Mon gaming 2016 commenté

Avatar ThoRCX Liste de

78 jeux vidéo

par ThoRCX

Mine de rien, ça fait 3 ans de suite que j'ai fait cette liste, donc je suppose que sans le vouloir c'est devenu une sorte de tradition.
Je n'ai pas spécialement le temps de faire des critiques complètes à chaque fois, donc ces listes me permettent d'un peu résumer mes pensées sur un jeu, tout en me permettant de garder une trace des jeux joués chaque année.

2013 : http://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2013_commente/187795
2014 : http://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2014_commente/370606
2015 : http://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2015_commente/737272
2016 : https://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2016_commente/1157808
2017 : https://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2017_commente/1596937
2018 : https://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2018_commente/1989579
2019 : https://www.senscritique.com/liste/Mon_gaming_2019_commente/2340014

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Mortal Kombat X (2015)

    Sortie : . Combat.

    Jeu vidéo de NetherRealm Studios, Warner Bros. Games et Warner Bros. Interactive Entertainment sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC

    Je ne vais pas faire "genre" en parlant de l'aspect technique des combats de MKX, parce que franchement j'y connais queudal. Je suis un noob en matière de jeux de combats, je suis plus du genre à bourriner la manette dans l'espoir de débloquer un coup spécial plutôt que d'apprendre par cœur le moindre combo.
    Donc pour ma part, je m'éclate bien sur ce MK. Les coups semblent faire bien mal, les personnages sont variés, c'est accessible tout en ayant quand même de la profondeur. L'histoire solo est bien mise en scène (même si l'histoire n'est pas très intéressante, mais bon on sent que c'est assumé). Il y a pas mal de contenus à débloquer, et je trouve que le système de "Krypt" qu'ils ont mis est une très bonne idée : plutôt que de juste débloquer les contenus via un menu, on joue à une sorte de donjon crawler dans le thème de MK. C'est original.
    La réalisation est solide, la modélisation des persos est classe, et les fatalities sont toujours aussi efficaces. Même la direction artistique a pas mal évolué dans le bon sens comparé à l'épisode précédent.
    La VF est par contre assez horrible, et l'aspect micro-transactions fait quand même un peu tache, même si ce n'est pas aussi abusé que certains le prétendent sur le net.
  • Bande-annonce

    Rayman Adventures (2015)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montpellier, Ubisoft India Studios et Ubisoft Entertainment sur Apple TV, Android, iPhone et iPad

    Pour un jeu gratuit, c'est très joli et les niveaux semblent bien travaillés. Pas grand chose à dire sur la forme.
    Avec l'apparition des "Incrediballs", il y a un petit aspect collection qui s'installe. Le principe est sympa, par contre leur design est quand même franchement moche et peu inspiré.
    Le plus gros soucis du jeu au final c'est l'aspect F2P. Il n'est pas spécialement intrusif comparé à d'autres jeux mobiles (genre ceux d'EA), mais on sent quand même que le moindre élément du game design est pensé pour qu'on force le joueur à se diriger un jour ou un autre vers le magasin, notamment les nombreux temps d'attente.
    Ça reste sympa mais je ne vais pas y jouer pendant longtemps.
  • Bande-annonce

    The Suffering (2004)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Surreal Software, Midway Games et Zoo Digital Group sur PC, Xbox et PlayStation 2

    Ça faisait longtemps que je voulais essayer ce jeu, et c'est assez décevant. Disons que je comprends mieux pourquoi c'est tombé dans l'oubli.
    Les designs des monstres sont remarquables en plus d'être ultra-glauques, chaque monstre représente une méthode d'exécution des prisonniers. C'est un des seuls éléments du jeu vraiment cools.
    Malheureusement le reste est assez oubliable. C'est un TPS rigide, pas très fun, avec des niveaux laids qui semblent se répéter en boucle tellement ça manque de variétés. Le jeu est sorti après Max Payne 2, donc il n'y a pas vraiment d'excuse.
    Le scénario a du potentiel, mais le doublage très "cheesy" et l'absence total de charisme du perso principal ne l'aident pas vraiment.
  • Bande-annonce

    Missing Translation (2015)

    Sortie : 2015. Réflexion et aventure.

    Jeu vidéo de Alpixel Games sur Mac et PC

    Il s'agit d'un puzzle-game un peu étrange. On incarne un personnage qui se retrouve bloqué dans une sorte de monde parallèle, et doit résoudre des séries de puzzles pour réactiver une machine et rentrer chez lui.
    Graphiquement ce côté pixel-art noir et blanc rappelle un peu les jeux Gameboy. Les musiques sont assez sympathiques. Les puzzles se bouclent assez vite, en comptant tous les succès Steam, j'ai fini le jeu en 1 heure.
    Ce n'est pas mémorable du tout comme jeu, mais au moins c'est gratuit et le jeu n'a pas spécialement de gros défaut. A réserver seulement aux amateurs de puzzles.
  • Bande-annonce

    Burnout Paradise (2008)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Criterion Games et Electronic Arts sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    La conduite est très arcade mais bien agréable, surtout avec une voiture rapide. Les courses sont donc satisfaisantes, et le fait qu'on ait le choix du chemin pendant la course est un peu perturbant au début mais au final plutôt original.
    Le gros problème pour moi c'est la répétitivité du jeu. A chaque fois qu'on monte de niveau de permis, on doit refaire les mêmes activités. La map du jeu n'est pas très grande et les destinations peu nombreuses, donc au final on se retrouve à faire des aller-retours bien redondants au fil du jeu (aller de A -> B, ensuite B -> C, ensuite C -> A...).
    De plus il y a plein de petits défauts du jeu qui rendent la progression frustrante, comme l'impossibilité de quitter ou recommencer une course qu'on est en train de rater, ou l'impossibilité de se téléporter d'un point à un autre sur la map, nous obligeant à traverser des kilomètres à chaque fois pour le moindre activité.
    Pour résumer : un jeu de course plutôt fun mais très répétitif.
  • Bande-annonce

    The Way of Life

    Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de MalboM, Fabio Ferrara et Chubby Pixel sur PC, Mac et Linux

    Le concept est intéressant mais l'exécution est décevante. Déjà graphiquement ce style low-poly est en dents de scie (sans jeu de mot), quelques plans sont intéressants mais d'autres séquences (notamment celles en intérieur) sont franchement vilains.
    Les quelques phases de gameplay ne sont vraiment pas intéressantes, voire très frustrantes quand ça vire à du platforming sans aucun checkpoint. Les thèmes abordés sont en général trop clichés et pas assez approfondis.
    Alors oui c'est gratuit, mais le jeu ne marque franchement pas les esprits tant c'est superficiel dans tous les domaines.
  • Bande-annonce

    Dr. Langeskov, The Tiger And The Terribly Cursed Emerald: A Whirlwind Heist (2015)

    Sortie : . Inclassable, aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de William pugh et Crows Crows Crows sur Mac et PC

    Pour un jeu totalement gratuit, Dr. Langeskov... donne un petit goût de Stanley Parable dans un contexte assez différent mais au feeling similaire.
    Le plus gros point fort du Stanley Parable était sa capacité à vraiment faire croire au joueur qu'il était en train de faire face au narrateur du jeu. Nos choix et nos actions semblaient réellement influencer les réactions de ce narrateur, ce qui était particulièrement hilarant tout en proposant une réflexion originale sur la narration dans le jeu vidéo.
    Dr Langeskov... survole un peu cette question mais ne va pas en profondeur. Les interactions possibles avec les éléments du décor n'ont quasiment aucune incidence (excepté les collectibles inutiles qui nous filent des achievements) et la plupart du temps, on est forcé d'obéir aux ordres du narrateur car il n'y a tout simplement pas d'autres choix.
    Ça reste un jeu plaisant à parcourir, mais pour ma part c'est loin d'être aussi marquant que Stanley Parable.
  • Bande-annonce

    The Stanley Parable (2013)

    Sortie : . Inclassable, fiction interactive et aventure.

    Jeu vidéo de Galactic Cafe et Davey Wreden sur PC, Mac, Linux, PlayStation 4 et Xbox One

    Rejoué, parce que Dr. Langeskov... m'a donné envie de le refaire. Toujours aussi drôle et bien fichu.
  • Bande-annonce

    Batman : Arkham Asylum (2009)

    Sortie : . Action-Aventure, beat'em up et infiltration.

    Jeu vidéo de Rocksteady Studios, Eidos Interactive et Warner Bros. Games sur PlayStation 3, Xbox 360, PC, Mac, PlayStation 4 et Xbox One

    Rejoué. Je compte faire pour 2016 tous les Arkham, donc autant commencer par rejouer au tout premier (le seul que j'avais fait pour l'instant).
    La direction artistique est toujours aussi impressionnante (même si la modélisation des visages des PNJ n'est pas toujours réussie en revoyant aujourd'hui). Le système de combat est répétitif mais le jeu arrive plutôt bien à varier le rythme au fil du jeu pour que ça ne devient pas trop redondant. C'est juste un peu rigide mais on s'y fait.
    Au final l'aspect qui m'a le plus dérangé est le côté vachement dirigiste de l'aventure. Je n'ai rien contre les jeux linéaires mais ici ça se sent quand même beaucoup.

    Sinon c'est la première fois que je lance la version GOTY, et je suis assez déçu de constater que ça ne rajoute visiblement que des arènes de combat.
  • Bande-annonce

    Miasmata (2012)

    Sortie : . Aventure et survie.

    Jeu vidéo de IonFX sur PC

    Développé seulement par 2 frères, Miasmata est rempli de bonnes intentions. Malheureusement ce jeu de survie est vraiment très bancal. Le projet paraît bien trop ambitieux.

    En plus d'être vraiment vilain à regarder (et c'est dommage car il y a pourtant beaucoup de vie et de détails si on explore bien), la navigation est incroyablement lourdingue. Le système pour se repérer via points d'intérêt est intéressant sur papier mais vraiment très lourd en pratique. On finit par errer pendant des heures lentement dans une forêt qui se ressemble tout le temps, sans le moindre fun ou magie, avec les mains tendues comme un zombie.
    De même, la partie cueillette et chimie est intéressante mais les plantes qu'on peut ramasser dans le décor ne se démarquent pas bien du reste (on trouve souvent des fleurs par terre qui sont juste là pour le visuel et on ne peut pas les cueillir).
    Miasmata a également son lot de bugs qui peuvent parfois être bien gênants pour progresser (un des bugs cause l'impossibilité de bouger la caméra après avoir ouvert un menu par exemple).

    Les amateurs des jeux de survie et exploration pourraient peut-être trouver leur bonheur avec Miasmata s'ils arrivent à pardonner sa faiblesse technique, mais pour ma part j'abandonne.
  • Bande-annonce

    007 Legends (2012)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Eurocom et Activision sur Xbox 360, PlayStation 3, PC et Wii U

    Comme je me suis mis à regarder les James Bond, je me suis dit que je vais m'intéresser aussi à ses adaptations en JV. J'ai commencé visiblement par une sur-bouse...
    Legends n'a vraiment rien pour lui. Les graphismes sont ignobles pour du 2012, les cinématiques sont embarrassantes tellement les personnages sont mal modélisés et animés. La visée est affreuse à la souris, et l'infiltration semble totalement pétée à cause de l'IA omnisciente. Les boss se combattent tous avec exactement le même QTE.
    Le pire c'est que même les adaptations sont mal faites. Daniel Craig remplace tous les Bonds quelque soit l'époque, on se balade avec un smartphone dans les années 70, et Halle Berry de Die Another Day a été remplacée par une femme brune générique.
    Poubelle.
  • Bande-annonce

    Blood Stone 007 (2010)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Bizarre Creations et Activision sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    Après Legends, Blood Stone ressemble presque à un chef d'œuvre. Mais bon, en fait ça reste franchement moyen.
    C'est un TPS-cover ultra générique avec un peu d'infiltration et des pseudo-phases de "plates-formes" (si on peut encore appeler ça comme ça tellement c'est assisté et automatisé). Au moins le gameplay est fonctionnel cette fois, ce n'est jamais génial mais au moins ça se laisse jouer. Les animations de takedowns sont variées, et il y a même des séquences de conduite assez bien fichues même si ça demande 0 skill.
    Graphiquement c'est assez moyen mais au moins les décors ont le mérite d'être variés.
    Le plus gros soucis de Blood Stone, c'est plus un manque d'intérêt général. Le gameplay est tellement générique, et l'histoire tellement inintéressante, qu'il n'a pas réellement de raison d'être joué en fait. On aurait pu mettre en avant les gadgets pour l'aspect espionnage de la saga, mais à part un smartphone anecdotique, c'est le désert.
    Pas un mauvais jeu, mais clairement pas un bon jeu non plus.
  • 007 : Quantum of Solace (2008)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Eurocom, Treyarch, Beenox Studio sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    Un FPS largement moins pire que Legends, mais vraiment très générique et oubliable. L'alternance entre la vue FPS et TPS fonctionne bien, mais à part ça le jeu manque cruellement d'idées. Les phases d'infiltration font le strict minimum, il n'y a aucune phase en voiture alors que l'intro du jeu le tease à fond, et aucun gadget est utilisé pendant tout le jeu à part un mini-jeu de piratage. On dirait vraiment juste un skin de Call of Duty, ce qui n'est d'ailleurs pas si étonnant vu que c'est Treyarch qui est derrière le jeu.
    Le postultat de départ était de mélanger à la fois les événements de Quantum of Solace et Casino Royale pour en faire une seule histoire. C'est intéressant car ça permet au jeu d'être riche et varié en terme de décors. Mais au final, c'est vraiment très très mal raconté, je n'ai strictement rien compris à la progression, et j'avais plus l'impression de subir les missions les unes après les autres.
  • Bande-annonce

    The Room (2012)

    Sortie : . Réflexion et aventure.

    Jeu vidéo de Fireproof Games sur Nintendo Switch, iPhone, iPad, Android et PC

    Un puzzle-game très court, mais avec une direction artistique vraiment sympa. Les puzzles en général sont bien pensés, même si parfois ça va un peu dans la facilité ("tu mets les lunettes spéciales et hop, la réponse est marquée quelque part"). Globalement le jeu n'est pas difficile, j'ai rarement été bloqué et ça peut se torcher en moins de 2 heures. Et il n'y a aucune rejouabilité, si ce n'est que de le proposer à un ami et le regarder réfléchir...
    Ça manque un peu de consistance mais sinon ça reste un jeu sympa qui m'a rappelé vaguement mes parties sur Myst.
  • Bande-annonce

    Nether (2014)

    Sortie : . FPS, MMO et survie.

    Jeu vidéo de Phosphor Games, LLC sur PC

    Un jeu de survie multijoueur sans intérêt comme il y en a des tonnes sur Steam maintenant. La seule chose qui est sympa dans ce jeu est son ambiance post-apo, même si ça n'a rien d'originale. Sinon c'est techniquement à la ramasse, plein de bugs, un gameplay sans profondeur et frustrant, et on finit vite par se faire chier.
    Si en plus de ça, on rajoute le fait que les développeurs sont malhonnêtes et suppriment les avis négatifs sur le net...
  • Bande-annonce

    Caffeine

    Aventure.

    Jeu vidéo de Incandescent Imaging sur Linux, PC et Mac

    Je trouve l'ambiance visuelle et sonore vraiment réussie pour de l'indé. Le décor est à la fois froid et claustrophobique, on ressent énormément la solitude du perso principal. Ça rappelle vaguement Alien et son univers SF-horrifique.
    Malheureusement, le reste du jeu est incroyablement chiant. On ne fait que marcher à la vitesse d'un escargot dans des couloirs qui se ressemblent, à la recherche d'un but ou d'une histoire. On est sensé utiliser la physique pour manier les objets tels que les cartes d'accès, mais c'est tellement bugué que ça rappelle Jurassic Park: Trespasser. Sauf que ce dernier est sorti en 1998 donc il avait une excuse au moins.
    Pour 20€, ça fait un peu mal aux fesses...
  • Bande-annonce

    Final Fantasy XIV: A Realm Reborn (2013)

    Sortie : . Jeu de rôle et MMO.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur PC, PlayStation 3, PlayStation 4 et Mac

    Essayé pendant le mois gratuit sans abonnement (il faut quand même acheter le jeu), arrivé jusqu'à niveau 36 pour l'instant. Je vais voir si je renouvelle l'abonnement plus tard.

    C'est le premier MMORPG que je joue vraiment pendant un temps conséquent, vu que je n'ai jamais touché à WoW (ça ne m'a jamais attiré) et la précédente tentative remonte à Age of Conan (gratuit jusqu'à niveau 10).
    C'est difficile de vraiment dire ce que j'en pense de ce jeu, étant donné que je ne suis de base ni intéressé par les MMORPG ni par les J-RPG. Donc il y a forcément des éléments classiques issus de ces catégories qui ne plaisent pas, comme ce système de combat que je trouve un peu sans intérêt.
    Au début, avec le réflexe des RPG solo, j'ai tenté de faire les quêtes secondaires pour l'histoire. J'ai rapidement compris que ça n'avait strictement aucun intérêt vu que 95% du temps il s'agit de quêtes fed-ex pures et dures qui sont là pour nous filer des XP. Même après 50 heures de jeu, les villageois nous demandent d'aller livrer le pique-nique de leur ami ! A un putain de guerrier en armure.
    Le jeu devient bien plus intéressant quand on commence à former une équipe et commencer à faire les donjons.

    Globalement le jeu est plutôt joli pour un MMO, les univers sont variés même si souvent le décor est un peu vide. J'avais peur que le chara-design allait me rebuter, mais vu que j'ai réussi à trouver une armure semblable à celle de Dark Souls finalement ça ne m'a pas trop dérangé.
  • Bande-annonce

    Magnetic : Cage Closed (2015)

    Sortie : mars 2015. Réflexion, aventure et action.

    Jeu vidéo de Gambitious Digital Entertainment et Guru Games sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Un bon alternatif à Portal, même s'il n'atteint pas le niveau de son maître. Il s'agit d'un puzzle-game en vue à la première personne, avec une arme pour résoudre les énigmes. L'arme en question n'est pas un Portal-Gun cette fois, mais un Magnetic Gun qui permet de tirer ou repousser les éléments autour de nous.

    Les puzzles sont bien pensés, la narration est plutôt bien faite (quoiqu'on sent clairement qu'ils veulent imiter le style de Portal). Le jeu est court (environ 3 heures), mais il y a plusieurs choix à faire durant l'aventure qui change notre parcours, ce qui peut augmenter son replay-value.
    Magnetic n'est pas inoubliable, mais ça reste une expérience sympathique. Son vrai gros défaut est un certain manque d'identité à force de vouloir imiter le style de Portal.
  • Bande-annonce

    Claire (2014)

    Sortie : . Action-Aventure, aventure et action.

    Jeu vidéo de Hailstorm Games sur PC et Mac

    Claire est un jeu d'aventure horrifique en 2D side-scrolling, très inspiré de Silent Hill et de Lone Survivor. L'ambiance retranscrite via le pixel art est excellente, et on plonge rapidement dans des décors à la fois glauques mais mélancoliques. L'histoire est plutôt bien racontée même si elle est quand même assez prévisible dans le genre.
    Le gameplay est minimaliste : on retrouve la gestion des ressources de soin typique des Survival-Horrors, mais il n'y a quasiment aucune manière d'éviter les monstres à part courir et se cacher, et la héroïne a tendance à se fatiguer au bout de 3 secondes, ce qui peut être assez frustrant.
    C'est le genre de jeu qui se parcourt en 3-4 heures. Il rend parfaitement hommage à Silent Hill à travers ses décors, ses musiques, ses puzzles et mêmes certains bruitages tirés directement de Silent Hill 2 et 3. C'est un peu dommage qu'il oublie de créer sa propre identité.
  • Bande-annonce

    Wreckfest (2018)

    Sortie : . Course et sport.

    Jeu vidéo de THQ Nordic et Bugbear Entertainment sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    La destruction détaillée des véhicules est très satisfaisante et impressionnante. Mais une fois cette surprise passée, il s'agit d'un jeu de course incroyablement bordélique. Le mode derby est rapidement répétitif, et les courses ne me procurent aucun fun.
    Si on rajoute à ça un contenu assez pauvre et un early access qui semble s'éterniser... disons que je ne comprends pas trop la bonne note qu'il arrive à se taper sur SC.
  • Bande-annonce

    Crysis Warhead (2008)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Crytek Studios, Crytek Budapest et Electronic Arts sur PC

    Cette extension stand-alone du premier Crysis offre un condensé d'action satisfaisante, avec des passages bien rythmés accompagnés de musiques épiques. Mon niveau préféré est celui du train.
    C'est probablement l'expérience "Crysis" durant laquelle j'ai passé les meilleurs moments. L'original était sympa, mais souffrait de quelques séquences vraiment chiantes, ici au moins on va droit au but. Et je ne vais même pas parler du 2 et du 3 car je n'ai pas envie d'être grossier.

    Alors après c'est un Crysis, donc on n'évite pas le scénario pourrave blindé de clichés et son univers assez fade. En plus c'est vraiment très court vu que je l'ai bouclé en moins de 4 heures. A essayer si on le trouve vraiment pour quelques euros.
  • Bande-annonce

    Californium (2016)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Darjeeling Production et Arte sur Mac et PC

    Quelle déception ! J'adore la direction artistique et l'ambiance qui dégage du jeu, mais alors quel gameplay nul ! Au lieu de faire un walking-simulator narratif comme un Dear Esther ou The Vanishing of Ethan Carter, l'ensemble du jeu est un enchaînement d'un espèce de mini-jeu d'objets cachés vraiment soporifiques. En plus d'être incroyablement répétitif, ça nous déconnecte totalement de l'immersion et de la narration. Même les décors qui paraissaient jolis au début finissent par nous donner envie de vomir à force de tourner en rond pour trouver les fameux symboles.
    Un très joli concept exécuté n'importe comment.
  • Afterland (2015)

    Sortie : . Jeu de cartes.

    Jeu vidéo de Imaginary Games Inc sur iPad et iPhone

    Mine de rien j'y ai passé un certain temps dessus, ça doit être mon côté collectionnite qui voulait obtenir le plus de cartes possibles. Mais en vrai c'est assez bof.

    Afterland est une sorte de jeu de carte en ligne comme Hearthstone, avec un visuel très gothique inspiré notamment de Tim Burton. C'est original, les illustrations des cartes sont jolies. Sauf qu'au niveau du gameplay c'est très pauvre car au final on ne choisit pas les cartes à jouer, on fait juste le setup du deck et on regarde des animations jouer toutes seules. Souvent on perd injustement car les cartes ne s'enclenchent pas dans l'ordre souhaité, même si les sommes totales de défense et d'attaque sont supérieures à celles de l'adversaire.
    Au moins c'est gratuit et sans aucune pub, ce qui est un gros point positif. Mais ce n'est pas très intéressant.
  • Bande-annonce

    Far Cry Primal (2016)

    Sortie : . FPS, action et aventure.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montréal et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    J'espérais que le contexte historique allait apporter un véritable vent de fraîcheur à la série, mais en fait ce n'est vraiment pas le cas.
    L'univers est sympa, mais la totalité du game design ainsi que la structure de l'open world sont entièrement copiés/collés de FC4. Même la carte est un gros recyclage (même si dans les faits, je ne trouve pas qu'on s'en rend compte une fois dans le jeu).

    Le seul élément vraiment nouveau est le domptage des animaux qui reste sympathique, mais sinon on sent clairement que la formule des open worlds façon Ubisoft Montréal commence à tourner en rond : une grande map avec des activités secondaires éparpillées, des zones à libérer et du collectible en veux-tu en voilà...
    Au final ça donne l'impression que le jeu a été pensé avec une formule mathématique, "si on mettait tant d'activités sur une surface aussi grande, alors ça ferait minimum 30 heures de durée de vie".

    Ça reste un jeu sympa à parcourir si vous n'avez pas fait FC4 ceci-dit, mais il faut vraiment pas le lancer en espérant un jeu qui innove le concept de la série.
  • Bande-annonce

    SUPERHOT (2016)

    Sortie : . Action et FPS.

    Jeu vidéo de Superhot Team sur PC, Xbox One, PlayStation 4, Nintendo Switch, Mac, Linux, iPad et iPhone

    Le concept du jeu est vraiment très original et intéressant, et même le style graphique minimaliste me plaît bien. L'action peut devenir rapidement intense, tout en nous obligeant à être un minimum tactique.
    Il y a pourtant 2 défauts selon moi. Le premier est le ton narratif assez pompeux du jeu. Superhot aurait pu être un jeu juste extrêmement fun, mais les développeurs ont voulu rajouter une surcouche de méta pour rendre ça plus "profond" je suppose. Le résultat est juste lourd, avec la subtilité d'un étudiant d'art de 18 ans.
    L'autre soucis est que la campagne solo se termine entre 1 et 2 heures, il ne reste ensuite que des modes challenges supplémentaires pour rallonger la durée de vie. 23€ pour ça, c'est quand même vraiment très cher.
  • Bande-annonce

    Dropsy (2015)

    Sortie : . Aventure, point’n’click et réflexion.

    Jeu vidéo de Tendershoot et Devolver Digital sur iPad, PC, Mac et Linux

    Un point'n'click à la fois étrange, un peu malsain mais très touchant.
    On incarne Dropsy, un clown que tout le monde dans la ville semble le détester au départ. L'aventure nous demande d'aider tous les gens qu'on croise sur notre chemin, et leur faire un câlin une fois qu'ils sont heureux.
    Les artworks sont jolis, les musiques sympathiques, certaines situations sont intéressantes (même si les puzzles ne sont pas nombreux). Dropsy est un point'n'click qui se parcourt avec plaisir, même si je regrette qu'il soit un peu trop classique au final si on excepte son univers visuel.
  • Bande-annonce

    McPixel (2012)

    Sortie : . Réflexion et aventure.

    Jeu vidéo de Sos Sosowksi sur Android, iPhone, iPad, PC, Mac, Linux et Navigateur

    Un point'n'click humoristique nawak, un peu trop d'ailleurs. Au début, on sourit un peu à l'aspect totalement décalé du jeu, mais au bout d'un moment les actions à faire sont tellement n'importe quoi que ça a vite fini par m'agacer plus que par m'amuser.
    L'humour devient également un peu prévisible à force d'enchaîner les tableaux.
  • Bande-annonce

    Who's Your Daddy (2016)

    Sortie : 2016. Inclassable.

    Jeu vidéo de Joe Williams et Joe Williams sur PC, Mac et Linux

    "C'est nul donc c'est rigolo lol" ouais, bof hein.
    Le concept du jeu est marrant et original : un jeu versus dans lequel un joueur joue un bébé qui essaye de se tuer, et l'autre joue le père qui est là pour l'en empêcher.
    Malheureusement l'exécution est catastrophique : les contrôles sont atroces, la configuration des touches est chaotique, la réalisation assez minable avec des bugs dans tous les sens. Globalement, on sent à mort le "jem'enfous-tisme" des dévs derrière, vu que de toute façon ça sera joué par des let'splayers en manque de vues quelque soit la finition.
  • Bande-annonce

    BAD END (2015)

    Sortie : . Visual Novel.

    Jeu vidéo de Arai Koh Create Office et YOX-Project sur Android, iPhone et PC

    Bad End est un visual novel sauce J-horror. L'histoire tourne autour d'un mystérieux jeu smartphone lui-même appelé "Bad End" et dont les gens qui y jouent et se tapent un game over finissent par mourir dans la réalité.
    Il y a un twist intéressant, mais on n'évite pas tous les clichés de l'horreur et les personnages bien fades. L'ensemble est trop générique pour vraiment poser une ambiance qui fait peur, en particulier lorsque l'histoire commence à virer vers de la romance d'adolescents.
    On nous demande régulièrement de faire des choix, mais il n'y a aucune manière de déterminer les conséquences au préalable. Il faut très souvent choisir une réponse au piffe en espérant qu'on ne se tape pas un game over, ce qui n'est pas très amusant.
    M'enfin, pour le prix que ça coûte (2€ hors soldes), vous pouvez toujours tenter l'aventure.
  • Bande-annonce

    Slain! (2016)

    Sortie : . Action et plateforme.

    Jeu vidéo de Wolf Brew Games et Digerati Distribution sur Wii U, Xbox One, PS Vita, PlayStation 4, PC et Mac

    Sur les screenshots, le jeu rappelle énormément les Castlevania old-school, avec un univers dark-fantasy travaillé et des jolis sprites pixel-art.
    Mais on est très vite désenchanté une fois le jeu en main, à cause de la maniabilité abominable. Le déplacement est lourdingue à cause d'un temps de latence (le perso bouge environ 1 seconde après qu'on ait appuyé sur les touches), les combats n'ont aucune profondeur et sont très vite chiants et redondants.
    Comme si cela ne suffisait pas, il n'y aucune explication sur la façon de jouer. Par exemple, le jeu nous dit juste d'"utiliser la spirit bomb pour éliminer les hordes d'ennemis", ouais et je fais comment ça sur mon clavier ?
    La musique est lourde (pourtant j'aime bien le Metal), la narration est ratée, il n'y a aucune option, les sauvegardes ne prennent pas en compte les checkpoints... Bref, passez votre chemin et surtout ne vous faites pas avoir par les jolis screenshots !