👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Automne 1918, quelques semaines avant l'armistice, on patiente dans les tranchées. On sait que la paix arrive, mais on attend qu'elle soit signée et définitive, du coup on la joue très prudent des deux côtés. S'agirait pas de se faire tuer bêtement quelques jours avant la paix, alors que le sort du monde est déjà réglé.

Sauf qu'un certain officier ne voit pas les choses de cet œil, il ne lui reste plus que quelques jours pour réussir sa guerre, se faire remarquer et hériter ainsi d'une bonne position à la démobilisation. Alors sacrifier ses hommes dans une bataille inutile, ça ne le dérange pas, quitte à aider un peu le camp adverse si ça peut motiver tout le monde à se foutre sur la tronche.

Il déclenche alors plus qu'une bataille, le début d'une histoire, car si la guerre est finie, ce n'est que le début d'une savoureuse série d’événements pour trois des protagonistes de ce massacre, aux destins très divers, mais qui bien entendu se retrouveront à continuer à lutter bien après, sur un autre champ de bataille cette fois-ci sans foi ni loi : le monde civil.

Récit aux multiples facettes, tantôt un peu historique, parfois psychologique, mais toujours très divertissant, grâce à une superbe histoire, et une plume d'une grande habileté qui sait superbement manier l'humour sans avoir l'air d'y toucher.

Sur le fond et la forme, j'ai vraiment pris un grand plaisir à suivre toute cette aventure qui nous emmènera bien plus loin que les tranchées de la guerre 14-18, au sein de luttes aussi simples que celle pour la vie, mais aussi de terribles luttes de pouvoir, car si la France semble vite vouloir oublier ses poilus sitôt la paix arrivée, ces derniers sauront bien lui rappeler leur existence.

alb
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 21 jours

3 j'aime

Au revoir là-haut
nm-reader
9

Les héros sont bien plus utiles quand ils se taisent

"Le pays tout entier était saisi d'une fureur commémorative en faveur des morts, proportionnelle à sa répulsion vis-à-vis des survivants." Cette courte phrase, située en milieu de récit, résume on...

Lire la critique

il y a 8 ans

28 j'aime

Au revoir là-haut
Olivier_Paturau
4

Critique de Au revoir là-haut par Olivier Paturaud

Au revoir là-haut prend le parti de faire le récit d'un pan mal connu de l'histoire de la Grande Guerre : comment les démobilisés auraient été abandonnés par l'Etat au lendemain de l'armistice ...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

8

Au revoir là-haut
PierreAmo
10

Paroles de Poilus qui se rebiffent (lu grâce au projet d'adaptation par Albert Dupontel)

(Remarques écrites en 2016 juste après sa lecture émouvante, corrigées en 2020). La litanie de noms et références n'est pas de moi, ce n'est pas mon name-dropping: ils ont été cités de manières très...

Lire la critique

il y a 6 ans

16 j'aime

2

Master of None
alb
9

Clash of the cuteness ! (la deuxième saison est la bonne)

Master of None m'avait vraiment séduit durant sa première saison, mais je l'avais trouvé un peu timide parfois, et un peu trop cliché dans sa description du trentenaire un peu désabusé. Là je sors...

Lire la critique

il y a 5 ans

31 j'aime

6

Uncut Gems
alb
4
Uncut Gems

C'est pas un bijou.

Alors oui la réal est plutôt bonne, new york, la prestation d'Adam Sandler en bijoutier juif magouilleur, mais que son perso est détestable, et sa gouaille très vite fatiguante. C'est hystérique, et...

Lire la critique

il y a 2 ans

26 j'aime

8

Last Chance U
alb
9

Life ain't fair, football ain't fair : Just Focus !

Le sport universitaire, c’est presque une religion aux Etats-Unis, c'est au moins aussi populaire que la ligue pro. Pour beaucoup un moyen de payer ses études et pour les meilleurs l'antichambre...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

2