Couverture Métaphysique des tubes

Métaphysique des tubes

(2000)
12345678910
Quand ?
6.3
  1. 88
  2. 120
  3. 191
  4. 264
  5. 556
  6. 1065
  7. 1460
  8. 1042
  9. 441
  10. 172
  • 5.4K
  • 216
  • 452
  • 19

L'auteure raconte sa vie au Japon jusqu'à ses trois ans. Elle fait le portrait humoristique et satirique de la vie de famille de son statut de tube.

Match des critiques
les meilleurs avis
Métaphysique des tubes
VS
J'ai ri...

..Pour la première fois de ma vie en lisant un livre. Et oui. J'ai eu à le lire pour le collège, ce qui est plutôt original comme lecture imposée je trouve, et j'ai découvert une auteure incroyable. Un vrai vent de fraicheur, le début peut ne pas sembler accrocheur, mais dès les pages 20, on est fasciné par la petite enfance singulière de la petite Amélie. Son enfance semble tellement sortie d'un roman qu'on ne peut qu'y croire, les personnages ont tous quelque chose d'intéressant. Le style...

5
Quand on sent que l'auteur se fout de la gueule de ses lecteur de A à Z dans toute sa beauté...

Bon, je me suis forcée à aller jusqu’au bout afin de pouvoir clamer haut et fort que j’ai détesté de la première à la dernière page ! Il y a tellement à dire que je ne sais même pas par où commencer, mais j’ai vraiment eu l’impression d’avoir un ramassis de foutage de gueule sous mes yeux. Franchement, je me réjouis d’avoir pu emprunter ce livre à la bibliothèque, parce que payer pour un tel livre m’aurait fait mal à une certaine partie de mon anatomie. Alors, en quelques mots,... Lire l'avis à propos de Métaphysique des tubes

6 8

Critiques : avis d'internautes (50)

Métaphysique des tubes
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Pléonastique (et tac)

Au commencement était le Verbe. Au commencement étaient les Mots. Mais certains Mots n'avaient pas de sens puisque personne ne s'en servait jamais. Depuis qu'ils avaient quitté le cerveau poussiéreux de leurs géniteurs, ces Mots s'étaient installés sagement dans un confortable oubli Noir et Blanc. Ils étaient devenus l'Absolue Rientitude. Leur existence semblait n'avoir ni commencement ni fin.... Lire l'avis à propos de Métaphysique des tubes

17 3
Avatar Nathayla
2
Nathayla ·
Critique de Métaphysique des tubes par L'Homme Qui Lit

Je n'aurais jamais cru que j'écrirais un jour, sur quelque support que ce soit, la critique d'un roman d'Amélie Nothomb. Alors ça, vraiment pas. On m'en a très souvent parlé, trop probablement, en tout cas bien trop pour me donner envie de le lire. Un peu comme Dan Brown, le battage médiatique m'avait fait peur, de prime abord, m'obligeant à n'en faire la lecture qu'un an après sa publication... Lire la critique de Métaphysique des tubes

5
Avatar L'Homme Qui Lit
7
L'Homme Qui Lit ·
Découverte
Critique de Métaphysique des tubes par Brume

L'histoire est peu intéressante, il ne se passe pas grand chose, je l'ai lu en espérant que "l'action" décolle à un moment mais... rien. Heureusement que ce livre est court. L'écriture me semble quant à elle très "simplette". La Métaphysique des tubes est l'unique livre que j'ai lu d'Amélie Nothomb, je n'ai pas compris pourquoi tant d'engouement autour d'elle de la part de nombreux lecteurs. Je... Lire l'avis à propos de Métaphysique des tubes

3 1
Avatar Brume
4
Brume ·
Critique de Métaphysique des tubes par Emphiris

On peut reprocher beaucoup de choses à Amélie Nothomb. Il y a toutefois une raison pour laquelle je la lis volontiers: elle est délurée, et loin d'être stupide. J'ai beaucoup aimé ses remarques sur le fait que nommer une chose revient à en reconnaître l'existence. Ce n'est pas nouveau, mais c'est plutôt bien inséré dans son bouquin qui par ailleurs m'a fait passer un bon moment. Le Japon... Lire la critique de Métaphysique des tubes

5 1
Avatar Emphiris
8
Emphiris ·
Du style, du fond ... Parfait ! (+voyage au Japon!!)

Deuxième roman d'Amélie Nothomb que j'ai lu, le premier étant Hygiène de l'assassin que j'avais tout bonnement adoré. J'ai découvert Métaphysique des tubes grâce à une liste de lecture cursive au collège ayant pour sujet l'autobiographie : je ne l'avais pas choisi mais j'avais bien aimé le titre (j'avais pour ma part lu Les Mots de Jean-Paul Sartre, enfer et ennui... Lire l'avis à propos de Métaphysique des tubes

3
Avatar Coline Fournier
9
Coline Fournier ·
Toutes les critiques du livre Métaphysique des tubes (50)
Vous pourriez également aimer...