Affiche Her

Critiques de Her

Film de (2013)

Siri's paradox.

https://www.youtube.com/watch?v=RR2CgqdGSjE Je ne sais pas si c'est parce que je suis très fragile psychologiquement en ce moment, ou un vrai tour de force, mais ce film m'a ému aux larmes. J'ai ris, j'ai pleuré, je me suis émerveillé devant une telle justesse et une telle maîtrise des éléments techniques et artistiques du cinéma. Her c'est un dosage parfait entre, amour et humour, l'un... Lire l'avis à propos de Her

276 20
Avatar Wahrgh
9
Wahrgh ·

Vestiges de l’amour

La lumière qui baigne la majorité des plans de Her est rassurante. Les intérieurs sont clairs, les dégagements spacieux. Les écrans vastes et discrets, intégrés dans un mobilier pastel. Plus de cliquetis de clavier. Voix et mobilité sont les composantes de la nouvelle liberté numérique. Le son est parfait. Sans relais, net, d’une présence sans faille. La ville est vaste, sur-urbanisée,... Lire la critique de Her

397 44
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

La délicatesse - Reloaded.

Dans un (très) proche futur d'une L.A. désincarnée, Théodore digère mal son divorce, la solitude l'accompagnant, bref, il déprime. C'est alors qu'il fait l'acquisition d'un OS dotée d'une conscience, affublée d'une voix féminine... Samantha. Bienvenue, spectateur voyeur, dans l'écoute de leurs échanges, de leur intimité naissante... Her, c'est un film qui réussit avec... Lire la critique de Her

156 2
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·

Critique de Her par Gérard Rocher

Par un bond de quelques années nous voici projetés à Los Angeles où Theodore, un homme sensible et solitaire, exerce la profession d'écrivain public. Il rédige de fausses missives destinées à d'autres personnes. Malgré ses occupations, il ne se remet pas de sa rupture avec son épouse, ce qui lui provoque un état obsessionnel le conduisant à la dépression... Lire l'avis à propos de Her

39 13
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

Him and Her

Dans un Los Angeles futuriste, imaginant les sentiments des autres, Theodore rédige des lettres d’amour pour certains couples en manque d’inspiration. Les mots ne leur viennent plus, il sert d’écran de fumée à la communication d’autrui. Il est une sorte de nègre de la vie conjugale, tout en laissant de côté la sienne qui va de mal en pis. Vivant mal la séparation qu’il a vécue avec sa femme,... Lire la critique de Her

67 2
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Human after all

Theodore est vraiment populaire. C'est vrai, tout le monde l'aime bien. Il est le meilleur dans son métier, il est drôle... Il a plein d'"amis". Ce qui ne l'empêche pas d'être désespérément seul. Enfermé dans les souvenirs du passé : son ancien couple, son ancien métier... A ce stade, il faut préciser que l'émergence des souvenirs dans le récit est magnifiquement bien filmée, loin des lourdeurs... Lire la critique de Her

69 5
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·

Reflet(s)

« I think anybody who falls in love is a freak. It's a crazy thing to do. It's kind of like a form of socially acceptable insanity »  Rarement avait-on si subtilement évoqué la puissance du fantasme. Her dépeint un futur proche dans lequel Theodore Twombly, écrivain public rédigeant des lettres à la place des autres, tombe... Lire la critique de Her

33 6
Avatar Clara_Gamegie
8
Clara_Gamegie ·

Lettre à Mr Spike Jonze

Je ne suis pas certaine que ça soit une bonne idée d'écrire une critique à chaud après avoir vu votre film mais j'ai le cerveau en ébullition et le cœur en vrac et j'ai besoin d'évacuer si je veux espérer passer une nuit correcte. Il est trop tard pour enfiler mes baskets et je ne suis même pas sûre que mes 10 bornes habituelles suffisent à m'apaiser. Franchement il existe des pictos interdit au... Lire l'avis à propos de Her

59 12
Avatar amarie
10
amarie ·

Ode à la moustache

Si de nos jours, la moustache est souvent décrite comme ringarde voir raillé selon les circonstances, fort heureusement elle ne connait pas le même sort au cinéma. Le génie du rire Charlie Chaplin déclarait à l'époque "J'ai ajouté une petite moustache qui, selon moi, me vieillirait sans affecter mon expression " ... il s'est distingué par son look improbable et a montré la voie aux autre en... Lire la critique de Her

58 4
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·

Critique de Her par zeugme

J'ai inhumé Schoppenhauer pour aller voir le film avec lui - on s'est tapé deux heures de Joaquim en gros plan et de Scarlett au micro sans presque s'en rendre compte - et à la fin, il s'est tourné vers moi et m'a dit, les yeux écarquillés : "Sa race". J'en suis encore tout étonné, lui est qui plutôt pisse-froid d'habitude, limite hispter autiste. Spoiler quand même, si tu aimes contempler les... Lire l'avis à propos de Her

108 23
Avatar zeugme
10
zeugme ·