👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Amélie Nothomb est définitivement un auteur que j'aime bien. Et paradoxalement que je n'aime pas vraiment lire. C'est simplement une auteure tête-à-claque qui ne produit pas de surprise. Voyons à travers un petit portrait pourquoi ces deux gros défauts (prévisible et irritante) sont ces principales qualités.

Le label Nothomb ne change pas et est produit par une Nothomb figée dans le temps. Le petit portrait de l'écrivain :
Une gentille petite étudiante en lettres classiques prend le métro tous les jours et a pas/peu d'ami. On peut facilement l'imaginer en train de rêvasser dans ce même métro ou le soir dans son lit, couchée sous une couette bien repliée, elle regarde le plafond et imagine autre chose que sa vie pourrie.
La vie sociale de Nothomb contraste d'ailleurs avec la vie de ces lectures. Elle ne s'est jamais faite baisée ou cela s'est peu et mal passé. D'ailleurs, elle est plutôt moche, il suffit de regarder ces photos pour le savoir. Pour sa vie sexuelle, il suffit de regarder celle présente dans ces livres.
En plus d'être introvertie, elle possède toujours un fantasme de romantisme et d'amour exceptionnel.
On a presque envie de pleurer pour elle mais en plus d'être moche elle a un caractère de cochon.
Pour s'en convaincre, il suffit de voir comment son alter-ego se comporte dans ces bouquins. Cynique, insultant, moqueur et profondément stupide. Pas du genre à la conciliation. Si Nothomb te rencontre elle cherchera d'abord à te ranger dans une case et ne le fera pas de manière discrète. Une conne.

Bref, maintenant vous imaginez qui vous a écrit ces petits dialogues. Une petite gamine à la vie intérieure foisonnante et à la vie sociale/amoureuse pourrie.

Et cette petite Nothomb vous garantit un vrai label Nothomb. Ce n'est pas un bon produit et pourtant c'est un produit que l'on peut bien aimer. Puisque cette grande adolescente est bloquée dans son monde lyrique de rencontre improbable.

Par exemple, elle fait la rencontre improbable d’un prix Nobel de littérature (hygiène de l'assassin), ou elle rencontre une grande sœur plus à l'aise avec son corps et les garçons (Antéchrista), ou encore A.N rencontre l'être le plus intelligent au monde en 2580 (Péplum) ou ...
Bref, détaillons plutôt le fameux LABEL A.N.
Vous êtes assurés via notre super label dégueulasse : d'un livre qui fera un petit trajet en train (50min, pour 5euros un tome certifié A.N trouvé dans un relais de gare) ou de vous faire trois livres en une après-midi à la plage. D'autre part, ces livres sont intellectuellement très faciles d’accès, les dialogues sont simples (Pour pas dire trop simple).
Elle se limitera à deux personnages, plus de personnages eu compliqué l’histoire, moins aurait demandé plus de matériel de réflexion. En plus un des deux personnages est Amélie Nothomb, donc un seul est nouveau dans toute l’histoire.
Comme A.N suit un schéma simple et clair, son roman commencera par les présentations des personnages et de la situation. (Dans Péplum : A.N se retrouve projetée 6 siècles plus tard car elle est potentiellement nuisible car elle est stupide et a fait l'hypothèse selon laquelle Pompéi a été enseveli volontairement par des archéologues du futur, acte commis par Celsius).
À partie de là, on a une discussion entre Amélie Nothomb et une projection d'Amélie Nothomb dans un scientifique irritant. Quelque part, une critique sur sens critique dit qu'il y a de A.N dans tous les personnages, la vérité est pire : Tous les personnages sont Amélie.

// Début de la Liste chiante. //

Tous ces romans abordent les sujets suivants :
- l'amour chiant et romantique.
- le rapport au tiers monde.
- la définition de ce qui est beau (A.N).
- de ce qui est moche (A.N).
- des propositions de cases pour classifier les individus comme si on pouvait mieux les comprendre ensuite.
- Références littéraire, principalement classique et obscure.
- Références d’auteurs latins, grecs et oubliés sans aucune explication, celles-ci sont sensé être connu. Digression des références littéraires et latines. Pour la majorité du lectorat (hors critique littéraire et autre espèce ayant fait les mêmes classes) cela est irritant et on aura facilement l'impression qu'elle s'écoute parlé et s’écoute méprisé son lectorat.
- On trouvera aussi un développement bien-pensant qui se voudra bien crédible en insultant une opinion bien-pensante encore plus vomitive.
- On passera sur les aberrations du scénario.

// Fin de la Liste chiante. //
Oui ces livres sont du caca.

Pourquoi ces livres plaisent aux adolescentes ?
Facile. Dans le champ des avenirs possibles de ces demoiselle, il y a être cette fille solitaire en fac de littérature avec une vie pourrie et des tourments propre au personnage de la littérature classique.
Message aux adolescentes : Ne vous inquiétez pas, vous aurez droit aux drogues et aux garçons.

Es ce qu'il y a espoir de rédemption et qu'Amélie produise des livres meilleurs/différents ?

D'abord, Amélie écrirait quatre livres par an, ce qui signifie qu'elle nous délivre le meilleur et donc qu'on échappe chaque année à trois bouses probablement pire. L’autre aspect de cette écriture frénétique est la consommation de temps que cela implique et donc le manque de temps pour avoir des nouvelles relations sociales ou même s'ouvrir à des nouveaux genres. Son activité littéraire la condamne à être cette gamine littéraire à vie.
Random
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Lu et Commentés en 2014

il y a 8 ans

2 j'aime

3 commentaires

Péplum
Blèh
1
Péplum

Critique de Péplum par Blèh

Stupide (la clef de l'intrigue tourne autour d'une absurdité économique), toujours aussi prêchi-prêcha, irritant de béance, assommant d'ennui (encore un dialogue entre deux personnages, merci...

Lire la critique

il y a 12 ans

10 j'aime

Péplum
Leenne
1
Péplum

Du grand Nothomb.

Un livre totalement inintéressant reposant sur une intrigue pauvre, un narcissisme à vomir, un langage soutenu pour le plaisir de l'être, des références balancées aussi subtilement que dans un...

Lire la critique

il y a 11 ans

5 j'aime

3

Péplum
LaureB
5
Péplum

Voyage temporel sans paradoxe...

Pour une fois qu'un auteur contemporain français reconnu par le "grand public" s'intéresse et s'essaie à la science-fiction, cela ne peut qu'interpeller. Quand il s'agit d'Amélie Nothomb, encore...

Lire la critique

il y a 10 ans

4 j'aime

Limitless
Random
5
Limitless

Ce film est un alcoolique.

Voir ce film, c'est exactement comme rencontrer un inconnu en soirée. Un vague intérêt selon les conneries racontées au début. Et trop vite, il te colle et tu aimerais juste qu'il finisse son manège...

Lire la critique

il y a 8 ans

28 j'aime

6

World War Z
Random
3
World War Z

Cherchons les points communs

La qualité de ce chef d'oeuvre fait l'unanimité, donc je ne reviendrais pas dessus. Je me contenterais d'énumérer la liste des points communs avec le livre. Si vous n'avez pas lu le livre, il n'y...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

La Stratégie Ender
Random
5

Oui, c'est nul mais comme on a lu le livre, on regarde.

Essayons de faire plus qu'une simple critique. Oui c'est une adaptation fidèle et oui ce n'est pas un grand film. Que peut-on dire de plus ? Oui, ce film est l'adaptation d'un livre très dense de...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime