👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un livre que j'avais vraiment dévoré adapté en minisérie par le maître Jean-Jacques Annaud. Il y avait de quoi être impatiente, même sans avoir vu le moindre teaser indécent de TF1, chaîne dont je me passe pour des raisons éthiques depuis des années. J'ai regardé le dernier des 10 épisodes hier soir, histoire de voir si je serais déçue jusqu'au bout... eh bien oui, évidemment. Les qualités de cette série sont celles du livre tandis que ses défauts sont ceux de TF1. Pourtant, Joël Dicker avait pioché éhontément dans les codes des séries américaines pour construire son intrigue; cette adaptation aurait pu être un retour mérité aux sources, sauf qu'entre temps, on dirait que le cahier des charges de la série a suspense a viré à la farce convenue, dont le rythme est calqué sur la grille de pauses publicitaires d'une longueur éprouvante, à tel point qu'elles tuent tout bonnement l'histoire, diluée entre deux clips tapageurs destinés à nous fourguer des saloperies inutiles avant Noël. En fait, l'enquête du pauvre Marcus (un benêt encombré par ses bras dont le jeu rappelle celui de Kelly Capwell dans Santa Barbara, autant dire qu'il a de l'avenir...) ne parvient pas vraiment à donner l'impression qu'elle sert à autre chose qu'à dégager du temps de cerveau utile pour les annonceurs. Je peine à croire que tout ça ait été réellement filmé par Annaud : les plans inutiles abondent (4 plans pour montrer qu'une voiture se gare devant une maison, c'est légèrement exagéré...), les cadrages sont si peu élaborés qu'on jurerait une série des années 70, l'éclairage efface toutes les aspérités qui auraient été bienvenues, les acteurs sont mauvais ET mal dirigés, bref, nous voilà livrés en pâture à un divertissement de très bas de gamme vendu comme un grand cru. Par charité, je ne m'étale pas davantage sur les raisons multiples de la nullité de ce machin et me contenterai de recommander aux malheureux appâtés par le marketing télé la lecture vraiment divertissante du livre de Dicker. Sauf qu'il n'y aura plus aucun suspense... non décidément, il ne fallait pas adapter le roman à la télé, mais c'est trop tard.

il y a 3 ans

8 j'aime

3 commentaires

La Vérité sur l'affaire Harry Québert
Pravda
7

Annaud fait le boulot

Ayant lu le livre il y a peu, je me lançais plus par curiosité qu'autre chose dans le visionnage de la série. A noter que le format mini-série de 10 épisodes est idéale pour ne quasiment rien perdre...

Lire la critique

il y a plus d’un an

5 j'aime

2

La Vérité sur l'affaire Harry Québert
AMCHI
7

Série de qualité

Il n'y a pas tellement de chose à dire sur cette série. Dans son genre La Vérité sur l'affaire Harry Québert est très bien fait. Certes on savait à l'avance que l'on ne tomberait pas sur une œuvre...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime

La Vérité sur l'affaire Harry Québert
Specliseur
7

Une série prometteuse

Adapter un best-seller de la littérature, ce n’est pas forcément un gage de succès garanti.En s’entourant de Jean Jacques Annaud et de Patrick Dempsey, pour chapeauter un casting très peu fourni en...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime

2

Watchmen
ChristineDeschamps
5
Watchmen

Critique de Watchmen par Christine Deschamps

Il va vraiment falloir que je relise le somptueux roman graphique anglais pour aller exhumer à la pince à épiler les références étalées dans ce gloubiboulga pas toujours très digeste, qui recèle...

Lire la critique

il y a 2 ans

20 j'aime

3

Chernobyl
ChristineDeschamps
9
Chernobyl

Critique de Chernobyl par Christine Deschamps

Je ne peux guère prétendre y entendre quoi que ce soit à la fission nucléaire et, comme pas mal de gens, je présume, je suis bien contente d'avoir de l'électricité en quantité tout en étant...

Lire la critique

il y a 3 ans

11 j'aime

3

La Vérité sur l'affaire Harry Québert
ChristineDeschamps
2

Critique de La Vérité sur l'affaire Harry Québert par Christine Deschamps

Un livre que j'avais vraiment dévoré adapté en minisérie par le maître Jean-Jacques Annaud. Il y avait de quoi être impatiente, même sans avoir vu le moindre teaser indécent de TF1, chaîne dont je...

Lire la critique

il y a 3 ans

8 j'aime

3