Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Polisse
7.2
Polisse

Film de Maïwenn (2011)

Maïwenn est une manipulatrice névrosée et le cinéma y gagne beaucoup

Ce film est un uppercut qui vous déchire le cœur, grâce à une réalisation et un montage ultra-nerveux qui accouchent d'une énergie vitale incroyable, trop peu présente dans un cinéma français souvent sclérosé.

Un scénario riche (on y reconnait d'ailleurs la patte de Jérémie Elkaïm, entrevue dans le formidable "La Guerre est déclarée" (1) ) et une bande-son ravageuse (un film où l'on peut entendre Urban Species est déjà un film réussi) finissent d'insuffler à ce "Polisse" une rage qui renverse tout sur son passage.

Maïwenn semble manipuler les acteurs à sa guise, et faire ainsi sortir d'eux des moments de vérité intenses. Ce pouvoir sur les acteurs peut d'ailleurs étonner de la part d'une cinéaste si jeune mais confère à son cinéma une véritable singularité, qu'on a pu connaître en son temps avec un Pialat par exemple.

Ce "Polisse" possède une véritable originalité mais peut aussi se voir comme la continuité du travail de la réalisatrice (et aussi de son travail sur elle-même).

En résumé, deux heures d'inhumanité crasse d'où jaillissent soudain quelques moments de vie : je ne suis pas prêt en effet d'oublier ce fou-rire à la fois terrifiant et si profondément humain, ou encore ces quelques plans sur le visage d'un grand-père d'une douceur absolue.

Enfin parce qu'on est avant toute chose dans du pur cinéma, comment ne pas saluer les performances exceptionnelles de cette galerie de comédiens, d'où jaillit le gargantuesque JoeyStarr.

NB : Une pensée pour un grand Monsieur du cinéma français, Bertrand Tavernier, qui avait en son temps signé son "Polisse", le magnifique "L627" (2).

(1) http://www.senscritique.com/film/La_Guerre_est_declaree/critique/9084161
(2) http://www.senscritique.com/film/L_627/497481

http://www.senscritique.com/film/Le_Bal_des_actrices/critique/6745438
takeshi29

Écrit par

Critique lue 1.6K fois

43
5

D'autres avis sur Polisse

Polisse
Chaiev
3

Le bal des pompiers

Maïwenn a mis la chanson de l'Ile aux Enfants sur son générique de début ("voici venu le temps des rires et des chants", vue la suite, je crois que ça signifie que le monde de l'enfance n'est pas si...

le 22 oct. 2011

136 j'aime

52

Polisse
reno
5

Critique de Polisse par reno

Dès l'ouverture de Polisse nous voilà prévenus : on jure de nous dire la vérité, celle naturellement qui sort de la bouche des enfants. Et c'est là la grande confusion qu'instaure le film. Ce que...

Par

le 31 oct. 2011

117 j'aime

12

Polisse
Gand-Alf
8

Délivrez-nous du mal.

Laissant de côté l'univers personnel et un peu trop douillet de ses précédents essais, la comédienne / cinéaste Maïwenn prend un peu plus de risques en s'attaquant à un sujet extrêmement délicat,...

le 20 janv. 2014

72 j'aime

1

Du même critique

Ernest et Célestine
takeshi29
8

Éric Zemmour : " "Ernest et Célestine" ? Un ramassis de propagande gauchiste "

"Ernest et Célestine" est-il un joli conte pour enfants ou un brûlot politique ? Les deux mon général et c'est bien ce qui en fait toute la saveur. Cette innocente histoire d'amitié et de tolérance...

le 15 avr. 2013

282 j'aime

34

Racine carrée
takeshi29
8

Alors, formidable comme "Formidable" ?

En 2010, la justice française m'avait condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir émis un avis positif sur le premier album de Stromae (1). La conclusion du tribunal était la suivante : "A...

le 18 août 2013

258 j'aime

34