Un pur Houellebecq, une valeur sûre

Avis sur Sérotonine

Avatar Benoit Barbibul
Critique publiée par le

Deux auteurs occupent une large place dans ma bibliothèque, John Fante et Michel Houellebecq. Je les admire et je les apprécie pour une qualité (qui est probablement aussi un défaut) qu'ils ont en commun; la capacité de broder avec une justesse géniale dans une prose incroyablement maitrisée autour de presque rien, de la banalité médiocre de la vie quotidienne, bref de produire du vide avec un sens littéraire accru et de recommencer à l'ouvrage suivant avec un manque de diversité et de variation tel que l'on n'est jamais loin de l'enfumage littéraire. Et pourtant c'est génial.

Sérotonine est presque excellent car la plume y est encore et toujours magnifiquement cynique, toujours provocatrice, mêlant le beau et l'abject, la pertinence chirurgicale des mots et la précision des descriptions que l'on pourraient presque qualifier de "néo-naturalistes" avec une intensité similaire pour un appart-hôtel de ZAC de province et pour un château XVIIIe d'une aristocratie sur le déclin.

Sérotonine est presque décevant car, malgré la puissance du roman psychologique tendant parfois vers l'essai, rien ne ressemble plus à un Houellebecq qu'un autre Houellebecq: même trame, même contexte, même désillusion de l'homme célibataire et désabusé en milieu de vie, même échec des sentiments humains face à la froideur d'une société impitoyable et la tentation bestiale du cul, même étalage de la médiocrité crasse. Le passage relatif à la crise des agriculteurs marque probablement le temps fort du roman et se veut aussi finement pensé que bienvenu, mais au-delà de ça le récit ne décolle jamais réellement et - soyons honnête - on ne s'y attend plus vraiment.

Comme d'habitude, Sérotonine devrait enthousiasmer les convaincus, agacer les détracteurs et choquer tous les autres, notamment ceux dont la grille d'analyse dépasse rarement le premier degré. En bref, Sérotonine est bel et bien un Houellebecq pur jus, une marque estampillée et donc (pour ma part mais je fais partie des enthousiastes) une valeur sûre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 181 fois
1 apprécie

Autres actions de Benoit Barbibul Sérotonine