Avant de commencer cette critique, un chiffre s'impose : 1234. C'est le nombre d'heures auxquelles j'ai joué à Europa Universalis III d'après mon compteur Steam. Inutile de dire que je suis un mordu de la licence et que mes attentes étaient élevées après cet opus qui m'a fait connaître les joies de la conquête du monde pendant plus de cinq ans.

Inutile de faire durer le suspense : cette suite est une suite réussie. Contrairement à ce que l'on aurait pu craindre, les apports d'Europa Universalis IV par rapport à son grand frère ne se limitent pas au domaine graphique. Plus largement, le gameplay a été considérablement amélioré : commerce, combats, diplomatie, tout est passé entre les griffes de mes développeurs suédois favoris et c'est tant mieux. Paradox a ainsi accouché de ce qui est à mes yeux le wargame le plus complet, mais aussi le mieux fini qu'il m'ait été donné de jouer.

Les combats sont très influencés par le système de combat qui a été implémenté dans Crusader Kings II, un autre excellent wargame du même développeur, et c'est tant mieux : tandis que dans le III les combats restaient malgré tout très bourrins, dans le IV en revanche des paramètres tels que le niveau technologique, le terrain traversé par les armées et la qualité des généraux ont enfin une réelle importance sur le résultat final des campagnes. C'est une amélioration majeure pour le jeu qui rend les guerres que l'on mène au cours du jeu encore plus jouissives et épiques qu'avant.

Je ferais le même type d'éloges au sujet de la technologie, qui est mise en valeur de façon bien plus réaliste dans Europa Universalis IV que chez son prédécesseur. Cette fois, nos décisions ont une réelle importante dans le développement technologique de notre nation et ne se limitent à uniquement une entrée de dépense dans le budget que l'on pouvait moduler selon les circonstances financières du moment dans Europa Universalis III. Il faut savoir qu'à présent on dispose de trois types de ressources : la puissance diplomatique, militaire et économique. Ces ressources financent l'évolution technologique, mais permettent aussi de mener des opérations diplomatiques (les traités de paix utilisent cette puissance), militaires (réduire le risque de révolte d'une province par exemple) et économiques (la construction de certains bâtiments requière de la puissance économique). A chaque instant, on est donc soumis à ce choix cornélien entre privilégier le développement immédiat de son pays, quitte à prendre du retard technologique sur ses voisins qui peut s'avérer mortel sur le plan militaire), ou prendre du retard sur ses voisins en matière d'infrastructures au profit d'une progression technologique plus rapide. C'est un élément de gameplay crucial qui enrichit considérablement l'intérêt du jeu ainsi que le réalisme de ce véritable simulateur géopolitique de l'époque moderne qu'est Europa Universalis IV.

Le 10 est donc mérité. Il l'est tout simplement parce qu'aucun wargame n'arrive à la cheville d'Europa Universalis IV après les améliorations considérables qui ont été apportés dans cet opus. C'est d'autant plus vrai que de nombreuses extensions et DLC continuent régulièrement d'enrichir un jeu qui l'est déjà beaucoup à la base. Best Game Ever.
Aegir
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes et Best-Of JV perso

Le 30 juin 2014

5 j'aime

Europa Universalis IV
Inactiviste
9

Dans le tumulte des nations

Europa Universalis 4 est un grand jeu de stratégie historique : non seulement grâce à la fluidité de ses mécanismes, mais surtout parce qu’il nous permet de ressentir et de questionner les rapports...

il y a 9 ans

23 j'aime

2

Europa Universalis IV
Red13
8

Mon Himalaya du jeu vidéo

Note préalable : j’ai décidé en ce mois de Septembre 2018 de ré-écrire ma critique initiale de ce jeu qui datait de 2014. Europa Universalis IV est un jeu qui me fascine. C’est la raison pour...

il y a 4 ans

7 j'aime

4

Europa Universalis IV
Xenum
8

Le blues du conquérant

Une bonne note mais point dénuée de critiques. C’est à un système diplomatique intelligent et subtil que doit Europa Universalis son statut de meilleur jeu de stratégie sur le marché. Loin de la...

il y a 4 ans

7 j'aime

Europa Universalis IV
Aegir
10

Critique de Europa Universalis IV par Aegir

Avant de commencer cette critique, un chiffre s'impose : 1234. C'est le nombre d'heures auxquelles j'ai joué à Europa Universalis III d'après mon compteur Steam. Inutile de dire que je suis un mordu...

il y a 8 ans

5 j'aime

The Story of Saiunkoku
Aegir
10

Le Game of Thrones japonais

Comme je le fais pour chaque perle que je découvre, j'ai regardé ce long format - 78 épisodes tout de même - d'une traite sur quatre jours. Je dois dire que c'est une sacrée claque que je me suis...

il y a 8 ans

4 j'aime

Azumi
Aegir
8
Azumi

La vie d'assassin n'est pas une sinécure

Note préliminaire : cette critique ne porte que sur les volumes 1 à 13 d'Azumi. J'ai longtemps hésité à me lancer dans les mangas pour une multitude de raisons que je vous épargnerais ici, mais il...

il y a 7 ans

3 j'aime