Affiche Easy Rider

Critiques de Easy Rider

Film de (1969)

Du cliché au culte

S'il y a bien une œuvre pour laquelle l'appellation "culte" semble tout à fait appropriée, c'est bien "Easy Rider". D'ailleurs, la simple évocation de son nom suffit à faire naître dans la tête du spectateur lambda toute une série d'images en rapport à cette génération hippie pour laquelle il est devenu le symbole ; en revanche, "culte" sera le seul mot à apparaître sur toutes les lèvres !... Lire l'avis à propos de Easy Rider

58 10
Avatar Kalopani
6
Kalopani ·

"C'est dur d'être libre quand on est acheté et vendu sur le marché" - George

Un film qui atteint le statut du film culte. Deux californiens Wyatt et Billy font sauter la banque en revendant de la drogue. Ils achètent des motos et ont l'idée géniale de descendre à la Nouvelle Orléeans pour le carnaval. Le vieux rêve américain, qui est encore le mien, bien enfouie dans ma boite crânienne. Ils traversent des lieux mytiques, séjournent dans une communauté, ils croisent un... Lire l'avis à propos de Easy Rider

43 2
Avatar Ramblinrose
9
Ramblinrose ·

Un rider en flashs

La première fois que j'ai vu Easy Rider, c'était y a 25 ans. J'étais allé le voir dans un cinoche d'arts-et-essais fatigué, avec un pote. Salle pleine, on s'est assis au premier rang. D'ailleurs, on l'était aussi, fatigués. Le pote, étudiant en cinéma qui avait plein d'idées bizarres pour ses courts-métrages, comme de me cadrer avec une grenouillère rose ou verte (pomme) dans un chambre... Lire la critique de Easy Rider

101 10
Avatar guyness
8
guyness ·

Sentiments automobiles revisités: le "film de routes" dans tous ses états

Le road movie regroupe une quantité de réalisations généralement cataloguées dans la comédie ou le cinéma d'aventure, mais aussi très souvent le mélodrame se fixant sur la relation étroite entre plusieurs personnages bien différents, évoluant au cours d'un road trip d'un point de rencontre à un objectif géographique précis. En principe, la route ne constitue qu'un alibi pour... Lire la critique de Easy Rider

13 13
Avatar Asћitaka
7
Asћitaka ·

Riders out of norm

Where are you from ? It’s hard to say. Inspiré du Fanfaron et jalon originel du Nouvel Hollywood, Easy Rider se caractérise avant tout par sa contestation de tout ancrage, qu’il soit dans la provenance ou la destination, un concept que pousseront encore plus loin Macadam à deux... Lire la critique de Easy Rider

44 4
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Le fantôme de la liberté

Film d'une époque. Zeitgeist. Culte (bon, un adjectif employé à toutes les sauces...). "Easy Rider" est le pendant filmique de "On the road" de Kerouac. Une oeuvre, avec ses défauts, qui a marqué une génération. Les deux histoires tiennent sur un timbre poste. Plus encore le scénario d'"Easy Rider" qui ressemble aujourd'hui à un vaste fouttage de gueule. En gros : rouler, fumer, ne pas se... Lire l'avis à propos de Easy Rider

22 2
Avatar bilouaustria
6
bilouaustria ·

It's hard to be free

Un classique de chez classique, emblème du Nouvel Hollywood, âgé de 43 et que je n'avais pas encore vu!!!! Il était temps que l'erreur soit réparée. On va se le faire vite fait façon "5 bonne raisons" de voir ce film (de toute façon tout à déjà été dit sur ce chef d'oeuvre): 1) parce qu'une ballade en chopper à travers les States ça donne toujours envie, et quand en plus les bikers sont Dennis... Lire la critique de Easy Rider

13 4
Avatar Kowalski
9
Kowalski ·

Darwinisme

S’il y a bien un argument que je trouve idiot et dont je n’use jamais contre une œuvre, c’est : « Elle a vieilli ». Elle est bien ou elle est pas bien, je l’aime ou je l’aime pas, si qu’on s’en fout de l’âge du capitaine. Comme quoi, faut jamais dire jamais. J’avais déjà trouvé Easy rider un peu ridé quand je l’avais vu 20 ans après sa sortie, je l’ai trouvé carrément ridé-cule en... Lire la critique de Easy Rider

20 14
Avatar Swinging Sixties
4
Swinging Sixties ·

Un rêve sans issue

Le très beau transfert en DVD magnifie les images époustouflantes de cette traversée d'une Amérique déchirée, explorée sans aucune concession aux archétypes ni aux bons sentiments. A revoir aujourd'hui les pérégrinations motorisées (et cultes !) des compères Denis Hopper, Peter Fonda et Jack Nicholson (drogués jusqu'aux yeux...), on voit... Lire l'avis à propos de Easy Rider

7
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Critique de Easy Rider par zeni

Aujourd'hui, quarante-et-un ans après sa sortie, je viens seulement de voir ce film culte de la beat-generation qui ouvre la voie du Nouvel Hollywood. Peter Fonda, Dennis Hopper et Jack Nicholson sont merveilleusement beaux et jeunes. et talentueux. Quoique pas difficile de jouer les drogués quand on est constamment drogués et alcoolisés pour de vrai (l'époque hippie hein). Film moins dense... Lire la critique de Easy Rider

11 2
Avatar zeni
8
zeni ·