👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Je vais pas trop faire ma mauvaise tête. Tout ça part d'une bonne intention, malheureusement, vous n'êtes pas sans savoir que l'enfer en est pavé...

Donc ok, on essaye de faire une comédie sur la tolérance, et le respect de l'autre sur base de l'intolérance commune à tous afin de montrer que nous sommes tous pareil. Le fond est déjà franchement discutable, mais admettons. Après tout utiliser des clichés afin de les démonter, montrer les préjugés communs à tous pour mieux les combattre, ça peut fonctionner même si ça demande beaucoup de subtilité. Le film en est trop dépourvu pour faire illusion.

L'entièreté du machin est une enchainement improbable de clichés xénophobes qui sont là pour qu'on s'en moque, okay, mais qui constituent l'unique ressort comique du film. Mais admettons! Après tout c'est le sujet du truc, et même si c'est carrément lourdingue comme approche tout autant que dans la manière dont c'est traité, tant que c'est drôle après tout pourquoi pas (Vous avouerez que je suis souple tout de même).

Le problème, c'est que c'est pas vraiment drôle. Il y a bien un ou deux moments ou vous sourirez, mais je dois dire que j'ai surtout trouvé le temps long (et le film ne dure que 1h30), et bien souvent j'ai soupiré d'un air navré après chaque blague communautariste déjà entendue je ne sais combien de fois, et que même mes vieux oncles n'osent plus faire quand ils sont bourrés comme seuls mes oncles peuvent l'être (on surnomme un de mes oncles "Tonton flingueur", c'est vous dire s'il a la capacité de s'en mettre jusqu’à ras bord).

Donc un film assez nul même avec cette intention louable de présenter un visage bigarré de la société française et de rappeler que l'image d'une France blanche et catholique est passée de mode. C'est peut-être le seul truc qui sauve le film: des tas de personnes vont voir ça et vont trouver ça cool, le multiculturalisme, même si c'est pour les plus mauvaises raisons du monde.

Un film aux intentions louables, mais mal amenées; c'est filmé comme un téléfilm du dimanche soir; les acteurs cabotinent comme c'est pas permis; et c'est pas drôle. Un classique de la comédie française de ces vingt dernières années en somme...

Samu-L
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films vus ou revus en 2014

il y a 8 ans

95 j'aime

31 commentaires

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
guyness
2

Quatre mariages et une tête d’enterrement

L’exercice est finalement bien plus délicat qu’il y parait. Expliquer que l’on n’a pas apprécié une seule des 94 minutes d’un film qui a rencontré un tel écho à travers le pays fait facilement...

Lire la critique

il y a 8 ans

214 j'aime

101

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Samu-L
4

Pour mériter ça!

Je vais pas trop faire ma mauvaise tête. Tout ça part d'une bonne intention, malheureusement, vous n'êtes pas sans savoir que l'enfer en est pavé... Donc ok, on essaye de faire une comédie sur la...

Lire la critique

il y a 8 ans

95 j'aime

31

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?
Alexandre_Bainé
3

J'ai mal à ma France !

Parfaitement Monsieur ! J'ai mal à ma France, j'ai mal à mon patrimoine ! On nous refourgue depuis ces dernières années trop de comédies françaises bidons, mais là, c'est le pompon ! Car si les...

Lire la critique

il y a 8 ans

86 j'aime

55

Star Wars - Le Réveil de la Force
Samu-L
6

Star Wars Episode VII: A New Hope Strikes Back

Divulgâchage épique dans ce billet!!! Au départ, j'avais décidé de pas intervenir. Je m'étais dis: " mon petit Sam, est-ce que ça vaut vraiment la peine de t'embarquer là dedans? Parce que tu sais...

Lire la critique

il y a 6 ans

284 j'aime

97

Joker
Samu-L
7
Joker

Renouvelle Hollywood?

Le succès incroyable de Joker au box office ne va pas sans une certaine ironie pour un film qui s'inspire tant du Nouvel Hollywood. Le Nouvel Hollywood, c'est cette période du cinéma américain ou...

Lire la critique

il y a 2 ans

226 j'aime

12

Monty Python - La Vie de Brian
Samu-L
10

I say you are Lord, and I should know. I've followed a few

On est en 1993, j'ai 15 ans (enfin plus ou moins), et je m'ennuie un peu en cette soirée d'hiver, je déprime pas mal aussi. J'allume la télévision et je zappe d'une série B à une série française...

Lire la critique

il y a 10 ans

195 j'aime

20