Affiche L'Amant double

Critiques de L'Amant double

Film de (2017)

L'Amant double : impossible de prendre son pied

Présenté en compétition au 70ème Festival de Cannes, L’Amant double était attendu comme un thriller érotique osé. Retour sur le dernier film de François Ozon qui se montre des plus inégaux et déconcertants. PS : Spoils inside. En choisissant de baser son intrigue sur la relation passionnelle liant une patiente et son psychothérapeute,... Lire la critique de L'Amant double

23 2
Avatar Scotches
4
Scotches ·

A Dangerous Method

Définir le cinéma de François Ozon serait peut-être, quand on y réfléchit un peu, le défi cinéphile ultime : certes, on retrouve dans la filmographie de l’ex-étudiant de la Femis (puisque son parcours étudiant semble être une donnée indispensable à sa définition – ce n’est guère surprenant quand on sait qu’il est l’un des plus récents diplômés de l’école parisienne à s’être durablement... Lire la critique de L'Amant double

20
Avatar Vivienn
5
Vivienn ·

Faux semblants

Chloé est gardienne de musée. Elle observe les visiteurs qui observent avec curiosité les lieux, et contemplent les œuvres d’art. Elle fait même plus que cela, elle se mélange à tout cet environnement, pour devenir elle-même un objet de fascination qui attise le regard et les niveaux de lectures. Chloé, c’est un peu une mise en abime du spectateur : pendant que le personnage scrute, nous... Lire la critique de L'Amant double

32 3
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Very Vacth trip

Un plan saisissant, très cru, au début de L’amant double, rejoue L’origine du monde en mode chirurgical, suivi d’un œil venant s’y superposer tels un collage surréaliste à la Buñuel (Un chien andalou) ou un plan anthologique à la Hitchcock (La maison du docteur Edwardes, Psychose, Sueurs froides…). François Ozon pose ainsi, d’entrée de... Lire la critique de L'Amant double

28 1
Avatar mymp
5
mymp ·

Un thriller sulfureux et élégant 100% Ozon dont le mystère s'avère un peu décevant.

François Ozon est l’un des cinéastes français les plus prolifiques en activité ! Il tourne à la vitesse d’un Woody Allen et n’est pas loin de nous offrir un film par an. A peine neuf mois après le très appliqué « Frantz », le revoici avec un nouveau long-métrage qui lui ressemble absolument. Il retrouve Marine Vatch pour un thriller à la fois psychologique et érotique mais également à la... Lire l'avis à propos de L'Amant double

19 10
Avatar Rémy Fiers
6
Rémy Fiers ·

Si "je" est un autre...

Ozon plonge. Ouvre audacieusement son film sur un plongeon dans le fond d'un vagin. Plonge, en raccord, dans la pupille d'un regard. Plonge dans le labyrinthe d'une psyché malade. Plonge, comme la reine de Blanche-Neige, dans les reflets des miroirs, pour y quêter une vérité démultipliée. Plonge dans l'espace du phantasme, où rêve et réalité se confondent. "Et Phèdre au labyrinthe... Lire la critique de L'Amant double

16 11
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

"Mille feuille" pour cinéphiles.

Chloé, une jeune femme au chomage et dépressive, commence une psychothérapie et tombe amoureuse de son psy, Paul. Quelques mois plus tard, ils s'installent ensemble, mais elle découvre que son amant lui a caché l'existence de son frère jumeau. François Ozon, réalisateur prodigue aime changer de thématiques de films. Cette fois, il s'attaque au domaine de la... Lire l'avis à propos de L'Amant double

9
Avatar dagrey
5
dagrey ·

L'Amant table

Pourtant, je le défends régulièrement, mon François, au point de le considérer comme l'un des meilleurs réalisateurs français actuels. Mais là, ce n'est juste pas possible. Les voyants semblaient pourtant au vert : thriller, thème du double, roman de Joyce Carol Oates (visiblement pas gâtée par ses adaptations au cinéma)... Je partais avec un a priori largement positif. Seulement, très... Lire l'avis à propos de L'Amant double

3 2
Avatar Caine78
3
Caine78 ·

François singe Hitch et De Palma... et glisse sur une peau de banane.

C'est marrant, on ne peut clairement pas dire que je sois fan de François Ozon et pourtant, je ne peux pas m'empêché de mater tous ses films et je vous jure que j'y vais à chaque fois en espérant y trouver mon compte, résultat, je préfère le Ozon plus sensible (Le temps qui reste, Frantz) voire gentiment caustique (8... Lire la critique de L'Amant double

3 3
Avatar DanielOceanAndCo
2
DanielOceanAndCo ·

Twin freaks

Le gros plan initial de L’amant double cherche le même effet choc que celui qui ouvrait Mise à mort du cerf sacré : là où ce dernier montrait une opération à cœur ouvert, Ozon nous offre un vagin dilaté par un speculum, suivi d’un raccord dans lequel la fente de la vulve devient celle de l’œil de la protagoniste. Nous sommes dès lors prévenus. Ce prisme aussi... Lire la critique de L'Amant double

33 3
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·