12 "bonnes" raisons d'aimer Lagertha. Euuuh, Vikings.

Avis porté sur les deux premières saisons parues en date.

1. On a pris la semi-légende de Ragnar Lothbrok, tous les éléments qu'on peut assembler sur ce qu'on devine des vikings, et tout ce qu'on sait des anglais entre 750 et 850.

2. Et on a brodé une histoire la dessus. Beaucoup brodé. On a fait des paysages avec des nuages qui défilent, pour que ça fasse bien scandinave. On a mit des séquences bien épiques et un scénario bourré de cliffhangers.
Est-ce que, malgré ça, la diffusion sur la chaîne histoire est légitime? Selon moi, oui. Impossible de connaître exactement la réalité de cette époque éloignée, mais la volonté de bien faire est là.

3. Ce côté reconstitution historique + exagération épique m'évoque le film Braveheart. Ce qui n'est pas rien.

4. En parlant de cinéma: je trouve cette série bien filmée et très esthétique. Le filtre gris de la caméra colle au thème, les plans sont parfois de vrais tableaux. Vikings possède son propre style de réalisation: ces scènes qui intensifient leur profondeur par le ralenti, sous fond de musique trip-hop, ça marche fort sur moi.
Les scènes d'action, point crucial, sont nerveuses et très prenantes. Les chorégraphies sont relativement crédibles et je me laisse prendre au jeu sans effort.
Bref: Vikings égale les bons films du genre.

4# Mon générique favori. Envoûtant et pas long.

5. J'apprécie énormément le rythme: c'est la totale liberté. Dans tel épisode, c'est une grande bataille, dans tel autre, c'est le calme, on aborde l'aspect culturel, on approfondit les personnages. Sans jamais s'éloigner de l'intrigue.
Et puis hop! on saute 4 ans d'un épisode à l'autre.
Même que le petit devenu adulte, quatre ans plus tard, il a toujours la même coupe de cheveux. Mouais.

6. Le protagoniste, Ragnar, est fascinant: intellectuellement supérieur aux autres et très en avance sur son temps, il ruse et manipule pour son ascension au pouvoir. Grand homme, charismatique, il détient aussi sa part d'ombre, ses travers. Difficile en fait de l'aimer ou le détester: il est ce qu'il est.

Le personnage de Lagertha est tout aussi génial: représentation exhaustive de la femme libre et indépendante, elle est aussi très intelligente, sans le génie de Ragnar mais stratégique et maline. Sûrement le meilleur rôle de femme guerrière, toutes séries (voire même films) confondues.

7. Les deux acteurs qui les incarnent sont excellents.
Travis Fimmel a cette profondeur dans le regard et ce sourire narquois, très agaçant, qui exprime l'arrogance du conquérant qui se sait au dessus de la masse.

Et Katheryn Winnick... Très bonne actrice. Si, maquillée et en robe sur le tapis rouge, elle est d'une beauté banale, dans son rôle en revanche... Disons qu'elle éveille en moi des instincts sexuels primaires.
En plus, son physique correspond tout à fait à la femme nordique.
Tout le reste du casting est formidable dans l'ensemble, avec le plaisir de n'avoir que de nouvelles têtes.

8. Mais toutes les raisons sus-citées, c'est de la pacotille. Si ce n'était que ça, j'aurai mis 6 ou 7. Entrons dans le vif du sujet.
Ce qui me fait aimer Vikings, une fois passé outre le fait que c'est divertissant, beau, addictif, bien ficelé est historiquement travaillé, ce qui me marque vraiment, me passionne, m'interroge, c'est le choc entre les deux cultures; entre deux religions.

D'un côté, les païens, avec leurs traditions, les sacrifices, leur polygamie.
Une vie peu enviable car rude et trop sauvage, mais qui fait fantasmer l'occidental frustré que je suis (et que vous êtes, ne nous voilons pas la face). En effet l'identification aux vikings est étonnamment forte: les caractères sont variés et profonds, on se retrouve forcément dans certains. Certes, c'est dû à la mystification et l'enjolivement des caméras, mais ce sentiment persiste.
De l'autre côté, les anglais, récemment convertis au catholicisme.

Voila pourquoi j'adore Vikings. Le parallèle entre les deux modes de vie, et le questionnement sur la conception de la société qui en découle.

Quand Ragnar capture le moine et le ramène chez lui, ce dernier -brutalement arraché à ses parchemins et tiré de son église- se retrouve forcé de découvrir un monde nouveau. Toute son intime confiance en Dieu est chamboulée. Au fil des épisodes, il vit une descente de la foi aveugle vers un regard plus large. Complètement chamboulé, écartelé entre deux croyances, il ne sait plus que penser.
En plus, son rôle dans l'histoire est jubilatoire. Ce pauvre gars qui passe des mains d'un roi à un autre pour son utilité tactique, toujours à deux doigts de mourir... Je dis OUI.

9. La série prend parfois un tournant mythologique. Mais pas au sens Littéral. Par certaines situations (c'est parfois un peu poussé, mais ça reste dans les limites du réalisme), et par les visions des personnages (généralement Ragnar ou le moine). C'est la perception qu'a l'humain de ses dieux qui est traitée.
J'aime ce parti pris, rare de surcroît.

10.J'ai déjà dit que Lagertha émoustillait mes sens? Rrrrrrr! Ce qui nous amène au sexe. Parce que le sexe, c'est important. Le sexe, c'est la vie. Le sexe, c'est bon pour la santé. Le sexe, c'est bon pour le moral.
Ici, on est loin d'une série genre Game of Thrones, qui balance des paires de seins en-veux-tu-en-voilà sans que ce soit justifié; gain de réalisme ou voyeurisme gratuit, c'est un autre débat.

Ici, le sexe est suggéré. Et moi, je préfère. L'étalage de poitrines et de fesses, ça me laisse de marbre. Parce que j'ai l'imagination fertile, et que quand, comme dans ce programme, les tensions sexuelles sont bien amenées et les acteurs communicatifs, j'accroche. Et ça marche très bien. Surtout quand ça implique Lagertha. VIVE LE SEXE.

11. La comparaison avec Game of Thrones est ridicule. À croire que du moment qu'il y a des capes, des épées et un jeu de pouvoir, pour le public, c'est la même chose. NON. Les deux séries n'ont rien à voir. Ce n'est pas une raison d'aimer Vikings, mais il faut remettre les choses en place.

12. Lagertha est charmante.
Veather
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleures séries avec un anti-héros, Les meilleures séries US et Les meilleurs génériques de séries

Le 29 juillet 2014

166 j'aime

67 commentaires

Vikings
ManouNyu
8
Vikings

Les hipsters à l’ancienne

C’est vrai, ces Vikings ont des coupes de hispters. Heureusement, pas tous. Et puis au fond, même avec sa coupe bizarre, Ragnar Lothbrok, il est trop cool. Bon enfin, plus sérieusement, cette...

Lire la critique

il y a 9 ans

135 j'aime

26

Vikings
SombreRascasse
3
Vikings

L'Histoire sans l'aimer

La suspension de l'incrédulité est impossible avec cette saga "historique", ou alors c'est qu'on a très envie d'y croire. Si on aime vraiment bien les Vikings (encore plus si on accroche à la...

Lire la critique

il y a 5 ans

68 j'aime

8

Vikings
flok
5
Vikings

Oh please ! god ! HELP THEM !

Bon, j'ai pu visionner cette série apres avoir lu un paquet de critiques, positives et négatives, et j'en ressort finalement mitigé. En fait, la série a certaines forces, et d'autres gros...

Lire la critique

il y a 9 ans

62 j'aime

7

Interstellar
Veather
4
Interstellar

10 « bonnes » raisons relatives de ne pas aimer Interstellar.

Chers lecteurs, chères lectrices, Avant d'entamer cette liste aussi disgracieuse que désobligeante, je tiens à préciser que je n'ai rien contre Nolan, au contraire. Avant de m'envoyer des menaces...

Lire la critique

il y a 7 ans

197 j'aime

130

The Grand Budapest Hotel
Veather
9

Read My Mind #2 : The Grand Budapest Hotel

Ami lecteur, amie lectrice, bienvenue dans ce deuxième épisode de RMM (ouais, t'as vu, je le mets en initiales, comme si c'était évident, comme si c'était culte, alors qu'en vrai... Tout le monde...

Lire la critique

il y a 8 ans

174 j'aime

51

Vikings
Veather
6
Vikings

12 "bonnes" raisons d'aimer Lagertha. Euuuh, Vikings.

Avis porté sur les deux premières saisons parues en date. 1. On a pris la semi-légende de Ragnar Lothbrok, tous les éléments qu'on peut assembler sur ce qu'on devine des vikings, et tout ce qu'on...

Lire la critique

il y a 8 ans

166 j'aime

67