👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

I – Le projet

Pedro Aguilera est un nom qui ne vous dit probablement rien et ce, même si vous êtes brésilien. En effet le showrunner de 3% n'a vu sa carrière éclaté que cette année avec en premier lieu la mini-série Condominio Jacqueline, puis le film Vingança et en enfin la série 3%. Projet avant lesquelles il n'y en avait eu que 3 autres Os Homens Sao de Marte et Copa de Elite en 2014 et 3% en 2011. Et oui vous avez bien lu. Bien que sortie que très récemment le projet de série remonte en réalité à l'année 2011 où un pilot de 26min fut tourné. Mais hélas ce dernier ne fut pas assez convainquant aux yeux des productions brésilienne qui refusèrent le projet. Pedro Aguilera se résigna donc au final à découper ce dernier en 3 parties et de mettre le tout sur Youtube.
https://www.youtube.com/watch?v=R_rvS7nX7pM
Quelques années plus tard Netflix entend parler du projet (j'imagine que Pedro Aguilera les a contacté directement mais je n'en ai pas la certitude) et c'est ainsi qu'est nait la première série 100% brésilienne de Netflix.

Autre fait amusant, suite au visionnage du pilot original j'ai pu me rendre compte qu'une partie du casting avait été réutiliser dans la série Netflix. (Voir review vidéo pour les exemples visuels)
Et puisqu'on en ai à parler du casting sachez que pour une fois je n'en parlerais pas. Attention ce n'est pas parce qu'ils sont mauvais, loin de là, mais le scénario de la série se rapprochant vaguement d'un Battle Royal ou d'un Hunger Games j'aurais peur de vous spoiler une partie du scénario.
Sachez cela dit que l'actrice Bianca Comparato, voulant montré sa détermination à décider de prendre des cours d'art martiaux afin d'avoir plus de chance de faire partie du casting, l'amenant de fil en aiguille à être la première actrice confirmée de ce dernier.

Je tiens également à revenir sur le détails de la langue portugaise qui est utilisé dans la série et sur laquelle j'avais, je l'avoue, quelque à priori ne l'ayant entendu que sur des documentaires et qui au final s'avèrent être une langue étonnamment expressive, vivante et émotive. De plus la langue étant d'origine latine si comme moi vous avez l'habitude de voir beaucoup de VO votre oreille s'y fera relativement vite et vous ne devriez être déranger que sur le premier épisode.

Parlons budget à présent : avec 10 Millions de réaux brésiliens soit environ 2,9 millions d'euros, chiffre qui n'est autre que le budget totale de cette saison 1. Pour vous donner une idée cette somme ne représente qu'un vingtième ce que qui a été dépensé pour la série the Crown la même année.

Étant donné que la série a été tournée en grande partie dans l'Arena Corinthians Stadium à Sao Paulo, il faut donc remercié la coupe du monde de football 2014 qui en a inconsciemment construit le décors principale.

Une dernière chose, il s'agit là d'une des séries brésilienne s'étend le plus exporté. Bon c'est aussi parce que le pays fait majoritairement des soap opéra et qu'entre « sous le soleil » et « plus belle la vie » on a déjà bien assez de ces conneries là chez nous. Mais je suis sur que si je vous parle du drame Rédemption ou de la série historique Rouge Brésil ça ne vous dit pas grand chose. Moi non plus d'ailleurs. Et bien justement, il est temps de découvrir ce que peut nous offrir ce pays en terme de scénario ! Scénario qui pour une fois, est un scénario original et non une adaptation.

II – Synopsis & Co

La série prend place dans une dystopie où la population est depuis maintenant 101 ans séparé en deux. D'un côte les pauvres, les gens simple et sans avenir : représentant 97% de la population, de l'autre les 3% restant. Les méritants, l'élite de la nation.
Une fois par an est alors mis en place une sorte d'examen appelé le processus durant lequel la jeune population des 97% à une chance unique de faire partie des 3% restant.
Pour cela ils doivent s'inscrire volontairement et y passer les diverses épreuves qui s'y trouve. Cependant ils n'auront droit qu'à un seul et unique essai.

J'arrête mon synopsis ici pour revenir immédiatement un ressenti général qu'on les gens sur cette série, je serai donc claire et précis : 3% n'est PAS un Hunger Games, 3% n'est PAS un Battle Royal. La série à réussi à ajouter deux éléments très important à son scénario qui font d'elle une œuvre à part entière et ces éléments sont les suivants :

Premièrement les personnages n'ont aucune idées de ce qui les attends vraiment si ils passent le processus. Contrairement à Hunger Games ou Battle Royal ils n'ont pas la certitude d'une certaine célébrité s'il finissent et n'ont aucune preuves qu'une vie meilleure les attends de l'autre côté. Leur seul motivation est de quitter la misère qu'ils connaissent et d'essayer autre chose.

De plus deuxième originalité de la chose en aucun cas les personnages ne sont en danger de mort. Aucun des tests du processus ne demande explicitement de tuer les autres membres contrairement à Hunger Games ou Battle Royal encore une fois. Je n'en dis pas plus de peur de vous spoiler mais disons juste que la psychologie de l'humain sera beaucoup plus mise en avant que sa force dans cette série et qu'il n'y a aucune raison de continuer à comparé cette série aux deux films précédemment cité à diverses reprises.

Scénario toujours le tout est majoritairement bien amené. Je dis majoritairement car un détail me dérange un peu mais je reviens dessus dans mon avis personnel. En tout cas les twists sont là et sont assez inattendu.

Bon maintenant passons aux chose plus mitigé tout d'abord la réalisation à laquelle il va falloir s'adapter. Comme je le disais plus tôt les Brésiliens sont principalement fans de soap-opéra et de télé-novela et ça se ressent pas mal dans la série abordée aujourd'hui car on se retrouve à diverses occasions face à des plans faisant un peu documentaire ou du moins one-shot... (exemple visuel plus "clair" dans la review vidéo). Attention ce n'est pas un défaut en soit et c'est clairement un choix artistique mais c'est une chose assez inhabituel pour une série de science-fiction. Tout ça pour dire en claire qu'en terme de réalisation on s'éloigne de ce qu'on a l'habitude de voir et que ça peut surprendre, des fois en bien, des fois en mal c'est une question de goût.

Côté SF, excellent choix du créateur que d'avoir créer un monde pas trop complexe et de ne pas avoir vu trop gros. Je m'explique, les rares plans montrant des décors fait en 3D sont assez dépassé technologiquement, du au budgets du film de un mais aussi plus simplement au fait que la science-fiction n'est pas forcément un thème très populaire au Brésil et que du coup les expert en 3D n'ont pas encore tout à fait le niveau. Ce qui est normal soyons bien claire. Mais du coup pour en revenir à ce que je disais je suis content de voir que cela a été pris en compte lors de la conception et que ces plans sont très peu nombreux et n'apparaissent qu'à des moment où c'est nécessaire scénaristiquement. Malgré tout, le monde reste technologiquement avancé de manière simple, efficaces mais surtout réaliste comme le sont notamment les mondes présenter dans la série Black Mirror.

On retrouve également un super travail en ce qui concerne le background des personnages qui auront tous leur originalités et arriveront à tous ce montrer attachant malgré leur défauts respectifs qui ne ferons que les rendre plus humains. Encore une fois je m'excuse si je n'image pas cette partie correctement mais je ne veux pas vous spoiler.

Ensuite en ce qui concerne la musique et la lumière je n'ai rien à redire. Ce n'est pas mauvais mais ce n'est pas forcément transcendant non plus à mon goût. Ça fait le taf et c'est ce qu'on demande après tout.

Bon à présent il temps de passé à mon avis personnel qui contient du spoil. Donc je vous laisse partir si jamais j'ai réussi à vous donner envie de jeter et si ce n'est pas le cas... J'insiste un peu. Essayez... vraiment.

III – Avis Perso

Comme vous avez pu le comprendre durant cette "crituque" j'ai vraiment bien aimé et je tiens même à ajouter au risque de me faire des ennemis que scénaristiquement c'est plus intéressant et mieux fichus qu'Hunger Games ou Battle Royal. 3% n'a rien à leur envier et présente un monde à la fois plus inventif et plus réaliste. Cependant les défauts ne sont pas absent et je me permet notamment de revenir sur l'épisode 5 que je n'ai... disons le clairement pas aimé. Bien que l'histoire d'Ezequiel soit intéressante, touchante et nécessaire je trouve cette épisode molasson et beaucoup beaucoup trop long. Donnant l'impression que cette partie de l'histoire a été étirer pour le faire tenir sur un épisode entier là où selon moi 25 minutes aurait pu suffire. En soit je pense que le défaut et principalement du au format épisodique qui impose une durée défini à chaque chapitre. Ensuite là où j'accroche énormément c'est sur la fin de la saison. Tout d'abord je suis ravi de ne pas avoir vu l'autre rive dans cette saison 1 comme ça tout comme les personnages le spectateur ne c'est toujours pas s'il s'agit vraiment d'un monde meilleur, ensuite j'apprécie beaucoup le travail qui a été sur la psychologie de ce monde qui fait qu'au final on ne sait pas véritablement qui est vraiment méchant ou pas, les deux côtés nous étant montré comme ayant une idée réfléchit de leur idéologie. Et je trouve l'ajout de la stérilisation bluffante car ça montre que même si c'est horrible il y a effectivement une certaine justice dans ce monde, un enfant ne pouvant naître plus avantagé qu'un autre ce qui n'est clairement pas le cas du monde où nous vivons actuellement.
Tout ça pour dire, monsieur Aguilera, bravo ! J'attends votre saison 2 !


Lien vers la review vidéo pour les intéressés:
https://youtu.be/2aoxHy2-lDU

il y a 5 ans

3 %
Fosca
8
3 %

Le procès suce, mais n'est-ce pas tromper ?

Chaque année, revenant comme l'infâme herpès, le processus fait son œuvre et juge les méritants comme les inaptes, l'élite de la pensée face au commun juste bon à croupir dans la fange et la...

Lire la critique

il y a 5 ans

32 j'aime

3 %
Miss-Naïs
8
3 %

Critique d'une procédure de sélection

! Spoilers potentiels ! Recontextualisons le visionnage de cette série : Pendant ma semaine de partiels (dont la moitié portaient sur les procédures d'évaluation des individus), au milieu d'une...

Lire la critique

il y a 5 ans

12 j'aime

1

3 %
bluetattoo
8
3 %

La chaleur du Brésil réchauffe les préjugés

Alors que nous sommes constamment bercés par le mouvement des séries américaines, 3% est une belle revendication underground étrangère. Nous voilà ainsi en immersion totale dans une société divisée...

Lire la critique

il y a 4 ans

8 j'aime

Le Dernier Pub avant la fin du monde
TheCouchProduction
9

Critique de Le Dernier Pub avant la fin du monde par Axel Prin

Vous pensiez que Shaun of the Dead et Hot Fuzz partaient dans tout les sens, vous n'avez encore rien vu! (Pas de spoilers dans ce qui suit) "The World's End" (le titre original) est pour moi tout...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

Lucy
TheCouchProduction
2
Lucy

Lorsque Nikita rencontre Limitless (Spoilers)

Tout d'abord je tiens à préciser que je ne déteste pas Luc Besson bien que ses derniers films aient été extrêmement pauvres en imagination et en crédibilité. Je n'en oublie pas pour autant ses...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Get Out
TheCouchProduction
9
Get Out

Review #12 - Get Out (Jordan Peele)

I – Autour du film Jordan Peele est un humoriste connu pour avoir fait du stand up mais surtout contribué au programme MAD Tv, un programme humoristique américain ayant eu pas moins de 14 saisons...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime