Il s’agit du premier tome d’une œuvre aux dimensions colossales, prévue en 4 tomes.


Cet opus a pour point de départ la mort d’Alice, une jeune femme dont on apprend dès les premières lignes qu’elle était prostituée. Chargé de l’enquête, le commandant Lespalettes met rapidement la main sur son journal intime, et décide alors de retracer la vie de cette écorchée vive, afin de comprendre ce qui a pu la mener à sa perte.


Du champagne, un cadavre et des putes commence comme un polar classique, voir assez léger, rempli de personnages grossiers, pour s’épaissir au fil des pages et virer au roman social noir. On comprend alors qu’ici se dressent les véritables enjeux du récit.


Rien n’est doux dans ce livre, ni l’histoire d’Alice, ni les multiples protagonistes issus de ses errances. Son parcours permet de dresser un portrait sans concession du déterminisme social, et seront abordés tour à tour de multiples moyens d’oppression systémiques cachés sous les beaux discours d’infinis ordures, parfois étouffés de cynisme et souvent instruments ignorants d’une entreprise plus vaste.


Souvent pamphlétaire, parfaitement argumenté, ce roman ne fait aucun compromis, et l’auteur y dresse avec l’absolue finesse de son éloquence l’un des plus beaux portraits de femme que j’aie lus. A travers son journal, on découvrira la rage d’Alice de vivre autre chose. Son refus d’accepter ce dont bien d’autres se contenteraient, son envie d’absolue liberté, sa volonté de faire fi des concessions pour se forger un destin. Avec toute la maladresse des grands passionnés, pour le meilleur et surtout pour le pire, au fil de son histoire, on sentira poindre l’éveil de ses convictions.


Certains paragraphes cueillent comme un coup de poing dans le bide, faisant remonter l’amertume de la bile dans la bouche. C’est une histoire violente comme la vie, tragique comme le monde, et elle donne envie d’embrasser désespérément l’existence avec rage et passion.


Retrouve mon avis complet sur mon blog

Deidre
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur.

Le 17 juin 2020

Critique lue 136 fois

2 j'aime

Deidre

Écrit par

Critique lue 136 fois

2

D'autres avis sur Du champagne, un cadavre et des putes, tome 1

Du même critique

22/11/63
Deidre
9

Critique de 22/11/63 par Deidre

J’aurais bien aimé faire une mauvaise critique de ce livre, juste histoire de ne pas faire comme tout le monde. Surtout que je ne suis pas non plus une inconditionnelle de Stephen King. Disons que ce...

le 27 mars 2013

7 j'aime

2

Caelum Incognito - Bolchoi Arena, tome 1
Deidre
9

Critique de Caelum Incognito - Bolchoi Arena, tome 1 par Deidre

Ceux qui me suivent le savent déjà: je suis une grande fan de Boulet, dont je suis le travail depuis un paquet d’année. J’ai donc tout de suite été intéressée quand il a commencé à parler de son...

le 2 févr. 2019

5 j'aime

Les Petites Victoires
Deidre
10

Critique de Les Petites Victoires par Deidre

Une BD d'une extrême douceur qui raconte le combat d'un papa (et des personnes qui l'épaulent) pour que son fils vive au mieux son autisme. C'est poignant, parfois déprimant mais avant tout plein...

le 11 juil. 2017

3 j'aime

1