👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'aurais aimé sincèrement dire du bien de The Master .
Je suis un admirateur du travail de Paul Thomas Anderson depuis Boogie Nights, premier film stupéfiant qui aurait pu etre signé scorcese sans que personne de trouve rien à redire . Magnolia et There will be blood étaient eux aussi des monuments dans des styles différents qui font que j'attendais the Master depuis des mois .
D'autant que le sujet de la création d'une secte, pouvant etre l'eglise de scientologie, dans l'amérique des années 50 n vue par anderson promettait clairement d'etre le film de l'année .

Pourtant, malgré une mise en scène de toute beauté , une direction d'acteurs exeptionelle, quelques scènes vraiment fortes, je suis passé à coté du film . je n'y ai rien compris, et pire je me suis meme ennuyé .

Ce n'est pas la faute de Philip Seymour Hoffman qui est juste prodigieux dans sou role de gourou charismatique, roublard et manipulateur . Ce n'est ps la faute d'Amy adams dont la prestation d'exalté fait limite froid dans le dos .
La performance de Joachim Phoenix est elle aussi impressionante , meme si elle semble un peu exessive , comme sortie directement de l'actor's studio ou d'une immitation de Daniel Day Lewis dans There Will Be blood.

La relation ambigue , quasi masochiste entre les deux personnages peut etre interressante, mais elle ne débouche sur rien .
Le fil conducteur semble avoir été perdu, à tel point qu'on se demande si la version du film qui nous a été projeté n'est pas tronquée, retravaillée pour ne pas avoir à subir de pressions.
On ne sait rien ou pas grand chose sur le sontenu et la doctrine de la secte.

Je pense au final que paul Thomas Anderson s'est, malgré tout son talent, perdu en route en oubliant que la base du cinéma est de raconter une histoire , et qu'un film ne se résume pas à sa beauté , son interpretation ou ce qu'il suggère .
Il tombe à mes yeux peut etre dans les memes travers que Terence Mallick.
Il y a pire comme comparaison, mais on aimerait tellement que son prochain film soit plus construit.
ldekerdrel
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste top films perso 2013

il y a 9 ans

26 j'aime

1 commentaire

The Master
Bex
6
The Master

Critique de The Master par Bex

Si j'écris cette critique, c'est bien plus pour tenter de clarifier mon sentiment vis-à-vis du film que pour réellement lui accorder sa vraie valeur. En effet The Master est le genre de film très...

Lire la critique

il y a 9 ans

91 j'aime

9

The Master
Anyo
9
The Master

Confrontation Mutuelle

Paul Thomas Anderson peaufine son art de film en film. Après la frénésie de ses débuts et de ses films chorales tous impregnés d'une insouciance formelle manifeste, le cinéaste américain semble...

Lire la critique

il y a 9 ans

85 j'aime

6

The Master
guyness
6
The Master

La voie de son maître

Impossible de parler de ce film sans en dissocier absolument la forme souvent somptueuse, du fond pour le moins déroutant, pour ne pas dire abscons. The Master, haute définition La (grande) forme...

Lire la critique

il y a 9 ans

45 j'aime

9

The Master
ldekerdrel
3
The Master

acte manqué ?

J'aurais aimé sincèrement dire du bien de The Master . Je suis un admirateur du travail de Paul Thomas Anderson depuis Boogie Nights, premier film stupéfiant qui aurait pu etre signé scorcese sans...

Lire la critique

il y a 9 ans

26 j'aime

1

20 ans d'écart
ldekerdrel
5

Merci Pierre Niney

20 ans d'écart est un film qu'on a déjà vu mille fois . C'est une ROMCOM francaise, qui emprunte les codes des films américains du meme genre . Bien sur elle est belle, bien sur il est plein de...

Lire la critique

il y a 9 ans

18 j'aime

2

Le Prix à payer
ldekerdrel
6

Critique de Le Prix à payer par ldekerdrel

Le prix à payer est un film beaucoup plus intelligent qu'il en a l'air. Sous ses airs de comédie calibrée pour le prime-time du dimanche soir, le film est cependant beaucoup plus profond. Tout...

Lire la critique

il y a 10 ans

13 j'aime