Madame C. se souvient de cette journée, jamais elle n'aurait pu l'oublier. Vingt-quatre heures imprévisibles, spontanées, qui débutent dans un casino par la connaissance d'un jeune homme accro aux jeux. Vingt-quatre heures où toute la femme qu'elle est s'est laissée guider par sa passion pour l'inconnu.
Plusieurs années après, elle se confesse auprès du narrateur, soulageant sa conscience et son cœur.


Une nouvelle fois, Stefan Zweig chahute nos sentiments. Quelques 80 pages et nous voilà soufflé, amoureux, passionné, reconnaissant, triste, songeur, déçus, subjugué...
On se met facilement à la place de Madame C. On sent ces vingt-quatre heures au fond de nos entrailles.
Car c'est la force de l'auteur que de provoquer aussi facilement des changements chez nous. C'est sa force que de déclencher nos émotions et de maintenir ce flot du début à la fin.


Stefan Zweig a une narration saccadée -longues phrases séparées de nombreuses virgules- que ce soit dans Ivresse de la métamorphose ou dans Vingt-quatre heures de la vie d'une femme. Son style correspond complètement à ses histoires, il se cale parfaitement à leur rythme effréné, aux enchaînement des péripéties, à la transparence de ses récits et la profusion de sentiments.
Cet assemblage sublime le roman !


C'est le second roman de Stefan Zweig que je lis, et encore une fois, malgré les moins de 100 pages que celui-ci contient, je suis complètement conquise. Je recommande mille fois cette lecture qui vous remuera du crâne aux orteils.

Icomeforyou
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 3 février 2019

6 j'aime

8 commentaires

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
madamedub
10

Critique de Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme par madamedub

Est-ce que vingt quatre heures peuvent changer la vie d'une femme? Telle est la question de ce court roman de Stefan Zweig, qui relate comment une femme honorable, veuve et seule au monde, a pu...

il y a 11 ans

31 j'aime

4

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
amarie
8

La passion toujours et encore

Faut-il que Stefan Zweig soit un passionné pour écrire de telles nouvelles, Faut-il qu'il ait une sensibilité à fleur de peau pour conter avec autant de passion les relations amoureuses. Fait-il...

il y a 8 ans

22 j'aime

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
DieLorelei
10

Critique de Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme par DieLorelei

Il y a parfois des moments brefs de notre vie qui changent notre rapport au monde et restent en nous gravés plus profondément que des années entières. Parfois, vingt-quatre heures suffisent à changer...

il y a 9 ans

17 j'aime

9

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
Icomeforyou
10

Vingt-quatre heures inoubliables

Madame C. se souvient de cette journée, jamais elle n'aurait pu l'oublier. Vingt-quatre heures imprévisibles, spontanées, qui débutent dans un casino par la connaissance d'un jeune homme accro aux...

il y a 4 ans

6 j'aime

8

Des fleurs pour Algernon
Icomeforyou
10

je ve devenir un teligen

Le titre de cette critique pique autant les yeux que le début du roman, et pour cause ; nous suivons l'histoire de Charlie Gordon à travers son écriture, adulte attardé motivé par sa volonté...

il y a 4 ans

6 j'aime

2

Une vie
Icomeforyou
8
Une vie

Quel plaisir à lire !

Ah, que ma vie est belle comparée à celle de Jeanne ! En réalité, mon existence n’aurait pas pu ressembler à celle de Jeanne car, d’une part nous ne sommes pas nées à la même époque mais, d’autre...

il y a 4 ans

6 j'aime

3