👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Anne Fontaine continue à être une réalisatrice déconcertante et inégale, capable du meilleur (Les innocentes, Nettoyage à sec) comme du moins bon. Police possède un vrai beau sujet de départ (la reconduite à l'aéroport d'un sans papiers vers le Tadjikistan) avec le cas de conscience de trois flics chargés d'une besogne qu'ils ne goûtent guère. Mais le sort du réfugié ne sert à Anne Fontaine qu'à interroger la fonction de policiers, perdus dans des tourments intimes qui ont un peu à voir avec leur métier mais aussi à leur vie privée, pour le moins insatisfaisante. Que le film soit davantage une étude psychologique qu'un thriller n'est pas un défaut mais la lourdeur de son traitement en est bel bien un. La chape de plomb est permanents, dans une ambiance nocturne et tendue au sein de l'habitacle de la voiture de police et on finit par apprécire les silences plutôt que les dialogues (faibles) ou les quelques flashbacks d'un intérêt discutable. Ce n'est pas drôle d'être policier aujourd'hui, personne ne discute cette évidence mais Anne Fontaine n'en donne qu'une vision parcellaire à compléter avec le Police de Pialat ou Polisse de Maïwen, par exemple. Le côté humaniste des personnages et leur comportement vis-à-vis de l'homme condamné à l'expulsion sont sujets à caution et posent la question de la vraisemblance de leurs actes. Et que sous l'uniforme il y ait un cœur qui bat et des sentiments, ma foi, ce n'est pas une révélation, non ? Rien ne peut être reproché au trio d'acteurs, Grégory Gadebois, Omar Sy et Virginie Efira mais ils ont tous été bien meilleurs auparavant et ils ne peuvent sauver le film d'une certaine grisaille et d'une langueur monotone.

6nezfil
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Au fil(m) de 2020

il y a 2 ans

10 j'aime

1 commentaire

Police
DavidRumeaux
3
Police

Police !

Alors là. Autant j’apprécie la carrière éclectique d’Anne Fontaine, autant il me sera tout simplement impossible de défendre ce film d’une quelconque maniére ! Virginie, Erik et Aristide (si si,...

Lire la critique

il y a 2 ans

19 j'aime

Police
6nezfil
5
Police

Sous l'uniforme

Anne Fontaine continue à être une réalisatrice déconcertante et inégale, capable du meilleur (Les innocentes, Nettoyage à sec) comme du moins bon. Police possède un vrai beau sujet de départ (la...

Lire la critique

il y a 2 ans

10 j'aime

1

Police
QuentinBombarde
7
Police

Peau lisse

Police est un titre trompeur. Anne Fontaine ne signe pas là son premier film policier mais continue son observation humaine dans un long-métrage porté par de superbes acteurs. Anne Fontaine, malgré...

Lire la critique

il y a 2 ans

9 j'aime

The Power of the Dog
6nezfil
8

Du genre masculin

Enfin un nouveau film de Jane Campion, 12 ans après Bright Star ! La puissance et la subtilité de la réalisatrice néo-zélandaise ne se sont manifestement pas affadies avec Le pouvoir du chien, un...

Lire la critique

il y a 9 mois

61 j'aime

12

Mon inconnue
6nezfil
7
Mon inconnue

Relativité restreinte

Et si on supprimait les bandes-annonces des salles de cinéma ? Celle de Mon inconnue, outre le fait qu'elle dévoile copieusement tous les tenants et presque les aboutissants du film, en accentue la...

Lire la critique

il y a 3 ans

55 j'aime

9

Drunk
6nezfil
8
Drunk

Mélan(al)colique

Le problème de Thomas Vinterberg est d'avoir atteint un niveau très élevé dès son deuxième long-métrage, Festen, sans être capable de réitérer pareille performance par la suite, malgré quelques...

Lire la critique

il y a plus d’un an

51 j'aime