Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture Pinocchio

Pinocchio

(2008)
12345678910
Quand ?
8.2
  1. 6
  2. 6
  3. 19
  4. 33
  5. 61
  6. 141
  7. 450
  8. 844
  9. 935
  10. 466
  • 3K
  • 528
  • 1.6K
  • 22

Pinocchio narre les (més)aventures de la célèbre marionnette, revues et corrigées par Winshluss.

Match des critiques
les meilleurs avis
Pinocchio
VS
Critique de Pinocchio par Hard_Cover

Tout le monde a entendu parler de Pinocchio, cette marionnette de bois, fabriquée par Gepetto, qui prend vie, dont le nez grandit lorsqu'il ment et qui va vivre de nombreuses aventures accompagné du cafard Jiminy. Il fallait bien qu'un jour quelqu'un rétablisse la vérité. C'est Winshluss qui s'y colle, avec succès puisque Pinocchio a reçu le Fauve d'or, prix du meilleur album au festival d'Angoulême, en 2008. Disons-le dès à présent, c'est mérité. Car après avoir fait tourner la couverture...

39 2
Ecœuré

Je pensais être bon public en terme d'humour très noir, je croyais que je pouvais supporter l'horreur humaine, dans une certaine mesure. Je sais qu'il n'y a que le torture porn et associés que je rejette absolument, mais la noirceur ne m'effraie pas quand elle est bien dosée. Je pensais savoir à quoi m'attendre avec cette version trash et glauque de Pinocchio, je me trompais. Ce qui m'intéressait, c'était l'absence de dialogue les 3/4 du temps. Cela donne un côté simple et direct au récit qui... Lire la critique de Pinocchio

11 4

PostsPinocchio

Critiques : avis d'internautes (48)

Pinocchio
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Une oeuvre qui laisse sans voix

Je n'ai jamais été très intéressé par le mythe de Pinocchio, ayant vu le vieux film de Disney et lu le livre de Collodi dans un lointain passé sans que cela ne marque plus que ça mon esprit alors juvénile. Pourtant, Winshluss a su piquer au vif ma curiosité suffisamment pour que je lise une des plus belles et des plus riches BD que j'ai lu. Bien joué. J'ai rapidement accroché au parti... Lire l'avis à propos de Pinocchio

4
Avatar Tristan Gaillard
10
Tristan Gaillard ·
Découverte
Winshluss Wins

À sa sortie, j'avais été intrigué par sa couverture, et j'avais lu le prologue, qui m'avait laissé une forte impression, par le style de dessin qui me parlait beaucoup, et surtout parce que je me demandais bien quel pouvait être le rapport avec l'histoire du célèbre pantin. Il se trouve que j'ai attendu quelques années avant de le lire dans son intégralité. Pour situer, j'ai vu 50 fois... Lire la critique de Pinocchio

32 2
Avatar YellowStone
9
YellowStone ·
Pinocchio ou le voyage au bout de l'Enfer

Montant comme une bile rance te chatouillant l'estomac à coup de marteau-pilon, la degueulasserie s'empare de ton être pour ne plus jamais le lâcher. C'est comme ça, y'a beau y faire, se prendre des races nocturnes pour t'entrainer aux jeux olympiques d'hiver de la biture et espérer décrocher l'or la gueule au fond des chiottes ça aide à comprendre le monde paraît-il. Dans ta vie de... Lire l'avis à propos de Pinocchio

13 2
Avatar Fosca
10
Fosca ·
Critique de Pinocchio par Vespertine

Un Pinocchio pour adultes. Déjà que le conte de Carlo Collodi a un petit côté glauque, Winshluss nous propose une relecture trash des péripéties du célèbre pantin. Ici il n'est plus de bois, il est un robot façonné en machine à tuer par Gepetto. Sa conscience n'est plus un criquet mais un cafard. Dénué de conscience, puisque Jiminy est un écrivain raté, fainéant et pâtissant d'une crise... Lire la critique de Pinocchio

9
Avatar Vespertine
7
Vespertine ·
Critique de Pinocchio par Kliban

Sanieux, détourné, sans concession, complaisant au dixième degré, abject, terrifiant. Critique au vitriol, en divers styles graphiques, du monde tel qu'il va. Aucune concession. Danse de mort, de lâcheté, d'impossible. Seul Raharimanana a réussi à me faire, dans un autre genre mais à niveau de maîtrisable comparable, un effet aussi saisissant que je peine à relire ses œuvres. Tout en désirant... Lire la critique de Pinocchio

6
Avatar Kliban
10
Kliban ·
Toutes les critiques de la BD Pinocchio (48)
Vous pourriez également aimer...