👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Le Festin nu

Naked Lunch

1959

1.7K

2.3K

134

7.1

Livre de William S. Burroughs · 1959 (France)

Genre : Roman

Traducteur :

Éric Kahane

Groupe :

Le Festin nu
Toutes les informations

Suite d'épisodes enchevêtrés et disparates où se mêlent hallucinations et métamorphoses, clowneries surréalistes et scènes d'horreur à l'état pur.

BaleineDesSables

Pour l'instant le bouquin le plus dégueulasse que j'aie jamais lu. J'adore.

il y a 2 ans

3 j'aime

4

hydroquinone

hydroquinone

J'abandonne... Le style est d'une imagination et d'une singularité folle, mais rien n'émerge, rien ne se construit à part mon découragement... à un...

il y a 6 ans

3 j'aime

YanisLennon

Foutrement bien écrit mais incompréhensible à suivre.

il y a plus d’un an

hillson
8
hillson

Critique positive la plus appréciée

Le voyage brut

Le Festin nu, ce n’est pas un livre qui se résume. Ni qui se raconte. Ce n’est même pas vraiment un roman. La seule chose qui soit vraiment sûre, c’est que le Festin nu est un livre. C’est un récit...

Lire la critique

il y a 9 ans

Vincent_Ruozzi
4
Vincent_Ruozzi

Critique négative la plus appréciée

Voyage au bout de l’enfer

Lorsque l’on lit Le Festin nu, écrit en au milieu des années 50 par l’américain William Burroughs, on saisit tout de suite l’instantanéité de l’œuvre. Le livre, rédigé sous l’emprise de diverses...

Lire la critique

il y a 6 ans

Gand-Alf
7
Gand-Alf

Pandemonium.

Ouvrir un livre comme "Le festin nu" c'est renoncer automatiquement à toute forme de récit classique et linéaire, c'est accepter l'inacceptable, c'est plonger dans un univers fantasmagorique où...

Lire la critique

il y a 8 ans

louisa
10
louisa

What else ?

Je suis restée scotchée par ce livre, certainement le meilleur que j'ai pu lire de Burroughs, récit halluciné mêlant thèmes autobiographiques et rêves schizophrènes, texte "sans filet" qui s'organise...

Lire la critique

il y a 11 ans

Diothyme
7
Diothyme

Critique de par Diothyme

Ce roman est précédé d'une introduction de W. Burroughs fort intéressante à propos de la drogue, où il raconte qu'un médecin aurait trouvé une sorte de vaccin pour toxicomanes, il éveille le centre...

Lire la critique

il y a 11 ans

Djulaie
9
Djulaie

Le livre du non retour

Après 250 pages, 8 mois, 9 jours, 29 livres intercalés et beaucoup de motivation j'ai ENFIN fini ce foutu bouquin. Je ne sais pas quelle note mettre. J'ai envie de mettre 10 pour la virtuosité de...

Lire la critique

il y a 7 ans