Critiques de Adolphe

Rawi
8
Rawi

le prénom

Adolphe est un jeune homme de 22 ans lorsque le lecteur de ce très court roman fait sa connaissance. Brillant, riche et favorisé par la nature, notre protagoniste n'a pourtant pas grand chose de...

il y a 5 ans

King-Jo
8
King-Jo

Adolphe y t'largue

Adolphe, pilier du romantisme. Une écriture d'une concision incroyable, un roman semblable à un long résumé. Adolphe, héros torturé. Soit. Adolphe confronté à un amour difficile. Soit. Mais là où...

il y a 10 ans

-Valmont-
8
-Valmont-

Un beau cauchemar

Quel serait votre plus beau cauchemar sentimental ? La torture d’un amour sans amour ? Des mensonges, les vôtres, qui n’abusent personne et qui vous rabaissent ? Vos tentatives d’éloignement qui ne...

il y a 5 ans

Pravda
7
Pravda

La fureur du vaincu.

Court roman, Adolphe me laisse un avis atypique : j’ai détesté les deux personnages principaux, Adolphe et Ellénore, mais j’ai apprécié l’œuvre qui, sous couvert de nous conter une histoire somme...

il y a 9 ans

CGpoint
9
CGpoint

Critique de par CGpoint

Adolphe est un classique de la littérature romantique, à lire et relire. L'écriture concise de Constant confère toute sa force au récit, somme toute banal : l'histoire d'amour entre Adolphe et...

il y a 12 ans

Cthulie-la-Mignonne
7

Plus lourd que Hamlet

Benjamin Constant n'est plus guère en odeur de sainteté de nos jours. Viré de La Pléiade, il me semble qu'il n'est pas non plus tellement étudié, non plus que cité, dans les amphis de facs de...

il y a 5 ans

Plume231
8
Plume231

La Pitié dangereuse !!!

Je ne savais pas alors ce que c'était que la timidité, cette souffrance intérieure qui nous poursuit jusque dans l'âge le plus avancé, qui refoule sur notre cœur les impressions les plus...

il y a 6 ans

Moizi
8
Moizi

Nénufar

J'ai longtemps hésité avant de lire Adolphe... parce que bon Constant c'est quand même un sale libéral et je n'aime pas les libéraux (je n'aime pas grand monde, j'aime juste ceux qui haïssent...

il y a 7 ans

Lambeaux
9
Lambeaux

"... nous parlions d'amour, mais nous nous parlions d'amour de peur de parler d'autre chose"

Cette œuvre psychologique est particulièrement agréable à lire. Constant a un style clair et poétique : il parle d'une histoire assez "simple" mais grâce à sa façon d'exprimer les sentiments...

il y a 12 ans

Gwen21
7
Gwen21

Critique de par Gwen21

"Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone. Tout suffocant et blême, quand sonne l'heure, je me souviens des jours anciens et je pleure." Merci, ami...

il y a 7 ans