Couverture L'Insoutenable Légèreté de l'être

L'Insoutenable Légèreté de l'être

(1984)

Nesnesitelná lehkost bytí

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 14
  2. 25
  3. 85
  4. 108
  5. 249
  6. 526
  7. 1331
  8. 2282
  9. 1899
  10. 1189
  • 7.7K
  • 982
  • 5.2K
  • 168

L’insoutenable légèreté de l’être narre les errances de quatre êtres qui se cherchent et se perdent entre légèreté et pesanteur à Prague en 1968.

Match des critiques
les meilleurs avis
L'Insoutenable Légèreté de l'être
VS
Apologie de Kundera

On a reproché ici même à Kundera de se complaire dans la méta-textualité, de débiter des truismes à la pelle, de faire de la philosophie de comptoir, de ne pas savoir se situer entre littérature et philosophie. Pardonnez-moi, intéressés, mais rien n'est plus réducteur. Quelques éclairages sur les ambitions kundériennes (en très très gros) : explorer l'existence humaine d'une façon inédite, en découvrant ce que seul le roman peut découvrir, roman qui est lui-même construit avec une liberté...

112 10
L'insoutenable bancalité d'un genre littéraire original

Je n'ai pas pu en terminer la lecture. En effet, les incessantes coupures du roman censées être éclairantes sur la psychologie des personnages et autres focus semi explicatifs sur les actions réalisées, le tout couronné par des digressions pseudo philosophiques ont eu raison de ma lecture. C'est dommage car le (début du) roman est sur de bons rails. Cependant, on a à peine le temps d'être pris par la lecture, que le roman, arrêtant constamment sa prometteuse lancée, est... Lire l'avis à propos de L'Insoutenable Légèreté de l'être

3
Critiques : avis d'internautes (70)
L'Insoutenable Légèreté de l'être
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Alors, que choisir ? La pesanteur ou la légèreté ?"

L'insoutenable légèreté de l'être, c'est d'abord un titre magnifique, pour lequel on aurait seul envie de lire ce livre. Puis c'est l'histoire d'hommes et de femmes pris dans la Vie, traçant leur chemin, entre pesanteur et légèreté. Au fond, ils sont perdus, et leurs actions ne sont même pas les leurs : elles sont dictées par leurs peurs, les relations avec leurs parents, leurs expériences...... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

38 3
Avatar Babalou
10
Babalou ·
On ne dévie pas de la trajectoire du temps qui s'accomplit en ligne droite ...

Le début est extrêmement intéressant, on est directement lancés dans ce qui nous semble être une histoire, puis le terrain se mine doucement mais sûrement. 2 ème partie, Ok. 3ème partie ... on commence à se perdre... Certaines phrases m'ont fait réfléchir durant des heures et ne sont toujours pas sorties de ma tête bien que cela fasse un moment que j'ai lu ce livre ! Par exemple : "Nous sommes... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

6
Avatar Kateriná Petrova
7
Kateriná Petrova ·
Découverte
Critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être par Emmanuel Lorenzi

Je ne me souviens pas exactement pour quelles raisons j’ai eu envie de me frotter à l’oeuvre de Milan Kundera, et en particulier à son roman phare : L’insoutenable légèreté de l’être. Il y a certainement une part de fascination liée à ce titre absolument splendide, comme la promesse d’un chef d’oeuvre intemporel, mais il y a aussi sans doute l’influence d’une certaine A., qui se reconnaîtra... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

17 12
Avatar Emmanuel Lorenzi
8
Emmanuel Lorenzi ·
Ne pouvoir vivre qu'une vie, c'est comme ne pas vivre du tout !

Tereza et Tomas ! J'ai lu ce roman plusieurs fois. A chaque fois je l'aime un peu plus. J'ai vu l'adaptation, pas si mal, même si elle met de côté tout un pan de la réflexion abordée dans le roman. Normal me direz-vous ! Oui, adapter c'est faire des choix. Mais réduire L'insoutenable légèreté de l'être à une histoire de fesses (comment ça j'exagère ! Tss !) même si c'est Juliette et Daniel... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

45 7
Avatar Rawi
8
Rawi ·
es muss sein!

Un excellent livre portant sur les incompréhensions en relations dues aux vécus et connotations divergents selon les personnes. Kundera pour cela nous propose un "lexique des mots mal compris" qui met en lien un mot avec l'interprétation de chaque protagoniste en rapport dans la partie du roman. Ceux-ci, dans des histoires qui se croisent, sont Tomas, Tereza, Franz et Sabina. Un livre... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

13 11
Avatar Clou
10
Clou ·
Toutes les critiques du livre L'Insoutenable Légèreté de l'être (70)