Avec la sortie du 3ème tome, je me suis enfin décidée à lire le 2ème, puis le 3ème dans la foulée.


On retrouve donc Elena et Lila. Lila a 16 ans et vient d’épouser Stefano, mais elle comprend vite qu’il s’est associé aux Solara, famille qu’elle déteste depuis l’enfance. Obligée de faire avec un mari riche, mais qu’elle n’aime pas, la jeune femme autoritaire et colérique s’en sort difficilement.


Quand à Elena, elle continue le lycée tant bien que mal selon les périodes, peu soutenue par les siens, se rendant compte du fossé qui la sépare des élèves venus de familles plus fortunées.


L’été, les deux amies se retrouvent à Ischia, sur la plage, où vont les rejoindre deux jeunes hommes, notamment Nino dont Elena a toujours été amoureuse.


Avec ce deuxième tome, on continue à plonger dans la vie à Naples, avec les conflits entre les familles, les luttes pour sortir du besoin; on voit les mondes qui s’opposent, les riches et les pauvres, ce qui ont pu avoir une éducation et les autres.


Les deux filles sont moins souvent ensemble (à part l’été), et même si Elena prend de la place dans le roman en même temps qu’une certaine maturité, Lila a encore une place de choix. Personnellement je ne suis pas une grande fan de l’amie prodigieuse, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je trouve que par moment il y a trop de personnages, qu’on se perd un peu entre les familles, et dans les familles, qui est la belle-fille de qui est la sœur de… etc. Mais surtout, c’est le personnage de Lila que je n’arrive pas à apprécier. Même si Elena est loin d’être sans défaut et que je trouve certaine de ses réactions ou actions un peu puériles ou mal réfléchies (je trouve aussi que pour quelqu’un qui se dit amoureuse plusieurs fois, à aucun moment la passion ne transparaît, mais on reverra ça dans le 3ème tome); Lila a tendance à m’énerver. Certes elle n’a pas une vie facile, elle est frustrée de plusieurs manières, on verra par la suite qu’elle se donne du mal pour beaucoup de choses, mais sur certains points, elle ne fait aucun effort, et la façon dont elle traite sa « meilleure amie » m’énerve un peu.


Alors si un texte fait réagir de la sorte c’est sûrement qu’il est bon, et il l’est à de nombreux points de vue, mais je n’éprouve pas le même plaisir en lisant que tous ces gens qui en chantent les louanges à longueur de temps. Donc ce n’est pas un coup de cœur pour moi, mais c’est un avis très personnel qui tient plus des personnages en eux-mêmes que de la qualité de l’écriture. Après tout, on a pas tous la même sensibilité face aux romans !

Kissed-by-fire
6
Écrit par

Le 3 février 2017

3 j'aime

Le Nouveau Nom
François_CONSTANT
5

Critique de Le Nouveau Nom par François CONSTANT

L'amie prodigieuse (tome 1) signé Elena FERRANTE était, à mon sens, un bon coup médiatique, voire littéraire. J’avais apprécié cette histoire d'une amitié haine-amour, fusion-explosion, entre deux...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

1

Le Nouveau Nom
Kissed-by-fire
6

Critique de Le Nouveau Nom par Kissed-by-fire

Avec la sortie du 3ème tome, je me suis enfin décidée à lire le 2ème, puis le 3ème dans la foulée. On retrouve donc Elena et Lila. Lila a 16 ans et vient d’épouser Stefano, mais elle comprend vite...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime

Le Nouveau Nom
Chatlala
6

Telenovela italiana

Attention: ce billet est emprunt d'une très grande mauvaise foi. Difficile de chroniquer Elena Ferrante tant ce roman, comme le précédent, m’inspirent des sentiments contradictoires. Deuxième tome...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

1

Zoo
Kissed-by-fire
8
Zoo

Et si les animaux se rebellaient contre les hommes ?

Zoo est une tirée d’un livre éponyme, de James Patterson. Si le pitch de départ est identique, la série est librement adaptée du livre, avec autorisation de l’auteur. Les personnages de Mitch et...

Lire la critique

il y a 6 ans

9 j'aime

2

Cessez d'être gentil, soyez vrai
Kissed-by-fire
7

Critique de Cessez d'être gentil, soyez vrai par Kissed-by-fire

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre, mais c’est de retour de formation où sa lecture m’a été très vivement recommandé que j’ai finalement décidé de le lire. Ce qui m’a pris moins de 2h dans...

Lire la critique

il y a 5 ans

8 j'aime

1

Riquet à la houppe
Kissed-by-fire
7

Critique de Riquet à la houppe par Kissed-by-fire

Depuis que je suis libraire, je lis toujours le dernier Nothomb pour savoir quoi en penser, d’autant plus qu’en une pause repas, je l’ai terminé. Celui-ci avait en plus eu le mérite de m’attirer...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

3