Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

J'ai trouvé ça vraiment chouette à suivre, déjà parce que les dialogues sont souvent bien écrits et portés par des prestations réussies. Mel Gibson joue tout en retenue, glissant parfois quelques cabotinages discrets, quelques tics de jeu comme son regard de ouf, ou lorsqu’il porte son visage au bord de l’explosion de larmes. Il n’est pas aussi impérial que dans The Beaver, mais ça reste nettement plus enthousiasmant que tout ce qu’on a pu voir ces dernières années ! Sean Penn est lui, pour le coup, vraiment impressionnant. Les deux acteurs dominent ainsi largement leurs parties respectives.
Pour le professeur, c’est aussi parce qu’autour de lui, ses collègues, les universitaires ou sa famille peinent à exister ou n’offrent guère d’intêret. A tel point que le film aurait sûrement gagné à isoler plus encore son personnage. Difficile en effet de trouver plus passionnant que les problèmes auxquels fait face le professeur. Les tensions familiales et les intrigues de couloirs d'Oxford n'offrant qu'un piètre contre champ à cette surprenante quête lexicale.
De son côté, Sean Penn bénéficie d'un rôle passionnant. Le mec hanté par les conséquences de ses actes et qui échappe à sa culpabilité en vrillant de ses obsessions morbides à une obsession encyclopédique. Porté par l’acteur et des dialogues réussis, ce personnage est, pour moi, la grande réussite du film. Etrangement, sa relation avec la veuve et le docteur offrent au film sa véritable structure et volent souvent la vedette à l’intrigue tournant autour de la réalisation du dictionnaire et de ses liens avec le professeur. La présence d'Eddie Marsan (génial de bout en bout, qu’il parle, ou qu’il se taise) tend à rendre également encore plus intéressant tout ce qui se passe dans cette cellule.


Le film pêche par contre par une mise en scène très illustrative et une gestion guère originale de ses décors... Passant continuellement d'un environnement à l'autre, oscillant entre le monde du prof et celui du fou, le film ne semble rien faire de ces lieux qui n'apportent rien à l'intrigue, et qui finissent par devenir répétitifs... trahissant finalement un certain manque d'ampleur. C'est dommage car l'enfermement des deux personnages, l'un dans son dictionnaire et sa cabane, l'autre dans sa cellule étaient franchement cinématographique.


Ce sentiment de répétition nous donne également l’impression d’une stagnation temporelle. Le temps qui passe n’étant illustré que par l’évolution de la barbe de Penn. A part ça, rien n’est fait pour qu’on comprenne sur combien de temps le film se déroule. De là, c’est difficile de prendre la juste mesure de l’amitié et des liens qui se tissent entre les personnages. Dans la réalité, la contribution du « madman » court sur une vingtaine d’années. Le plus gros échec du film est d’avoir échoué à nous le faire ressentir.


Bref, The Professor & The Madman est un film un peu atypique qui raconte une histoire étonnante et qui reste franchement sympathique, malgré ses limites et la timidité avec laquelle il embrasse ses thèmes et ses personnages.

MelvinZed
6
Écrit par

Créée

le 29 juin 2019

Critique lue 2.7K fois

12 j'aime

1 commentaire

Melvin Zed

Écrit par

Critique lue 2.7K fois

12
1

D'autres avis sur The Professor and the Madman

The Professor and the Madman
Neji75
9

Une décharge

Je ne publie pas souvent de critiques (je crois même que c’est la première que j’écris sur ce site), mais au vu des critiques que j’ai pu lire, qui sont dans l’ensemble négatives, j’ai pensé que ma...

le 4 août 2021

7 j'aime

The Professor and the Madman
constancepillerault
7

Critique de The Professor and the Madman par constancepillerault

Un film assez surprenant, non par son style (la forme est très classique), mais par son sujet. Sur le papier, ça sentait un peu le biopic empesé et le truc bavard ou bien (autre option) le truc plein...

le 27 mars 2021

6 j'aime

The Professor and the Madman
Mafelele
6

Then what ?

Film malade issu d'une production chaotique que ses auteurs réfutent aujourd'hui, The Professor and the Madman est un vieux projet que Mel Gibson souhaitait confier à son poulain Farhad Safinia...

le 1 avr. 2021

2 j'aime

Du même critique

Anatomie d'une chute
MelvinZed
3

Critique de Anatomie d'une chute par Melvin Zed

Drame chez les bourgeois ! Le père est passé par la fenêtre du chalet et s’est éclaté la tronche par terre. C’est donc avec du sang dans la neige que débute alors le procès de sa femme, soupçonnée de...

le 13 janv. 2024

9 j'aime

BAC Nord
MelvinZed
2

Critique de BAC Nord par Melvin Zed

J’arrive longtemps après la polémique, mais finalement, quelque part, je comprends un peu ce que voulaient dire les gens qui ont pu trouver que Bac Nord était un film démago et malhonnête, qui...

le 30 déc. 2021

9 j'aime

The Survival of Kindness
MelvinZed
7

Critique de The Survival of Kindness par Melvin Zed

En soi, Ce film est déjà un petit miracle, car ça faisait bien 10 ans qu’on avait pas vu un nouveau film de Rolf de Heer sur grand écran. Certes, il y a quelques années on a bien eu Gulpilil, un...

le 27 nov. 2023

7 j'aime