Au vu des critiques de Numéro 9, je ne m'attendais pas vraiment à quelque chose de chouette. "Beau mais plat", boarf, je m'étais préparée à m'ennuyer allègrement.

Et puis finalement... Alors certes, l'histoire n'est pas révolutionnaire. Un monde déserté à la suite d'une guerre hommes x machines. Ca a de quoi faire remake sauce dessin animé. Pourtant, l'univers extrêmement esthétique et fouillé de Numéro 9 ne laisse pas indifférent, et j'ai réussi à être prise dans l'histoire. De plus, le film a le mérite d'éviter certains clichés qui auraient vraiment été nauséabonds (attention SPOILERS) : pas d'histoire d'amour idiote, pas de résurrection finale pour sauver un esprit bisounoursesque... Et même le héros, si cliché soit-il, n'en est pas pour autant insupportable.

Autre qualité : le film est court. Car oui, plus long, on se serait peut-être ennuyé. Plus long, on aurait vraiment cru au format Disney. Ici, bien que je n'aie pas vu le court-métrage ayant servi de base à Numéro 9, il me semble qu'on ne tente pas d'abuser de notre crédulité et il n'y a pas de temps mort, sans qu'il y ait non plus des passages trop rapides.

Numéro 9 est donc un joli film. La fin, qui sort (un peu) des sentiers battus, lui fait mériter amplement le 7, même s'il est difficile d'envisager ce qui peut bien se passer une fois le film terminé, dans ce paysage dévasté peuplé de désormais (spoilers again) quatre poupées de chiffon, ultimes vestiges d'humanité. Allez quoi, imaginez-nous une petite suite, je suis curieuse.
Eggdoll
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films critiqués (en attendant de trouver une meilleure classification).

Le 16 mars 2011

9 j'aime

1 commentaire

Numéro 9
SimplySmackkk
7
Numéro 9

Le bon numéro ?

En 2005, après plusieurs années de travail dessus, Shane Acker peut faire découvrir son court-métrage de fin d’études. Baptisé 9, il présente deux poupées en toile de jute dans un univers qui semble...

Lire la critique

il y a 3 mois

11 j'aime

8

Numéro 9
EricDebarnot
5
Numéro 9

Un beau livre d'images

On connaît le conte de fée de la genèse de ce "*Numéro 9(", l'intérêt engendré par le court métrage fascinant de Shane Acker qui lui a permis d'étendre sa vision sur un peu plus d'une heure. Les...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

2

Numéro 9
Eggdoll
7
Numéro 9

Critique de Numéro 9 par Eggdoll

Au vu des critiques de Numéro 9, je ne m'attendais pas vraiment à quelque chose de chouette. "Beau mais plat", boarf, je m'étais préparée à m'ennuyer allègrement. Et puis finalement... Alors certes,...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

1

L'Insoutenable Légèreté de l'être
Eggdoll
10

Apologie de Kundera

On a reproché ici même à Kundera de se complaire dans la méta-textualité, de débiter des truismes à la pelle, de faire de la philosophie de comptoir, de ne pas savoir se situer entre littérature et...

Lire la critique

il y a 9 ans

134 j'aime

10

Salo ou les 120 Journées de Sodome
Eggdoll
8

Au-delà de la dénonciation : un film à prendre pour ce qu'il est.

Les critiques que j'ai pu lire de Salo présentent surtout le film comme une dénonciation du fascisme, une transposition de Sade brillante, dans un contexte inattendu. Evidemment il y a de ça. Mais ce...

Lire la critique

il y a 10 ans

66 j'aime

7

Spring Breakers
Eggdoll
4

Non.

Je m'attendais à tout en allant voir ce film, tantôt encensé, tantôt répudié. A du trash, du sexe, de la drogue, tout ce que vous voulez - et je l'ai eu. Mais alors je ne m'attendais pas à me faire...

Lire la critique

il y a 9 ans

48 j'aime

21