Couverture Kenshin le vagabond

Kenshin le vagabond

(1994)

Rurōni Kenshin

12345678910
Quand ?
7.1
  1. 12
  2. 8
  3. 22
  4. 64
  5. 143
  6. 406
  7. 1053
  8. 990
  9. 404
  10. 171
  • 3.3K
  • 256
  • 611
  • 63

À l'aube de la restauration de Meiji, bravant la règle interdisant le port du sabre, un vagabond solitaire jadis assassin se lave de ses crimes en portant secours aux plus démunis, et en se jurant qu'il ne tuera plus jamais personne...

Match des critiques
les meilleurs avis
Kenshin le vagabond
VS
Quand shōnen rencontre chanbara

Rurouni Kenshin est le premier manga qui m'a véritablement passionné. Parce que même s'il reste un shōnen, il est beaucoup plus subtil qu'il n'y parait au premier abord. Certes on retrouve la classique montée en puissance propre au genre avec des combats contre des adversaires de plus en plus invincibles dans un déluge d'attaques ultimes. Mais le personnage principal se démarque des poids-lourd de la catégorie (Dragon Ball, One Piece, Naruto...) puisqu'il n'est pas un gamin turbulent et naïf...

20 3
Un manga qui se décompose

Kenshin commençait assez bien. On suivait l'histoire de cet homme souriant tout le temps, joyeux, mais avec un lourd passé. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais un shonen rafraîchissant. Bien sûr, il y a eu des erreurs de parcours. Des ennemis qui, d'un épisode à l'autre, changent complètement pour passer du status de méchant intéressant à ennemi générique. Le tome 7 de la série est un tournant. Car il donne un nouvel objectif, ouvre un nouvel arc scénaristique long. Fini les... Lire l'avis à propos de Kenshin le vagabond

PostsKenshin le vagabond

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cette BD ?

Critiques : avis d'internautes (24)

Kenshin le vagabond
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Kenshin le vagabond par ClarisseA

Quand je pense que j'avais oublié Kenshin le Vagabond. Je vais forcément être dégoulinante et élogieuse, puisque c'est LE manga, mon manga. Un des premiers que j'ai lu, que j'ai relu je ne sais combien de fois, et que je relis encore. Je vous le recommande donc, évidemment. Une réserve cependant, par rapport à la nouvelle édition, qui sort en ce moment. La réédition est une nouvelle occasion... Lire l'avis à propos de Kenshin le vagabond

3
Avatar ClarisseA
10
ClarisseA ·
Critique de Kenshin le vagabond par Bertrandzero

Oui, Kenshin est un shonen, pur sang, avec ses combats grotesques et ses coups spéciaux improbables. Mais cela reste tout à fait digeste, voire même jouissif à certains moments ( La technique de Batto, ça en jette, avouez-le). Kenshin c'est aussi le passage d'une ère à une autre, la fin des samouraïs, le héros lui-même refuse la violence de l' Edo et veut contribuer à sa façon à la restauration... Lire la critique de Kenshin le vagabond

3
Avatar Bertrandzero
8
Bertrandzero ·
Critique de Kenshin le vagabond par Zali_L_Falcam

Ca commence comme le meilleur chambara de tous les temps, et ça fini en remake des x-men et Kenshin qui se bat contre des momies qui crachent du feu et qui veulent détruire le Japon pour des motifs peu clairs. La première édition française a élevé l'onomatopée au rang d'art à part entière, qui mériterait un épisode entier de cette série documentaire consacrée aux superstructures. Lire l'avis à propos de Kenshin le vagabond

7
Avatar Zali_L_Falcam
7
Zali_L_Falcam ·
Critique de Kenshin le vagabond par Cinemaniaque

Un vagabond, expert au sabre, qui n'a pas sa langue dans sa poche... J'ai tout de suite vu une allusion (volontaire ou non, je l'ignore) au Yojimbo et Sanjuro d'Akira Kurosawa. En plus débile : entre les "oyo ?", les coups qui pleuvent et les hurlements, Kenshin est tout aussi rempli d'action que d'humour. Les personnages sont tous très attachants (Kenshin, Kaoru et sa susceptibilité, Sanosuké... Lire l'avis à propos de Kenshin le vagabond

4
Avatar Cinemaniaque
8
Cinemaniaque ·
Découverte
L'avis de 666Raziel sur la série (28 tomes)

Kenshin est, pour moi, le parangon du shonen. Un pur cas d'école tant on y retrouve tous les ingrédients avec un rendu final de qualité. On a donc des personnages (combattants) tous plus charismatiques les uns que les autres. Tous les stéréotypes nippons sont passés en revus : le torturé, le loup solitaire, le jeune fougueux, le jeune prodige, le psychopathe, le revanchard mais à chaque fois... Lire la critique de Kenshin le vagabond

2
Avatar 666Raziel
6
666Raziel ·
Toutes les critiques du manga Kenshin le vagabond (24)