Couverture Batman : Un deuil dans la famille

Batman : Un deuil dans la famille

(1988)

Batman: A Death in the Family

12345678910
Quand ?
7.0
  1. 1
  2. 3
  3. 4
  4. 17
  5. 49
  6. 194
  7. 381
  8. 219
  9. 64
  10. 30
  • 962
  • 36
  • 457
  • 16

"Batman : Un deuil dans la famille" chez Urban Comics inclut les arcs narratifs "A Death in the Family" et "A Lonely Place of Dying". Jason Todd, le deuxième Robin, retrouve la trace de sa mère, disparue depuis des années. Mais, au tournant, l’attend également le Joker, le pire ennemi de...

Match des critiques
les meilleurs avis
Batman : Un deuil dans la famille
VS
Destruction d'un héritage et autres réflexions

En lisant ce comic, j'ai un peu eu l'impression de lire une histoire des années 70, voire même avant, du moins au début. En cause certainement le dessin de Jim Aparo, clair et simple, mais impersonnel et sans fioritures, à base de personnages aux mentons carrés qui se ressemblent tous. Un style incroyablement daté, surtout si on le compare à celui de Brian Bolland ou David Mazzuchelli qui avaient tous deux oeuvré quelque temps plus tôt respectivement sur « A killing joke » et « Year: One »....

14 9
L'avis de 666Raziel

Un Deuil dans la famille ; nous sommes en 1988, environs 5 ans avant la vague de chute des icônes dans laquelle Superman perdra la vie et Batman se retrouvera paralysé. Déjà à cette période, la mort d'un personnage fort avait été envisagée comme moyen d'améliorer les recettes. Cependant, dans le cas Jason Todd c'est au public qu'est revenu le choix de sa survie (ou non). Sur 10 000 votes exprimés, le choix fatal a été décidé avec une majorité d'une centaine de voix à peine. A l'instar des... Lire la critique de Batman : Un deuil dans la famille

2

Critiques : avis d'internautes (22)

Batman : Un deuil dans la famille
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Jason ist tot

Urban continue la publication des récits fondamentaux de Batman avec A Death in the Family, quasi inédit en français (il y a une souscription chez Semic il y a une dizaine d'années). Il s'agit d'un arc issu de Batman 426-429, par Jim Starlin (scénario) et Jim Aparo (dessin) en 1988-1989. Il s'agissait de la première fois que les lecteurs ont été mis à contribution par le biais d'un numéro de... Lire la critique de Batman : Un deuil dans la famille

4
Avatar samizo_kouhei
6
samizo_kouhei ·
Découverte
Plus rien ne sera comme avant.

Lorsqu'au milieu des années 80, les auteurs travaillant sur Batman décidèrent d'apporter un peu plus d'épaisseur au second Robin, Jason Todd, le public ne suivit malheureusement pas. Les créateurs eurent alors l'idée de proposer aux lecteurs un concept assez novateur pour l'époque. S'ils appelaient tel numéro, Jason Todd survivrait.... Lire l'avis à propos de Batman : Un deuil dans la famille

12
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·
Une seconde histoire meilleure que le titre phare.

Voilà un bon moment que j’attendais de pouvoir lire ce récit. De voir enfin comment s’est produite la mort de Jason Todd sous le costume de Robin. J’avais envie de voir comment Batman allait sombrer dans la dépression. Enfin, se sont les images que je m’en faisais. Puis j’ai appris que dans ce tome nous aurions le droit à A Lonely Place of Dying, Les Morts et les Vivants, histoire en cinq... Lire la critique de Batman : Un deuil dans la famille

7
Avatar Romain Bouvet
7
Romain Bouvet ·
"Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !"

"Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières, Vains objets dont pour moi le charme est envolé ? Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !" Ainsi se clôture ce comic. On va pas se mentir, c'est pas génial, vraiment pas. Et on a du mal à s'attrister de la mort du second Robin. Et le Joker... Pauvre Joker... Réduit à faire de la... Lire l'avis à propos de Batman : Un deuil dans la famille

6
Avatar Maatmatah
6
Maatmatah ·
Critique de Batman : Un deuil dans la famille par --------------------

Attention, je spoil un peu dans la critique. Un deuil dans la famille est une oeuvre ambigüe, à la fois la fin d'une époque et le début d'une autre, plus sombre. Après la mort de son fidèle acolyte, le chevalier noir devient plus sombre, taciturne, et ce n'est pas pour me déplaire. Le nouveau Robin, Tim Drake, m'est tout à fait sympathique, bien ancré dans l'histoire même si il arrive très vite.... Lire la critique de Batman : Un deuil dans la famille

3
Avatar --------------------
7
-------------------- ·
Toutes les critiques du comics Batman : Un deuil dans la famille (22)
Vous pourriez également aimer...