Bande-annonce
Affiche 40 ans, toujours puceau

40 ans, toujours puceau

(2005)

The 40 Year Old Virgin

12345678910
Quand ?
5.4
  1. 498
  2. 699
  3. 1210
  4. 2190
  5. 3696
  6. 4538
  7. 3163
  8. 1135
  9. 222
  10. 84
  • 17K
  • 192
  • 1.1K

Conseillé et taquiné par ses collègues, un quadragénaire puceau tente d'accomplir l'acte. Pourtant son stress monte quand il rencontre une jeune mère seule.

Casting : acteurs principaux40 ans, toujours puceau
Casting complet du film 40 ans, toujours puceau
Match des critiques
les meilleurs avis
40 ans, toujours puceau
VS
Let the sunshine in !

Ma sensibilité est une drôle de bestiole, elle me fait pleurer, et non de rire, devant ce film. La grossièreté toute crue s'occulte sous mes yeux ; devenue mirage, seule la tristesse absurde parvient à mon être naïf. Se développe alors une tendresse folle pour Steve Carell et son visage de puceau, sa gentillesse enfantine est merveilleuse, j'ai envie de le prendre dans mes bras, de lui tapoter le dos et de lui dire doucement "it's gonna be okay". Andy, roi des cons, avec sa virginité comme...

15 9
En quarantaine

Partant d'un pitch très contemporain, potentiellement drôle et subversif, Judd Apatow se contente de dérouler une histoire conventionnelle ponctuée de gags souvent lourdauds et prévisibles. Heureusement, "The 40 year old virgin" nous offre quand même quelques bonnes vannes et certaines séquences sont réussies, que ce soit dans le domaine du comique ou de l'émotion. D'ailleurs, beaucoup ont trouvé Steve Carell particulièrement touchant dans ce rôle de gentil loser, même si je reste... Lire la critique de 40 ans, toujours puceau

1
Critiques : avis d'internautes (71)
40 ans, toujours puceau
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de 40 ans, toujours puceau par Lightdrink

Attention, surprise ! Non, ce film n'est pas si lourd qu'il en a l'air. Tombé dessus par hasard, je...Bon ok, j'assume. Je l'ai regardé par curiosité. Je n'ai pas été déçu. Je m'attendais à un ersatz d'American Pie, avec des morceaux de supergrave, c'était sans compter sur le fait que l'histoire est centrée sur un adulte, et ça fait du bien. Alors oui, c'est centré plutôt au dessous de la... Lire l'avis à propos de 40 ans, toujours puceau

3
Avatar Lightdrink
8
Lightdrink ·
Découverte
Critique de 40 ans, toujours puceau par Alligator

C'est une agréable surprise pour moi. Je m'attendais à voir un mauvais film à l'American Pie, gras, charriant son lot de gags trouducutoires, sans plus et finalement j'ai découvert un film sympathique, avec un personnage central attachant. Derrière la vulgarité de certains personnages, se cachent de jolis numéros d'acteurs comiques, une certaine sensibilité, une sorte de souffrance non... Lire la critique de 40 ans, toujours puceau

7
Avatar Alligator
7
Alligator ·
Le 13e guerrier.

C’est très étrange de revoir ce film aujourd’hui. De constater combien il a posé les jalons de la néo-comédie américaine. 40 ans, toujours puceau, première réalisation d’Apatow, fête cette année ses quinze ans. Son auteur n’avait alors réalisé que quelques épisodes de séries pour Freaks & geeks (qu’il produisait) ou Undeclared (qu’il a créée). Et deux ans avant Knocked up il choisit de... Lire la critique de 40 ans, toujours puceau

3
Avatar JanosValuska
8
JanosValuska ·
Critique de 40 ans, toujours puceau par FlyingMan

Le film dont le titre m'a fait reculer pendant des années, craignant une énième débilité américaine du style "40 jours et 40 nuits". Puis je me suis dit c'est quand même du Apatow avec Steve Carell et je me suis lancé, et je regrette pas, j'ai adoré ! J'étais peut-être dans un bon jour, va savoir. Déjà on est pas face à la caricature d'un geek pustuleux, le personnage de Steve Carell a eu... Lire la critique de 40 ans, toujours puceau

6
Avatar FlyingMan
7
FlyingMan ·
Critique de 40 ans, toujours puceau par Caine78

Il y a parfois des mystères que l'on ne saurait expliquer : manifestement l'anonymat général entourant ce "Fleuve de la mort" (quel titre incroyablement stupide et peu représentatif!!) en fait partie. D'emblée Tim Hunter réussit à capter avec un talent rare le malaise entourant ces jeunes même pas méchants au fond, seulement irresponsables et ne comprenant pas la gravité de leurs actes. Pas... Lire la critique de 40 ans, toujours puceau

2 1
Avatar Caine78
7
Caine78 ·
Toutes les critiques du film 40 ans, toujours puceau (71)
Bande-annonce 40 ans, toujours puceau