Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

500 millions de chinois et Matt Damon pour tous les sauver...

Ayant été voir le film sans savoir de quoi il s'agissait ni ayant vu une seule image préliminaire à ma vision, après un quart d'heure, j'étais là "WTF did I just see?!", mais je dois avouer que je me suis quand même bien marré (même si je suis quasi certain que ce n'était pas le but recherché).


Le synopsis est simple. La muraille de Chine a été construire ici non pas pour se protéger des invasions mongoles, mais bel et bien pour échapper aux attaques répétées tous les 60 ans de créatures (sorte de mélange entre des chiens des enfers et des broods pour les lecteurs de X-Men) surpuissantes. Heureusement que le film nous précise au départ qu'il s'agit d'une légende parce que ma réalité historique aurait pu en être bouleversée...


Alors avant de rentrer dans le vif du sujet, il est bon ton de noter qu'il s'agit d'une production chinoise à 100% et ce malgré le logo Universal qui ouvre le film et Matt Damon en star principale de l'action. Une œuvre chinoise destinée donc à envahir le marché international (ce qui peut être sympa à long terme amenant une rivalité avec Hollywood et poussant tout le monde à sortir de meilleurs films).


Donc 2 soldats étrangers sont à la recherche de la mystérieuse poudre noire aux pouvoirs explosifs (en gros de la poudre à canon quoi) et vont se retrouver pris, malgré eux, dans un conflit qui les dépasse de loin. Vont-ils apprendre le sens de l'honneur ou profiter de l'occasion pour parvenir facilement à leurs fins?


Visuellement cela commence hyper mal par un générique d'ouverture nous amenant sur une muraille de chine en polygone dégueulasse me donnant envie de quitter la salle instantanément en hulant que la vie est trop courte pour ces conneries! Heureusement je m'en suis bien gardé car une fois le film débuté, les effets spéciaux et chorégraphies orchestrées sont très réussies et c'est tout qu'on peut retenir de ce long métrage ou presque!


Presque?


Oui, car en fait la disposition de l'armée et son fonctionnement sur la muraille pour faire face aux assauts est assez impressionnante, il faut bien le reconnaitre en toute bonne foi. C'est fluide, c'est organisé, il y a des idées loufoques mais originales qui fonctionnent bien comme une unité qui se bat en attaques piquées au sol depuis la muraille par un système de saut à l'élastique. Ca a l'air chelou comme cela, mais ça donne un petit effet badass et laisse la place à des chorégraphies pêchues. Chaque unité a une couleur distincte à son fonctionnement ce qui lors des batailles donne lieu à un chant de couleurs tournoyant dans le flot de l'action. Tout cela a pour effet de transformer une action basique et bourrine en une symphonie élégante. Bon, j'exagère sans doute un petit peu dans mes superlatifs mais cela fonctionne très bien.


Et pour le reste?


Bon pour le reste, faut bien avouer que c'est de la demer... Le film évolue par des facilités scénaristiques, l'univers entourant le film est inexistant, les personnages et l'intrigue ne sont absolument pas développés. La performance des acteurs n'est pas terrible. Même si la sublissime Jing Tian embellit l'affiche, elle n'est pas on ne peut plus crédible en général féroce. Willem Dafoe est risible de nullité à un point que l'on vient à se demander s'il n'est pas payé pour plomber le film. Pedro Pascal aka Prince Oberyn est à côté de la plaque tout du long. Matt Damon quant à lui, sans mal jouer, a une tête à se demander ce qu'il fout là pendant toute l'intrigue. Bref, y en a qui étaient contents de prendre un cachet quitte à figurer au milieu d'un nanar. Et les répliques que les personnages s'échangent entre eux sont juste plates et dénuées d'intérêt...


Et pourtant même si je me suis claqué le front plusieurs fois devant tant de ratage, on ne peut pas dire que je me sois ennuyé une seule minute. Le rythme est soutenu, le visuel en jette et ça suffit à nous faire patiemment rester jusqu'à la fin de la projection. Par contre aussitôt vu, aussitôt oublié... Bref, une première lancée sur le marché international ratée pour la Chine mais qui annonce un potentiel certain pour l'avenir!

MathiasBaum
4
Écrit par

Créée

le 20 janv. 2017

Critique lue 413 fois

4 j'aime

Critique lue 413 fois

4

D'autres avis sur La Grande Muraille

La Grande Muraille
Behind_the_Mask
5

Blockbuster bridé

Jusqu'ici, ce n'était que par l'apparition quelque peu incongrue du nom d'un grand groupe (Alibaba, au hasard), juste avant la première scène d'un film, le paiement faste des services d'un...

le 14 janv. 2017

72 j'aime

12

La Grande Muraille
Racoon3000
5

...Une bouse comme je les adore. :)

La Grande Muraille a trouvé sa place entre Pacific Rim, BattleShip et le dernier Godzilla, dans mon temple très personnel des films bousesques et jouissifs. Matt Damon sauve la Chine et le monde en...

le 12 janv. 2017

30 j'aime

2

La Grande Muraille
Tonto
6

Comme quoi il n'y pas que Trump qui aime bien les murs...

Seuls rescapés d’un groupe d’aventuriers européens venus en Chine chercher la mystérieuse poudre noire, une arme mythique qui y est fabriquée, William Garin (Matt Damon) et Pero Tovar (Pedro Pascal)...

le 18 janv. 2017

30 j'aime

1

Du même critique

Lion
MathiasBaum
8

La genèse d'un monde #GoogleEarth

Lion est le premier film de Garth Davis, et le moins que l'on puisse dire, c'est que pour un premier long métrage, il s'agit d'une réussite! Un enfant de 5 ans vivant dans une pauvreté extrême, mais...

le 31 janv. 2017

43 j'aime

4

The Jane Doe Identity
MathiasBaum
7

Les yeux gris...

the Autopsy of Jane Doe est un petit film d'horreur très sympathique. Sans prétention et sans effet forcé, il arrive à faire monter une tension par l'utilisation de petites choses simples (un bruit...

le 15 avr. 2017

39 j'aime

2

Le Dernier Jour de ma vie
MathiasBaum
7

Before I rise...

Je n'avais absolument pas entendu parler de ce film, ni ne savait réellement de quoi il s'agissait avant de voir dans l'horaire du ciné que ça se combinait bien avec la sortie du boulot et que le...

le 12 avr. 2017

35 j'aime

4