Lorsqu'on parle de dystopie, c'est à dire un récit de fiction dépeignant une société qui a viré au cauchemar, la première image qui nous vient en tête est un univers quasi carcéral dirigé par un pouvoir centralisé fort, où tout le monde surveille tout le monde. Un univers à la Kafka ou à la 1984 de George Orwell. Pourtant, je dirais que la vision de Huxley est bien plus effrayante tant elle est proche des moyens de contrôle mis en place à l'intérieur de nos sociétés (disons que c'est une savante conjonction des deux).


Contrairement à Orwell ou la crainte, la haine, la méfiance, et toute sorte de sentiments négatifs permettent de maintenir la population sous contrôle, Huxley décrit un monde où c'est la jouissance, le plaisir, la facilité qui permet cela. Pas besoin de bannir les bouquins, les gens arrêteront d'en lire grâce à toute les autres distractions qu'on leur proposera. Pourquoi chercher à cacher la vérité, il vaut mieux qu'elle soit noyée au milieu de tout ce qui n'a aucune importance. La chercher, ce serait comme de chercher une aiguille dans une botte de foin; perdue qu'elle est dans un flot d'informations continu. Pas besoin de les priver de culture et d'éducation, ils s'en priveront eux même si on leur autorise certaines fausses libertés, si on trouve le bon soma. Dans "Le meilleur des mondes" comme dans "Retour au meilleur des mondes", Huxley dit plusieurs choses qui vont dans ce sens:


Le meilleur des mondes


"Un état totalitaire vraiment « efficient » serait celui dans lequel le tout-puissant comité exécutif des chefs politiques et leur armée de directeurs auraient la haute main sur une population d'esclaves qu'il serait inutile de contraindre, parce qu'ils auraient l'amour de leur servitude".


"Il faut que les rouages tournent régulièrement, mais il ne peuvent tourner sans qu'on en ait soin. Il faut qu'il y ait des hommes pour les soigner, aussi constants que les rouages sur leurs axes, des hommes sains d'esprit stables dans leur satisfaction".


Retour au meilleur des mondes


"Les gardiens des libertés civiles qui sont toujours en alerte pour s'opposer à la tyrannie ont oublié de prendre en compte l'appétit presque infini de l'homme pour les distractions".


"Sous l'impitoyable poussée d'une surpopulation qui s'accélère, d'une organisation dont les excès vont s'aggravant et par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques - élections, parlements, hautes cours de justice - demeureront, mais la substance sous-jacente sera une forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient au bon vieux temps, la démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions radiodiffusées et de tous les éditoriaux - mais une démocratie, une liberté au sens strictement pickwickien du terme".


"La terreur en tant que procédé de gouvernement rend moins bien que la manipulation non violente du milieu, des pensées et des sentiments de l’individu".


Huxley lui même était effrayé de la vitesse à laquelle notre monde ressemblait de plus en plus à son cauchemar.


En plus de cela, le meilleur des mondes se lit vite, et même s'il n'est pas une grande œuvre littéraire, les idées et questionnements qu'il véhicule risquent bien de vous mettre le cerveau en ébullition..


En espérant par cette modeste critique vous avoir convaincu que le meilleur des mondes est un bouquin à lire et à relire et que vous pourrez agréablement prolonger sa lecture et votre réflexion avec l'essai qui le suit, "Retour au meilleur des mondes".

Le Meilleur des mondes
VGM
6

Pas la meilleure des lectures

J'ai tellement de livres à lire, et tellement de classiques à emprunter à droite à gauche que je suis rentré depuis maintenant un bout de temps dans une phase où je n'achète presque plus de livres,...

Lire la critique

il y a 7 ans

59 j'aime

16

Le Meilleur des mondes
MrAmeni
4

Critique de Le Meilleur des mondes par MrAmeni

Comment tomber dans le piège du "classique" en 1 leçon… Le livre m’étant littéralement mis entre les mains, j’ai enfin pu commencer Le meilleur des mondes. Grande réputation, souvent cité au même...

Lire la critique

il y a 8 ans

53 j'aime

3

Le Meilleur des mondes
EvyNadler
7

La liberté c'est l'esclavage.

Est-ce que "Le meilleur des mondes" est véritablement une dystopie ? Une utopie renversée qui tendrait vers le chaos, l'esclavage et l'absence de bonheur ? Car la question qui se pose est beaucoup...

Lire la critique

il y a 7 ans

45 j'aime

16

Star Wars - Le Réveil de la Force
Samu-L
6

Star Wars Episode VII: A New Hope Strikes Back

Divulgâchage épique dans ce billet!!! Au départ, j'avais décidé de pas intervenir. Je m'étais dis: " mon petit Sam, est-ce que ça vaut vraiment la peine de t'embarquer là dedans? Parce que tu sais...

Lire la critique

il y a 6 ans

284 j'aime

97

Joker
Samu-L
7
Joker

Renouvelle Hollywood?

Le succès incroyable de Joker au box office ne va pas sans une certaine ironie pour un film qui s'inspire tant du Nouvel Hollywood. Le Nouvel Hollywood, c'est cette période du cinéma américain ou...

Lire la critique

il y a 3 ans

226 j'aime

12

Monty Python - La Vie de Brian
Samu-L
10

I say you are Lord, and I should know. I've followed a few

On est en 1993, j'ai 15 ans (enfin plus ou moins), et je m'ennuie un peu en cette soirée d'hiver, je déprime pas mal aussi. J'allume la télévision et je zappe d'une série B à une série française...

Lire la critique

il y a 10 ans

195 j'aime

20