⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Please Please Me
7.1
Please Please Me

Album de The Beatles (1963)

- "I saw her standing there" : hello les gars! Ravi de retrouver les Beatles, je choisis un album plutôt jeune dans leur discographie. Et effectivement, le style de cette première chanson laisse éclater la juvénilité du groupe, pas encore totalement beatlesien mais très marqué par le rock us des années 50.

- "Misery" : un peu moins dynamique, le ton se veut plus plaintif comme le titre l'indique. Les voix ou la musique me paraissent très Beatles par contre.

- "Anna (Go to home)" : on croirait un slow pour bal du samedi soir dans l'été des boutonneux. Très rock antique, encore connoté par ses origines américaines. Les Beatles ne se sont pas émancipés du genre pour inventer leur propre rock. C'est clair là.

- "Chains" : là encore, je ne sais pas si c'est l'harmonica de l'intro, mais le style américain est flagrant. Les chœurs participent de cette sensation. Très 50's. Mais la mélodie me plait bien, très entrainante, bien carrossée.

- "Boys" : super remuant. Très proche de Presley, Cochran et autres Bill Haley. On est là à la limite du plagiat. Les Beatles récitent leur rock américain, imitateurs.

- "Ask me why" : malgré le style, on sent là qu'il y a de la richesse. La chanson est variée, tourne, balance, prend des virages surprenants.

- "Pleasme, please me" : très entrainant. J'imagine que c'est pourquoi elle a servi de titre à l'album.

- "Love me do" : en voilà une qui ne ressemble pas à une autre! Très originale, emballante, entêtante. Petit chef d'œuvre même. Le miracle beatlesien par excellence! Déjà.

- "PS I love you" : elle fait partie des plus connues mais personnellement, je ne l'aime pas trop. Elle m'emmerde considérablement même. Elle sérine.

- "Baby it's you" : assez plate. Musicalement, elle ressemble à bien d'autres rengaines pour ados énamourés. Ordinaire. Dispensable.

- "Do you want to know a secret" : j'aime beaucoup. L'intro est géniale. Y a une espèce de montée de tension pour arriver à l'orgasme "I'm in love with you" que j'adore. Je le trouve bien foutue, futée et jolie. Comme tant de pépites des Beatles. Une de mes préférées de l'album.

- "A taste of honey" : on dirait une chanson de cowboy. C'est dire! Le style américain dans toute sa splendeur. Très peu beatlesien et intérêt limité donc.

- "There's a place" : on se rapproche du style des prochains Beatles, mais ça ne fonctionne pas encore. Un truc qui cloche.

- "Twist and shout" : un peu chef d'œuvre, encore! Une colossale tuerie. Grand frisson garanti. Un cri, une onde qui traverse le corps et l'électrise. Tenez, pour illustrer toute ma pensée et mon sentiment, regardez la séquence où Broderick chante ce morceau dans "Ferris Bueller" et vous aurez en pleine face toute l'étendue de sa puissance. Une explosion d'hormones dans le ventre aussi bien que dans la cervelle. Vous aurez compris que j'adule cette chanson? Elle me file une putain de patate!
Alligator
7
Écrit par

Créée

le 3 janv. 2013

Critique lue 445 fois

2 j'aime

Alligator

Écrit par

Critique lue 445 fois

2

D'autres avis sur Please Please Me

Please Please Me
jeanmariebran
8

Chansons pour les pieds

Mon anglais est nul ! Je n'ai jamais voulu faire le moindre effort pour apprendre cette langue, et souvent, très souvent, je le regrette. Ce que je regrette surtout, c'est d'être obliger de devoir...

le 21 oct. 2014

14 j'aime

4

Please Please Me
EricDebarnot
7

C'est ici que tout a commencé...

C'est donc ici, avec ce "Please Please Me", que tout a commencé : la folie, la révolution,... la beauté pop ? Oui, oui, derrière la rudesse du son, les mauvaises habitudes des petits rockers de...

le 6 juin 2014

8 j'aime

Please Please Me
FlyingMan
8

Critique de Please Please Me par FlyingMan

Ce premier album des Beatles est sorti dans un marché de la musique pop qui était encore à ses prémices. Les sixties ont été la première décennie à s'intéresser aux adolescents puisque pour la...

le 20 déc. 2011

8 j'aime

Du même critique

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate
Alligator
5

Critique de The Handmaid's Tale : La Servante écarlate par Alligator

Très excité par le sujet et intrigué par le succès aux Emmy Awards, j’avais hâte de découvrir cette série. Malheureusement, je suis très déçu par la mise en scène et par la scénarisation. Assez...

le 22 nov. 2017

54 j'aime

16

Holy Motors
Alligator
3

Critique de Holy Motors par Alligator

août 2012: "Holly motors fuck!", ai-je envie de dire en sortant de la salle. Curieux : quand j'en suis sorti j'ai trouvé la rue dans la pénombre, sans un seul lampadaire réconfortant, un peu comme...

le 20 avr. 2013

53 j'aime

16

Cuisine et Dépendances
Alligator
9

Critique de Cuisine et Dépendances par Alligator

Pendant très longtemps, j'ai débordé d'enthousiasme pour ce film. J'ai toujours beaucoup d'estime pour lui. Mais je crois savoir ce qui m'a tellement plu jadis et qui, aujourd'hui, paraît un peu plus...

le 22 juin 2015

53 j'aime

3