Vive le mélodrame!

Avatar Dracula Liste de

77 films

par Dracula

Le mélodrame a mauvaise réputation. "C'est un mélo" est souvent la formule lapidaire par laquelle on résume un film que l'on n'a pas aimé, elle synonyme dans la bouche du critique ou du spectateur déçu de cliché, de larmoyant, de manichéisme, de facilité et de schématisme, autant d'adjectif qui colle au mélodrame et qui en font un genre souvent méprisé.
Dans le même temps on constate paradoxalement que de nombreuses œuvres d'art acclamés et respecté corresponde a la définition du mélodrame comme d'un genre mettant en scène des situations outrée a la limite du vraisemblable ou faisant appel au pathétique avec le but avouer d'émouvoir tout en mélangeant allégrement les genre de la comédie et de la tragédie. Les romans et les drame romantique de Victor Hugo ou d'Alexandre Dumas dont personne ne songe a contesté l'importance littéraire sont a bien des égards des mélodrames, le gout du sensationnel, des situations paroxystiques et le mépris du réalisme y transpire a chaque page, tout comme (même si il serait anachronique de parler de mélodrame) il se retrouve dans le théâtre shakespearien.
Le mélodrame est un genre populaire qui ne s’embarrasse pas des notions hautement contestable de mesure et de bons gout et qui verse aussi bien dans le spectaculaire que dans l'intimisme qui met en scène des figures certes conventionnel mais qui justement a cause de ce caractère conventionnel se prête facilement a toute sorte de subversion et a de multiple lectures symboliques. Au cinéma le mélodrame outre sa capacité a suscité une implication émotionnel fortes permettant de peindre les sentiments dans toutes leur violences et leur cruautés (sans pour autant exclure la tendresse et la douceur au risque de la mièvrerie) a souvent permis de montrer les évolutions de la société, l'individu pris dans la tourmente de l'histoire a travers de vaste fresque flamboyante qui donne toutes la mesure de ce que l'on peut entendre par lyrisme et épique au cinéma.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Autant en emporte le vent (1939)

    Gone with the Wind

    3 h 58 min. Sortie : . Drame, historique, romance et guerre.

    Film de Victor Fleming avec Vivien Leigh, Clark Gable, Olivia de Havilland

    Un classique parmi les classiques, on pourras reprocher au films ses clichés racistes et certains personnages secondaire falots comme Ashley Wilkes, mais son humour (parce qu'il y a beaucoup d'humour), et son lyrisme flamboyant qui emporte tout sur son passage avec deux personnages principaux charismatiques et passionant avec en toile de fond l'effondrement de la civilisation sudiste esclavagiste.
  • Les Deux Orphelines (1921)

    Orphans of the Storm

    2 h 30 min. Sortie : . Muet et drame.

    Film de David Wark Griffith avec Franck Lose, Katherine Emmett, Lucile La Verne

    Historiquement parlant la vision de la révolution française de ce film confine a la bêtise. Mais la mise en scéne et l'habileté narrative de Griffith est tel que toutes les naïveté, tout les clichés s'efface devant la puissance d'expression de l'ensemble et son extravagance devient un atout.
  • Le Lys brisé (1919)

    Broken Blossoms

    1 h 35 min. Sortie : . Muet, drame et romance.

    Film de David Wark Griffith avec Donald Crisp, Richard Barthelmess, Lillian Gish

    Une trés belle histoire d'amour, porter par un souffle romanesque aussi enthousiasmant que dans les deux orphelines, et qui fait preuve d'une audace certaine pour l'époque en montrant une histoire d'amour entre une européenne et un chinois.
  • Bande-annonce

    L'Aurore (1927)

    Sunrise: A Song of Two Humans

    1 h 34 min. Sortie : . Drame, romance et muet.

    Film de Friedrich Wilhelm Murnau avec George O'Brien, Janet Gaynor, Margaret Livingston

    Est-il bien besoin de présenter ce chef d'oeuvre, d'une richesse visuelle inégalée a l'époque et rarement atteinte depuis. C'est une histoire qui pourrait être mièvre mais Murnau la transforme en poème métaphysique et quasi panthéiste. La reconstruction d'un couple atteint des sommets d'émotion par la seule force de la mise en scène.
  • Bande-annonce

    Les Hauts de Hurlevent (1939)

    Wuthering Heights

    1 h 44 min. Sortie : . Drame.

    Film de William Wyler avec Merle Oberon, Laurence Olivier, David Niven

    Trés belle adaptation du chef d'oeuvre d'Emily Brönte avec sa simplicité habituel Wyler atteint des sommets de lyrisme, le seul défaut qui m’empêche d'adhérer totalement c'est qu'il n'adapte que la première partie du roman, ce qui affaiblis significativement la force de l'histoire.
  • J'accuse (1919)

    2 h 45 min. Sortie : . Muet et drame.

    Film de Abel Gance avec Maxime Desjardins, Marise Dauvray, Mme Decori

    Grand film d'Abel Gance, on peut rire de son symbolisme mais il n'en possède pas moins une certaine richesse et sur le plan stylistique le film est un chef d'oeuvre. L'émotion culmine lors de la scène du réveil des morts.
  • Bande-annonce

    La Grande Muraille (1932)

    The Bitter Tea of General Yen

    1 h 28 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Frank Capra avec Barbara Stanwyck, Nils Asther, Toshia Mori

    Franck Capra avant de devenir le réalisateur de comédie humaniste et satirique avec un parti pris utopique, c'est essayé au mélodrame, ça a donné entre autre ce très beau film sur la rencontre entre deux cultures a travers la romance entre une missionnaire chrétienne américaine dont l'hypocrisie et le puritanisme est épingler et un général chinois qui au regard de notre morale occidental semble cruel mais révèle finalement une authentique grandeur d'âme.
    En tout cas un film d'un grand raffinement visuel, subtile et déchirant.
  • Bande-annonce

    Les Ensorcelés (1952)

    The Bad and the Beautiful

    1 h 58 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Vincente Minnelli avec Lana Turner, Kirk Douglas, Walter Pidgeon

    Un des meilleurs films de Minnelli et un trés grand film sur Hollywood. Il y a un côté Citizen Kane avec cette narration en flashback suivant les points de vue des proches du producteur incarnés par Douglas Sirk. Si le film semble avant tout être un miroir satirique qu'Hollywood se tend a elle même dénonçant la superficialité, l'égoïsme et la mégalomanie qui anime en coulisse ses acteurs, réalisateurs, producteurs et scénaristes, c'est quand il s'abandonne au lyrisme le plus excessif qu'il livre ses meilleurs moments comme cette fuite éperdue en voiture d'une Lana Turner désespéré et hystérique.
  • Bande-annonce

    Tout ce que le ciel permet (1955)

    All That Heaven Allows

    1 h 29 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Douglas Sirk avec Jane Wyman, Rock Hudson, Agnes Moorehead

    Probablement le film le plus célèbre de Douglas Sirk qui synthétise les thématiques qui allaient le succès de ses '"mélodrame flamboyant" étudiant les névrose de la société et de la famille américaine sous le vernis glacés des apparences. Jeu sur les miroirs et les reflets en tout genre, couleurs tranchées et violentes, une artificialité et un lyrisme assumés et revendiqué qui font toute la force du cinéma de Sirk.
  • Bande-annonce

    Le Temps d'aimer et le Temps de mourir (1958)

    A Time to Love and a Time to Die

    2 h 12 min. Sortie : . Drame, guerre et romance.

    Film de Douglas Sirk avec John Gavin, Liselotte Pulver, Jock Mahoney

    Le film le plus personnel de Douglas dont le fils est mort sur le front russe pendant la seconde guerre mondial, ici il fait le récit de la permission d'un jeune soldat allemand qui revient du front russe et ne parvient pas retrouver sa famille qui a fuit les bombardement, s'ensuit une errance dans un Berlin partiellement détruit de la fin du nazisme, pris en étau entre la terreur d'un régime dictatorial finissant et l'anarchie de l'état de guerre. Au milieu de la mort et des ruines un homme et une femme s'aime passionnément, c'est beau, tout simplement beau.
  • L'Opinion publique (1923)

    A Woman of Paris

    1 h 22 min. Sortie : . Drame et muet.

    Film de Charlie Chaplin avec Edna Purviance, Clarence Geldart, Carl Miller

    Le premier film de Chaplin sans son personnage de Charlot. Un mélodrame basé sur l'opposition classique entre une campagne austère mais garante d'une vie simple et vrai et une ville séduisante mais en réalité miroir aux alouettes et terre de corruption et de débauche. Ça pourrait être lourd si la mise en scéne de Chaplin n'était pas aussi gracieuse, rien n'est appuyé, tout simple et limpide a l'image du jeu minimaliste (pour un film muet) des acteurs. Un film épuré qui laisse l'émotion affleuré par petite touche.
  • Bande-annonce

    Les Feux de la rampe (1952)

    Limelight

    2 h 17 min. Sortie : . Drame, comédie musicale et romance.

    Film de Charlie Chaplin avec Charlie Chaplin, Claire Bloom, Nigel Bruce

    le dernier trés grand film de Chaplin, après avoir mis a mort symboliquement Charlot dans le dernier plan de Monsieur Verdoux, Chaplin se met en scéne en clown vieillissant et oublié qui retrouve le gout de vivre et les "feux de la rampes" grâce a une jeune danseuse qu'il a recueillis. Un film devant lequel il est difficile de retenir ses larmes lorsqu'on aime Chaplin, et qui dans le même temps réserve des scènes de drôleries tel que son duo avec Buster Keaton, bel hommage a son éternel rival.
  • Bande-annonce

    Mirage de la vie (1959)

    Imitation of Life

    2 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Douglas Sirk avec Lana Turner, John Gavin, Robert Alda

    Le chef d'oeuvre de Douglas Sirk et peut être le sommet du mélodrame hollywoodien. Une fois de plus les faux semblants et les hypocrisies de la société américaine sont le cœur du film, et derrière les chansons a l'eau de rose et les chambre rose bonbons des jeunes filles riches et les images de familles parfaites la violence et le racisme court jusqu'au malaise et c'est saisissant. Le film contient sans doutes les scènes les plus émouvante du cinéma de Sirk (avec le temps d'aimer et le temps de mourir)
  • Écrit sur du vent (1956)

    Written on the Wind

    1 h 39 min. Sortie : . Drame.

    Film de Douglas Sirk avec Rock Hudson, Lauren Bacall, Robert Stack

    Avec Géant l'un des films qui a du inspirer Dallas et son univers impitoyable, comme dans la célèbre série on y suit une famille de milliardaire en pleine décadence. C'est surement le film le plus extravagant et le plus fou de Sirk, celui ou il pousse le plus loin la flamboyance de sa mise en scéne pour une histoire pleine de bruit et de fureur. les trés lisse (mais tout a fait honorable) Rock Hudson et Lauren Baccall ne sont qu'un prétexte et les véritable star du film sont Robert Stack et Dorothy Malone le frère et la sœur respectivement alcoolique et nymphomane les rejetons dégénérés d'un roi du pétrole emporté dans une spirale autodestructrice et qui souffre tout deux de ne pas être aimé. C'est surement le film de Sirk qui possède la conclusion la plus glaçante.
  • Bande-annonce

    Géant (1956)

    Giant

    3 h 21 min. Sortie : . Drame.

    Film de George Stevens avec Elizabeth Taylor, Rock Hudson, James Dean

    Comme dit précédemment une des source d'inspiration probable de la série Dallas, mais comme Écris sur du vent c'est bien sur très supérieur a ce feuilleton. Le film est fidèle a son titre il est grand, aussi bien par son décors les grands espaces texans, que par son ambition. Georges Stevens embrasse le destin d'une famille de riche texans confronté sur plusieurs décennie aux évolutions de la société: racisme, place des femmes et apparition des nouveau riches avec ce JR (Jett Rink) qui incarne a la fois la réussite a l'américaine (il s'est fait tout seul a force de persévérance) et son envers ( c'est une véritable loque alcoolique) et surtout c'est le dernier rôle de James Dean. La mise en scéne de Stevens si elle n'évite pas certaine lourdeur sursignifiante (la scéne final) est extraordinaire et virtuose, et fait le pont entre le classicisme et la modernité naissante a Hollywood, certains plans sont d'une grande audace.
  • Bande-annonce

    Lettre d'une inconnue (1948)

    Letter from an Unknown Woman

    1 h 27 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Max Ophüls avec Joan Fontaine, Louis Jourdan, Mady Christians

  • Bande-annonce

    Brève rencontre (1945)

    Brief Encounter

    1 h 26 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de David Lean avec Celia Johnson, Trevor Howard, Stanley Holloway

  • Les Amants passionnés (1949)

    The Passionate Friends

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de David Lean avec Ann Todd, Claude Rains, Trevor Howard

  • L'Impératrice Yang Kwei-Fei (1955)

    Yōkihi

    1 h 35 min. Sortie : . Historique, romance et drame.

    Film de Kenji Mizoguchi avec Masayuki Mori, Machiko Kyō, Sô Yamamura

  • Bande-annonce

    L'Intendant Sansho (1954)

    Sanshō dayū

    1 h 59 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kenji Mizoguchi avec Kinuyo Tanaka, Kyôko Kagawa, Eitarô Shindô

  • Bande-annonce

    L'Aventure de Mme Muir (1947)

    The Ghost and Mrs. Muir

    1 h 44 min. Sortie : . Drame, fantastique et romance.

    Film de Joseph L. Mankiewicz avec Gene Tierney, Rex Harrison, George Sanders

  • Bande-annonce

    Vivre (1952)

    Ikiru

    2 h 23 min. Sortie : . Drame.

    Film de Akira Kurosawa avec Takashi Shimura, Shin'ichi Himori, Haruo Tanaka

  • Bande-annonce

    7 h 58 ce samedi-là (2007)

    Before the Devil Knows You're Dead

    1 h 57 min. Sortie : . Drame, policier et thriller.

    Film de Sidney Lumet avec Philip Seymour Hoffman, Ethan Hawke, Albert Finney

  • Bande-annonce

    À bout de course (1988)

    Running on Empty

    1 h 56 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Sidney Lumet avec River Phoenix, Christine Lahti, Judd Hirsch

  • Madame de... (1953)

    1 h 40 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Max Ophüls avec Charles Boyer, Danielle Darrieux, Vittorio De Sica

  • The Lovers (1994)

    Leung juk

    1 h 47 min. Sortie : . Drame, comédie dramatique, fantastique et romance.

    Film de Tsui Hark avec Charlie Yeung, Nicky Wu, Elvis Tsui

  • Bande-annonce

    Two Lovers (2008)

    1 h 50 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de James Gray avec Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Vinessa Shaw

  • Bande-annonce

    La Fille de Ryan (1970)

    Ryan's Daughter

    3 h 26 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de David Lean avec Sarah Miles, Robert Mitchum, Christopher Jones

  • Bande-annonce

    Le Docteur Jivago (1965)

    Doctor Zhivago

    3 h 17 min. Sortie : . Romance et historique.

    Film de David Lean avec Omar Sharif, Julie Christie, Geraldine Chaplin

  • Bande-annonce

    Empire du soleil (1987)

    Empire of the Sun

    2 h 33 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Christian Bale, John Malkovich, Miranda Richardson