👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La beauté cachée du laid se voit sans délai

Première page... Un choc... Je continue... ça pue le talent... La connerie parfois un peu aussi... Tu es brillant Ferdinand, et dans le même temps, aussi chiant qu'un jour de pluie à Knokke le zout. C'est pas possible de lire ton livre d'une traite...Au bout de cinquante pages d’affilée, j'ai juste envie de te la faire manger ta petite musique... J'ai jamais beaucoup aimé ceux qui s'écoutent parler ou qui s'écoutent écrire...On écrit jamais uniquement pour soi Ferdinand! Mais on y revient tout de même à ton bouquin et à ta "sale" prose entachée de moments de lumière... Toujours... Au milieu de la boue, de la lie que tu convoques sur tes pages, au milieu de ton style qui par moment m'agace horriblement, à m'en faire grincer les dents, on tombe sur des trucs magnifiques... Après tout c'est normal, il faut toujours un peu de fumier quand on veut que ça pousse... Et t'en es un beau de fumier, hein Ferdinand!... Mais ça n'a aucune importance...C'est parfois bien beau tout ce laid que tu écris... ça touche le coeur plus que l'esprit...La preuve que t'es moins mauvais et méchant que tu veux nous le faire croire...Moins désespéré que tu veux le laisser entendre... Tu te trahis par moment... On sent l'humanité du type qui a quand même choisi de devenir médecin, qui a choisi une profession ou il pouvait encore plus s'enfoncer dans l'humain...Jusqu’a la nausée... Parce qu'en fait tu aimes les hommes Ferdinand! Tu les aimes au point que tu préfères patauger dans leurs merdes que de t'en éloigner... Tu as le désespoir de ceux qui espèrent trop... Si je devais te résumer, en dehors de la première page de ton bouquin qui montre les meilleures parties de ton coté sombre, j'utiliserais cette phrase que tu as du écrire dans un moment d'oubli, et qui résume un peu tout ce que je viens de t'écrire : " Les malheurs, ça se fatigue aussi...".

On se reverra Ferdinand, mais pas tout de suite... Parce que figure toi que toi aussi parfois, tu me fatigues...

Samu-L
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Louis Ferdinand Céline

il y a 9 ans

84 j'aime

18 commentaires

Mort à crédit
Chaiev
7

Tu m'as donné ta boue, et j'en ai fait de l'or

Allez, le gros morceau : essayer d'expliquer vaguement pourquoi on peut en toute objectivité trouver un livre bien, mais ne pas l'aimer pour autant. Ou l'inverse. Quand Celine balance au monde...

Lire la critique

il y a 10 ans

67 j'aime

46

Mort à crédit
-IgoR-
9

Concerto pour détraqués

Alors que le silence se fait sur le monde et sur la vie de l’homme, il n’est que temps d’un regard en arrière. Une lointaine projection aux origines du drame, quand tout allait – déjà – si mal. Et de...

Lire la critique

il y a 7 ans

52 j'aime

22

Mort à crédit
-Valmont-
9

Se prémunir contre l’enfer des rageux

Le médecin nous place d’emblée dans son univers horizontal, pandémoniaque, au seuil d’un dixième cercle dantesque, à moins que ce ne soit aux portes des Limbes. Jeunesse : dans une cage à lapin à...

Lire la critique

il y a 4 ans

41 j'aime

16

Star Wars - Le Réveil de la Force
Samu-L
6

Star Wars Episode VII: A New Hope Strikes Back

Divulgâchage épique dans ce billet!!! Au départ, j'avais décidé de pas intervenir. Je m'étais dis: " mon petit Sam, est-ce que ça vaut vraiment la peine de t'embarquer là dedans? Parce que tu sais...

Lire la critique

il y a 6 ans

284 j'aime

97

Joker
Samu-L
7
Joker

Renouvelle Hollywood?

Le succès incroyable de Joker au box office ne va pas sans une certaine ironie pour un film qui s'inspire tant du Nouvel Hollywood. Le Nouvel Hollywood, c'est cette période du cinéma américain ou...

Lire la critique

il y a 2 ans

226 j'aime

12

Monty Python - La Vie de Brian
Samu-L
10

I say you are Lord, and I should know. I've followed a few

On est en 1993, j'ai 15 ans (enfin plus ou moins), et je m'ennuie un peu en cette soirée d'hiver, je déprime pas mal aussi. J'allume la télévision et je zappe d'une série B à une série française...

Lire la critique

il y a 10 ans

182 j'aime

20