Un petit spin-off entre originalité pertinente et fidélité à la saga

Avis sur Age of Mythology sur PC

Avatar damon8671
Test publié par le
Version PC

J’avais de très bons souvenirs d’Age of Mythology, un spin-off que je voyais comme un bon épisode post Age of Empires 2, que j’avais bien campé soit dit en passant. Parce qu’il avait beau être un RTS Age of il se jouait quand même assez différemment avec ce contexte mythologique qui ouvrait la voie à un autre style de jeu, abordant un univers proche des Age of Empires sans les copier-coller, avec une campagne scénarisée pour amener aux différentes civilisations et apprendre à bien les jouer... Et puis j’ai constaté qu’il n’était pas aussi populaire que son aîné, je me suis donc dit qu’il serait intéressant de redécouvrir le titre via sa réédition sur Steam dite Extended.

GAMEPLAY / ÉQUILIBRAGE / CONTENU : 8 / 10

La campagne principale est un excellent début pour découvrir, ou redécouvrir en ce qui me concerne, le titre puisqu’elle amène les différentes civilisations les unes après les autres et les façons de jouer progressivement tout en apportant de la diversité dans le gameplay avec des objectifs assez originaux par moment. Un moment pendant lequel on peut ne pas se faire repérer par les ennemis qu’il faut utiliser à bon escient, un passage en infiltration où il faut utiliser les quelques unités spéciales qu’on a avec parcimonie, un combat sur deux fronts à mener avant qu’ils ne se rejoignent, une relique à capturer et escorter tout en défendant sa base principale…

Il y a pas mal de petites idées qui rythment le tout, qui ne donnent pas le sentiment de juste faire une série de cartes aléatoires avec un scénario bidon pour passer d’une mission à l’autre. D’autant que la campagne est relativement longue avec un bon potentiel de rejouabilité via les niveaux de difficulté qui rajoutent quelques petites surprises quand on monte d’un cran ou deux tout en étant très accessible pour un néophyte, ce qui n’est pas un mal une seconde. Cette campagne principale a ses qualités et son intérêt pour ses situations de jeu et sa diversité. Pour son aspect scénarisé, c’est une autre histoire que j’évoquerai un peu pus tard.

Un petit défaut pour le gameplay par contre c’est que les capacités spéciales de nos héros et unités mythiques ne peuvent être déclenchés manuellement et des fois ils l’utilisent sans qu’on ne le veuille ou pas comme on le voudrait. Ça se remarque surtout pendant les campagnes : Amanra qui va faire un bon derrière les remparts ennemis et se retrouver coincée toute seule, Arkantos qui ne déclenche son boost qu’au moment d’attaquer un nouvel ennemi donc contre un bâtiment ou un ennemi très fort il faut lui demander d’arrêter et de reprendre son attaque, Ajax qui va dégager un frondeur sans intérêt plutôt que le prêtre qui le dégomme juste à côté… Ça aurait été bien de laisser la possibilité de gérer ça manuellement, notamment pour les niveaux de difficulté supérieurs.

Le nombre de civilisations a drastiquement diminué par rapport à Age of Empires 2 puisque sans les extensions on peut les réduire au nombre de 3. Néanmoins, elles sont bien différentes les unes des autres et il y a bien entendu la diversité des dieux principaux et secondaires qui changent la donne sur les technologies, les unités, les pouvoirs, les ressources… de façon à pouvoir personnaliser son style de jeu au final autant qu’avant. Pour moi, il n’y a pas de régression de côté-là, même plutôt du progrès parce qu’on ressent vraiment une différence d’une civilisation à l’autre et avec les extensions en renfort on obtient au final un contenu très conséquent.

Il y a eu un certain rééquilibrage avec des bâtiments plus fragiles que par le passé, prendre un château de Age of Empires 2 et une forteresse de Age of Mythology ce n’est pas la même préparation du tout mais pourquoi pas ? Après tout, on a notre disposition des unités de 5 mètres de haut avec des armes géantes, c’est plutôt logique que les bâtiments tombent facilement. Les unités elles-mêmes retrouvent un bon équilibre avec le triangle héros / unités mythiques / humains qui permettent de bien avoir un aspect stratégique à maîtriser comme on peut s’y attendre. Il en va de même pour les civilisations et dieux qui sont tous intéressants si bien utilisés et combinés.

La différence c’est qu’on est davantage sur une stratégie agressive et une partie expéditive qu’une stratégie défensive et une partie posée comme Age of Empires et je comprends qu’on préfère la deuxième option, j’ai d’ailleurs moi aussi une légère préférence pour ça, mais c’est un parti pris parfaitement défendable sans mauvais jeu de mot qui prend d’autant plus son sens dans un spin-off qui s’éloigne un peu de son matériau d’origine sans en faire n’importe quoi non plus. C’est assez révélateur qu’un des mods rééquilibrant le jeu en donnant plus de PV aux bâtiments, notamment à ceux de défense, soit l’un des plus populaires mais je ne trouve pas que ce soit un défaut ou un mauvais choix des développeurs.

Le gameplay est principalement limité par l’IA des unités dont il faut apprendre à anticiper les erreurs mais en dehors de ça moi je n’ai pas grand chose à redire, le style de jeu est personnalisable, les situations de jeu se renouvellent, l’équilibrage est différent mais réussi, la difficulté est progressive et adaptée au joueur… c’est une petite réussite pour moi. Certes ça ne révolutionne rien et les améliorations apportées à la formule de base sont moins importantes que de Age of Empires 1 au 2, mais c’est un spin-off et pas une suite donc ça se comprend.

NARRATION / UNIVERS / ESTHÉTISME : 6 / 10

Comme je le disais j’ai redécouvert le jeu par la campagne principale, la chute du trident, et qu’est-ce que le scénario a vieilli ! Je ne m’en souvenais que vaguement mais c’est dingue à quel point la mise en scène paraît pataude, les doublages français grotesques, les enjeux pas prenants une seconde, l’intrigue cousue de fils blancs, les événements dramatiques osef… Il y a des erreurs ultra-grossières comme le twist sur le Dieu qui nous soutient, qui n’est pas celui que le héros croit, qui est grillé dès le début de la campagne puisque le Dieu qui nous soutient réellement en jeu est marqué dans l’interface ! La campagne n’est vraiment pas terrible de ce point de vue-là, à différencier de ce qu’elle apporte en jeu sur lequel j’ai été beaucoup plus positif.

Comme les Age of ne se sont jamais trop aventurés à raconter un semblant d’histoire en dehors de relater des faits historiques et de poser une ambiance, j’aurais tendance à être clément avec cette campagne pour me focaliser sur ses aspects positifs en terme de gameplay mais c’est dommage que l’univers mythologique qui regorge d’histoires épiques n’ait pas été mieux exploité que ça tout de même. Si je prend l’exemple du siège de Troie qui est présente au début de la campagne, j’ai eu l’impression que c’était juste une étape comme une autre, sans enjeu particulier, dans une quête pas très claire alors que rien que ce passage pourrait apporter beaucoup en théorie, mais non.

On retrouve toujours une encyclopédie qui permet d’en savoir plus sur ce à quoi nous introduit le jeu : les héros et les relations qu’ils ont les uns entre les autres, les grands événements, les technologies, les divinités… ce qui est un plus sympathique comme pour tout Age of qui se respecte. Le jeu est vu comme le porte-étendard de la représentation de la mythologie dans les jeux vidéo par SensCritique, ce qui n’est pas rien non plus même s’il n’y a pas tant de jeux que ça qui s’y sont penchés. Donc si la campagne peine à porter dans ses cinématiques et dialogues, au moins elle introduit correctement l’univers pour donner a minima envie d’aller jeter un œil dans l’encyclopédie.

Par contre, si l’unique cinématique en images de synthèse est plutôt bien foutue, je trouve qu’elle sous-exploite pas mal tout ce qu’on pourra voir en jeu puisqu’elle ne concerne que la civilisation grecque et encore, seulement en partie, il y avait bien mieux à faire, par exemple en illustrant avec un chouette montage Arkantos et ses potes découvrant au fur et à mesure les 3 civilisations, mais au moins elle a de la gueule donc ça peut encore passer. Les musiques qui accompagnent le tout font l’affaire, sans être mémorables elles contribuent à l’ambiance du titre avec un soin accordé à leur crédibilité pour un contexte antique, ce qui est toujours appréciable.

Comme je le disais au début de ma critique, j’ai redécouvert le jeu dans sa version Extended, je l’ai donc repayé, parce que la version originale a quelques problèmes de comptabilité avec les OS modernes que la version Extended fait sauter. Sauf que le jeu n’est pas donné non plus donc j’estime qu’à ce prix une remastérisation, pas un remake, serait la bienvenue, hors ce n’est pas le cas. Même les portraits des Dieux, des images fixes, sont tout alliasées et ce sont des moddeurs qui font le travail, notamment au niveau des modèles 3D des personnages, raison pour laquelle la note que j’attribue à la version extended est inférieure au jeu d’origine même si cette version est au final supérieure avec la compatibilité et le support facile de mods et des extensions The Titans et Tale of the Dragon, sur lesquelles je me pencherai dans d’autres critiques parce que celle-ci commence déjà à être bien longue, d’ailleurs concluons.

CONCLUSION : 7 / 10

Ensemble Studios propose l’exemple même du spin-off qui se place bien entre originalité pertinente et fidélité à la saga, sachant reproduire les qualités de son héritage sans les reprendre tels quels en offrant une alternative sympathique. Le contexte mythologique sert beaucoup le gameplay mais malheureusement ça ne se retrouve pas dans la tentative de scénario narré par la campagne principale qui cumulent trop de problèmes et il y a toujours l’IA qui est un peu limite et notre principal adversaire dans les modes de difficulté élevés. Ma redécouverte se solde donc par un petit -1 sur la note initiale parce que j’avais un peu oublié ces problèmes mais Age of Mythology reste un jeu pour lequel j’ai pas mal d’affection bien que je comprenne et rejoigne maintenant ceux qui l’apprécient un peu moins que son illustre aîné.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
Aucun vote pour le moment

damon8671 a ajouté ce jeu vidéo à 4 listes Age of Mythology

Autres actions de damon8671 Age of Mythology