👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Burton est fini.. Sweeney Todd c'est trop nul, en plus ça chante.. Que ce film a pu me faire peur, je l'ai vu finalement totalement par hasard, quand Arte a fait sa spéciale Burton, je me suis résolu à le matter parce qu'il suivait Ed Wood que j'avais adoré petit, et que j'avais tant apprécié revoir.. Je voulais comprendre l'écart entre les deux oeuvres, je voulais savoir pourquoi Burton avait tant régressé, et s'il subsistait un peu de talent derrière les effets numériques dégueulasses, et la BA du film qui depuis toujours me foutait la gerbe.

Et bah, je me suis planté, j'ai adoré, après 5 premières minutes où j'étais quand même perplexe, dès que j'ai compris les enjeux du scénario, dès que j'ai vu Rickman apparaître, je me suis mis à tout adorer! Même les chants, même le Johaaaannaaa insupportable!
J'ai pris mon pied, j'ai explosé de rire avec Sacha Baron Cohen, et j'ai jubilé ! Et surtout le film est incroyablement sombre comme à la belle époque de Batman Returns! Et puis la chanson en duo Rickman-Depp, ça n'a juste pas de prix : pretty wooooommaaaannn...

Même le twist final m'a surpris. Enfin bref, un film qui se fait généralement dégommer sans que je ne comprenne pourquoi, parce que je le trouve brillant à tous les niveaux, incisif, drôle, misanthrope (le personnage de Depp est quand même infiniment antipathique), avec un style que Burton renouvelle sans tomber dans sa propre caricature, ou dans la facilité de l'autocitation.

Le montage est d'une précision diabolique (l'enchaînement sur la reprise de Johanna, avec l'alternance entre le marin et Sweeney qui égorge à gogo, est grandiose). Et même Depp qui a tendance à m'exaspérer plus le temps passe, est très sobre et très bon, tout en retenue. Bref de mon point de vue une réussite à tous les niveaux, allez à la limite, y a la chanson du gosse qui était gonflante. Mais le reste c'est du grand Burton, et je suis loin d'être convaincu qu'il se soit définitivement embourgeoisé et qu'il soit fini. A mon avis, il a encore des choses à dire, et de bons films à faire.
Sweeney Todd - Le Diabolique Barbier de Fleet Street
KingRabbit
8

Tim Burton n'est pas encore périmé

Burton est fini.. Sweeney Todd c'est trop nul, en plus ça chante.. Que ce film a pu me faire peur, je l'ai vu finalement totalement par hasard, quand Arte a fait sa spéciale Burton, je me suis résolu...

Lire la critique

il y a 9 ans

42 j'aime

4

Sweeney Todd - Le Diabolique Barbier de Fleet Street
Swann
9

Critique de Sweeney Todd - Le Diabolique Barbier de Fleet Street par Swann

Je fais parti des petits cons qui trouvent ce Burton magnifique, un de mes préférés pour tout avouer... Parceque on dit tout le temps que "Putain Burton c'etait mieux avant, maintenant il se parodie...

Lire la critique

il y a 11 ans

40 j'aime

8

Les 8 Salopards
KingRabbit
8

Peckinpah Hardcore

Le film va diviser... Encore plus que d'habitude pour du Tarantino, mais sur le plan moral essentiellement, là où les précédents Tarantino décevaient également sur la forme, avec des films...

Lire la critique

il y a 6 ans

256 j'aime

25

Batman & Robin
KingRabbit
9

Pourquoi j'aime (sincèrement) "Batman et Robin"

Je vois bien ce petit jeu qui consiste à se moquer plutôt méchamment et bassement de ce film en tournant en dérision tous ses côtés un peu débiles volontaires ou non. Mais j'aime vraiment bien...

Lire la critique

il y a 9 ans

159 j'aime

26

Battle Royale
KingRabbit
7

Souvenirs de collège

Je me souviens, il y a une douzaine d'années, quand je n'étais qu'un collégien d'1m57, de la salle de perm, à la cour, jusqu'aux couloirs étroits menant au réfectoire, se murmuraient avec insistance...

Lire la critique

il y a 9 ans

110 j'aime

5