Couverture Les Misérables

Les Misérables

12345678910
Quand ?
8.0
  1. 46
  2. 34
  3. 79
  4. 137
  5. 330
  6. 872
  7. 2262
  8. 3619
  9. 2334
  10. 1879
  • 12K
  • 742
  • 4.2K
  • 233

Cosette et Marius sont 2 âmes disposées à s'aimer. Mais Jean Valjean veille, lui, l'ancien bagnard dont Cosette est devenue la seule raison de vivre.

Match des critiques
les meilleurs avis
Les Misérables
VS
Notre-Dame de Paris

Il était dit par Henri IV que " Paris valait bien une messe. " Notre-Dame, toujours debout, vaut bien un hommage. Le génie de Victor Hugo nous relate un chapitre des "Notre-Dame de Paris" très évocateur lorsque l'on se remémore cette terrible nuit du Lundi 15 avril 2019. Il était 18h50. " Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la...

22 13
Avatar Tuff_Menace
1
Tuff_Menace
Je vois pas l'intérêt !

Je vois pas l'intérêt ! Les personnages sont nuls et il y a un certain manichéisme très gênant dans cette oeuvre. Enfin si on peux appeler ça une oeuvre car le lecteur se retrouve devant une suite de mots soporifiques plus destinés à nous endormir qu'a nous faire frisonner. Par exemple Cosette. Elle peux pas la fermer non ? Elle arrête pas de chialer tout le temps c'est insupportable, la meuf est ultra négative, ça va au début mais au bout d'un moment c'est d'un pénible, une véritable... Lire l'avis à propos de Les Misérables

2 1

Critiques : avis d'internautes (82)

Les Misérables
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Ils sont rares ceux qui sont tombés sans être dégradés

Comment émettre un avis tranché sur une œuvre aussi colossale que Les Misérables ? Plus qu’un roman, ce livre est devenu un monument historique et culturel, les personnages sont désormais des noms génériques, des prototypes de ce qu’ont pu produire les structures sociales en France au XIXème siècle. Certes Victor Hugo utilise de manière récurrente le présent de vérité générale,... Lire la critique de Les Misérables

4 1
Avatar Juliette D.
9
Juliette D. ·
Découverte
Le monument d'un démiurge

Il est difficile de se lancer dans Les Misérables. Chaque année, j'en fais étudier des extraits à mes élèves de 4ème. Cosette chez les Thénardier, ça marche toujours. D'habitude, ça me laisse plus ou moins indifférent. C'est sympa, c'est pas trop compliqué, mais je ne suis pas un inconditionnel du père Hugo. Je ne sais pas trop pourquoi mais, cette année, depuis novembre, j'ai eu... Lire l'avis à propos de Les Misérables

100 14
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·
Critique de Les Misérables par Pimprenelle

Les Misérables, c'est une histoire formidable, c'est le XIXè siècle, c'est Paris, c'est la société, c'est l'amour, c'est la rédemption, c'est la jeunesse, c'est la vieillesse, c'est Napoléon, c'est l'argot, c'est le droit, c'est l'erreur, c'est l'âme de la France, c'est la révolution, c'est le sacrifice, c'est Dieu, c'est l'injustice, c'est la misère, c'est le crime, c'est la diversité humaine,... Lire la critique de Les Misérables

48 6
Avatar Pimprenelle
10
Pimprenelle ·
"Les Misérables" pour les nuls - Tome I : Fantine -

C'est l'histoire d'un ancien taulard qui a pris 19 ans de cabane pour avoir chouravé un quignon de pain. 19 putain d'années !!! Pour du pain dur !!! T'imagines ce qu'aurait pris Balkany à cette époque ! Le mec, donc, sort de taule et est accueilli par un cureton du nom de Myriel. Confiant le curé, pis croyant le mec. Parce que le gars qu'il recueille doit approcher les 100 bombes, la mine... Lire la critique de Les Misérables

52
Avatar Ze Big Nowhere
9
Ze Big Nowhere ·
Résumé express

Finir un Victor Hugo, ça se mérite. On prend le bouquin dans ses mains et on commence par se dire : "Putain c'te pavé ça a pas intérêt à être chiant !" Parce que je suis du genre à finir les livres une fois que je les ai commencé (sauf Proust, ça c'est vraiment trop chiant). Après 200 pages à lire la vie de monseigneur Myriel en se demandant si on a bien pris le bon livre, le nom de Jean... Lire l'avis à propos de Les Misérables

8 1
Avatar Skoua
9
Skoua ·
Toutes les critiques du livre Les Misérables (82)