules plongeurs aux prises avec des murènes géantes. De quoi...

le 7 juil. 2022

L'Odyssée sous la mer
Fêtons_le_cinéma
1

Une aventure de fond de bocal

L’Odyssée sous la mer est un défi homérique lancé à tout spectateur convaincu de trouver là un peu d’aventure, de grosses bébêtes pas gentilles et un esprit de camaraderie qui perce les carapaces...

le 12 nov. 2019

Du même critique

Sex Education
Fêtons_le_cinéma
3

L'Ecole Netflix

Il est une scène dans le sixième épisode où Maeve retrouve le pull de son ami Otis et le respire tendrement ; nous, spectateurs, savons qu’il s’agit du pull d’Otis prêté quelques minutes plus tôt ;...

le 19 janv. 2019

87 j'aime

17

Ça - Chapitre 2
Fêtons_le_cinéma
5

Résoudre la peur (ô malheur !)

Ça : Chapitre 2 se heurte à trois écueils qui l’empêchent d’atteindre la puissance traumatique espérée. Le premier dommage réside dans le refus de voir ses protagonistes principaux grandir, au point...

le 11 sept. 2019

77 j'aime

14