Ces gars rêvent comme des milliers d'autres d'être sur le devant de la scène. Et comme des milliers d'autres musiciens, leur entourage les trouve géniaux. Orelsan est un mauvais parmi les médiocres. Seulement il a eu la chance d'avoir un mec déterminé avec lui, Skread. C'est lui qui l'a amené là où il est. Ce doc on le doit au frère d'Orelsan, Clément qui a lui aussi crut en son ainé. Il a une telle foi aveugle, qu'il a même acheté une caméra afin de filmer les aventures de cette bande, dans l'espoir de. Leur vie est celle de milliers de jeunes du même âge, elle n'a rien d’intéressante. Et pire ce doc réalisé par le frère d'Orelsan n'apporte rien, on ne s'improvise pas documentariste comme ça. Il ne suffit pas de filmer constamment pour savoir rendre les images intéressantes. Ce gars n'a aucun ton, ni aucun sens du montage. Il pense que suivre l’itinéraire chronologique du petit type qu'est son frère à celui d'un artiste à succès suffit à rendre le tout intéressant. A l'écran il n'y a strictement rien. Bon évidemment un grand frère médiocre n'aide pas à sortir de la médiocrité. C'est une histoire de famille tout ça. Au début il a un matériel pourri, mais ça n'est pas ça le problème, car même avec une caméra bas de gamme, s'il y avait quelque chose ça passerait à l'écran. Orelsan n'est rien, tout comme sa bande de potes. S'il faut bien reconnaitre une qualité à Orelsan c'est qu'il n'ait jamais satisfait de ses textes. Force est de constater qu'il a raison, ce qu'il écrit est passable et peu inspiré. Avant lui il y a eu les Svinkels, TTC, le Klub des losers, le Klub des 7, qui ont été bien meilleurs que ce petit gars de Caen. Orelsan c'est le café gourmand du rap, un mec qui écrit une merde comme la terre est ronde qui rencontre un public qui n'a aucun gout musical. L'un des gars de la maison de disque dit que ce titre est une daube. Mais finalement le succès étant là et l'argent rentrant grâce à ce titre ce n'est peut être pas si mal. Et si on ne faisait un single? C'est ce que les blaireaux veulent après tout. Donc autant donner ce qu'ils demandent, même si on sait que c'est une merde infâme. Skread trouve que le titre est un bon single. Les instru de Skread se résument à être un truc qui rentre dans la tête. Mais rentrer dans la tête ce n'est pas avoir quelque chose d'efficace. la queue leu leu rentre dans la tête, mais ça n'en fait pas une bonne chanson. Orelsan n'a aucune repartie sur les plateaux télé, il est d'une incroyable inconsistance, ce n'est ni un Gainsbourg, ni un Joey Starr. C'est toujours un petit type incapable de servir des textes inspirés, il ne sort que d'énormes banalités. Il fait carrière sans charisme et en enfonçant des portes ouvertes.

Heurt
3
Écrit par

Le 9 décembre 2021

14 j'aime

6 commentaires

Orelsan : Montre jamais ça à personne
Clovis_Blues
8

Ils sont cools

Cela fait un petit moment que je suis fasciné par l'univers d'Orelsan : les textes, l'univers des Casseurs Flowters, cette dégaine, cette authenticité, "Comment c'est loin" etc..Quand j'ai appris que...

Lire la critique

il y a 10 mois

17 j'aime

Orelsan : Montre jamais ça à personne
Heurt
3

Difficile d'être clément avec Orelsan

Ces gars rêvent comme des milliers d'autres d'être sur le devant de la scène. Et comme des milliers d'autres musiciens, leur entourage les trouve géniaux. Orelsan est un mauvais parmi les médiocres...

Lire la critique

il y a 8 mois

14 j'aime

6

Orelsan : Montre jamais ça à personne
Disco_Jesus
9

Dis la verité

Cette série est vraiment une réussite pure et simple. Il faut dire que le principe est déjà fantastique, et je pense ne pouvait pas me décevoir, 3000 heures de rushs qui montrent l'ascension d'un...

Lire la critique

il y a 10 mois

13 j'aime

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Heurt
2

Le jet d'ail.

En voilà une chose qui en fait du vacarme, ça bouge dans tous les sens mais pourquoi? Pour faire du divertissement, c'est pour cela que Disney a acheté la licence Star wars après tout. La société aux...

Lire la critique

il y a 2 ans

77 j'aime

44

Jojo Rabbit
Heurt
4
Jojo Rabbit

Rabbi Jocob

L'endoctrinement de la jeunesse Allemande est le sujet de ce Jojo Rabbit, qui voit Adolf Hitler comme la seule voie à suivre. Adolf est là constamment pour le petit Jojo, il est son ami imaginaire...

Lire la critique

il y a 2 ans

61 j'aime

14

Once Upon a Time... in Hollywood
Heurt
5

Cette fois il est temps.

Les années 60 à 70 ont été une très bonne période du cinéma, elles étaient inventives et permissives. Pourtant la censure était omniprésente, mais les cinéastes trouvaient tout un tas de stratagèmes...

Lire la critique

il y a 2 ans

48 j'aime

5