Torturé 20 ans plus tôt, un agent de la CIA, quasi retraité et atteint par de premiers symptômes de démence, n'a jamais cessé de rechercher son tortionnaire. Et il a enfin retrouvé sa trace. Très mal accueilli outre-Atlantique, le dernier Paul Schrader est sorti directement en DVD en France sous le titre (peu approprié) de La sentinelle, Pour attirer les spectateurs, l'affiche rappelait que son réalisateur a été le scénariste de Taxi Driver et le coscénariste de Raging Bull. Cela date un peu mais il est vrai que les derniers films de Schrader montraient un cinéaste désormais peu inspiré. Dying of the Light, avec son scénario peu crédible a tout pour décevoir et surtout les amateurs de films d'action. Il est pourtant relativement intéressant par son ton désabusé et son pessimisme noir. Nicholas Cage, au bout du rouleau physiquement et moralement, obsessionnel jusqu'à la folie, fait mieux que défendre son rôle pathétique. Ce thriller malade est finalement dans la continuité de l'oeuvre de Schrader qui a toujours eu un faible pour les personnages détruits en quête de résilience. Petit attrait supplémentaire : la présence d'Irène Jacob, l'inoubliable interprète de Kieslowski.

Cinephile-doux
6
Écrit par

Créée

le 29 mai 2018

Critique lue 367 fois

Cinéphile doux

Écrit par

Critique lue 367 fois

D'autres avis sur La Sentinelle

La Sentinelle
Fatpooper
6

Malade dans la tête

Difficile de savoir quels furent les changements apportés par la production contre le gré de Schrader. En tous cas, le résultat final n'est pas si calamiteux que ça. Je vais attribuer ces qualités à...

le 31 juil. 2015

1 j'aime

La Sentinelle
Fabio-R
4

Critique de La Sentinelle par Fabio R.

Nicolas Cage et Paul Schrader ont comme point commun d'avoir une carrière sur le déclin depuis plusieurs années ce qui est triste tant les deux ont marqué dans leur domaine le monde du cinéma. La...

le 18 févr. 2015

1 j'aime

La Sentinelle
Moizi
3

America, fuck yeah !

Pff, franchement ce film me déprime, pas parce qu'il est triste, mais parce qu'il est tellement nul et si peu drôle. Non parce qu'on ne va pas se mentir, aller voir un petit Nicolas Cage c'est un peu...

le 8 févr. 2015

1 j'aime

2

Du même critique

As Bestas
Cinephile-doux
9

La Galice jusqu'à l'hallali

Et sinon, il en pense quoi, l'office de tourisme galicien de As Bestas, dont l'action se déroule dans un petit village dépeuplé où ont choisi de s'installer un couple de Français qui se sont...

le 27 mai 2022

76 j'aime

4

France
Cinephile-doux
8

Triste et célèbre

Il est quand même drôle qu'un grand nombre des spectateurs de France ne retient du film que sa satire au vitriol (hum) des journalistes télé élevés au rang de stars et des errements des chaînes...

le 25 août 2021

76 j'aime

5

The Power of the Dog
Cinephile-doux
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

le 25 sept. 2021

70 j'aime

13