⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Une histoire d'adultère ou encore une liaison entre une femme de 45 ans et un très jeune homme ? Ce ne sont pas en définitive les véritables thèmes de La Passagère, qui montre avant tout le désir d'une femme, dans sa simplicité et son impétuosité, et cela n'a évidemment rien de choquant et rééquilibre un peu la balance (le cinéma n'a eu de cesse de montrer depuis son origine à quel point il était "normal" que des hommes âgés séduisent des jouvencelles). Ce n'est pas cela qui étonne dans le film mais à vrai dire rien ne surprend véritablement dans un récit assez banal, somme toute, et qui essaie d'étoffer son propos avec son versant social. Pas très convaincant car cette idylle en mer et sur terre n'est pratiquement vue qu'à travers le prisme des deux tourtereaux, négligeant, à quelques scènes près, les réactions de leur environnement. Hors les étreintes amoureuses, le film se complait dans une atmosphère peu dramatique, alors qu'il y a tout de même au départ l'enjeu de la survie d'un couple. Avec ses ellipses, notamment la dernière, La Passagère esquive les tensions et les crispations qui semblent pourtant induites par une situation pareille. Mais, après tout, la réalisatrice, Héloïse Pelloquet reste fidèle à son dessein : le portrait d'une femme libre qui obéit à ses envies. Sa chance, pour pallier un certain minimalisme du scénario, est d'avoir à sa disposition une actrice d'exception, Cécile de France, parfaite de bout en bout.

Cinephile-doux
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Au fil(m) de 2022

Créée

le 1 janv. 2023

Critique lue 803 fois

1 j'aime

Cinéphile doux

Écrit par

Critique lue 803 fois

1

D'autres avis sur La Passagère

La Passagère
Raphmus
8

La tempête emporte tout

« La passagère » franchement quelle claque ! Et même si ce film a pas mal de défauts (j’y reviendrais plus tard) bah j’étais complètement plongé dedans et l’histoire de cette femme de 45 ans qui...

le 30 déc. 2022

4 j'aime

La Passagère
Swindgen
7

Critique de La Passagère par Swindgen

Pas mal, ce titre Le cinéma d'auteur se porte mal. L'autre jour, le cinéaste Benoit jacquot constatait sur le sujet en interview que les spectateurs ne voulaient plus voir de films d'auteurs. Selon...

le 15 janv. 2023

2 j'aime

La Passagère
ISSIDOR-DUCASSE
7

du vrais que c'est beau

C'est beau le vrais, c'est touchant aussi, c'est scincère, c'est dure mais vrais. C'est sans idée, se n'ai que de passage. on le voi de nos yeux on le touche de nos mains, mais il s'echappe comme le...

le 4 janv. 2023

2 j'aime

Du même critique

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

France
Cinephile-doux
8

Triste et célèbre

Il est quand même drôle qu'un grand nombre des spectateurs de France ne retient du film que sa satire au vitriol (hum) des journalistes télé élevés au rang de stars et des errements des chaînes...

le 25 août 2021

76 j'aime

5

The Power of the Dog
Cinephile-doux
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

le 25 sept. 2021

70 j'aime

13