Affiche Le Plaisir

Critiques de Le Plaisir

Film de (1952)

Critique de Le Plaisir par Kalopani

Il faut bien reconnaître qu'il est sacrément malin et surtout très habile ce Max Ophüls pour aborder les thèmes les plus sérieux avec une vraie légèreté apparente ; adepte d'un cinéma champagne où chaque bulle viendrait éveiller aussi bien nos sens que notre intellect, ivresse de l'image, vertige de l'imaginaire et sensation de plaisir. Le plaisir, justement, est l'un de ses thèmes favoris et il... Lire l'avis à propos de Le Plaisir

32 7
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Le plaisir résiste-t-il au temps ?

Suite à son retour réussi en France avec La Ronde en 1950, Max Ophüls se lance dans "Le plaisir" où il adapte trois nouvelles de Maupassant, Le Masque, La Maison Tellier et Le Modèle. Et quelle petite merveille ! Comme avec La ronde, il ne tombe pas dans le piège des films à sketchs, à savoir des segments... Lire la critique de Le Plaisir

33 3
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Plaisir non coupable dans une maison à laquelle t'es lié

Nouveau film à sketch de l'ami Max, mais sans qu'il ne s'agisse là de moments disparates. Trois nouvelles de Maupassant sont donc illustrées avec toute la grâce et le talent dont est capable Ophüls. A l'image de la place prise par ces trois récits, c'est évidemment "la maison Tellier" qui constitue le cœur de ce film savoureux et splendide. Que l'on songe en effet au déroulé de cette histoire et... Lire l'avis à propos de Le Plaisir

31 14
Avatar guyness
8
guyness ·

Le plaisir...et ses petits tracas

Max Ophuls adapte trois contes de Guy de Maupassant pour des histoires où le plaisir est confronté à la pureté, l’amour et la mort. Le film commence sur un écran noir, avec une voix, celle de Maupassant, qui nous explique la situation. On voit ensuite la foule se presser vers « Le palais de la danse » avec animation et entrain. L’endroit est vaste, la décoration est riche et les costumes... Lire l'avis à propos de Le Plaisir

30 14
Avatar Electron
8
Electron ·

« Mais, mon cher, le bonheur n’est pas gai. »

Le Plaisir est dans la longue histoire de l’adaptation littéraire exemplaire sur bien des points. C’est d’abord un hommage à la formidable concision et au regard incisif de Maupassant, notamment par la place laissée à son style à travers la voix off d’un timbre extraordinaire de Servais. Mais c’est aussi une adéquation totale entre le ton originel des nouvelles et l’esthétique filmique.... Lire la critique de Le Plaisir

22
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

La roue du plaisir

Je viens de regarder Le Plaisir de Max Ophüls, composé de trois sketches, dont La Maison Tellier, que je connaissais tout particulièrement, et ce qui m'a frappée dans le film c'est l'extraordinaire pureté de ces femmes de joie comme on les appelait, nom qu'elles portaient à la perfection, répandant une sorte de bonheur communicatif autour d'elles. J'ai aimé l'esprit bon enfant de la... Lire l'avis à propos de Le Plaisir

35 14
Avatar Aurea
9
Aurea ·

Critique de Le Plaisir par gallu

Beaucoup de qualités dans ce film qui n'a pas usurpé sa réputation. Une réalisation et une mise en scène excellentes, tout d'abord, Ophüls composant ses plans comme de véritables tableaux, grouillants de personnages remuants dans un décor splendide : on sent que rien n'a été laissé au hasard dans ces compositions parfaitement léchées par une caméra très dynamique. Ophüls filme souvent à travers... Lire la critique de Le Plaisir

18
Avatar gallu
7
gallu ·

La joie et l'ennui, de l'enivrement à l'épuisement

Je suis en général réticent à l'idée de qualifier une œuvre que j'apprécie de virtuose car je l’interprète souvent de manière péjorative, comme un synonyme d'esbroufe, mais c'est le premier terme qui vient à l'esprit, au sens littéral, quand il s'agit de caractériser la technique mise en œuvre par Max Ophüls dans Le Plaisir. La forme est vectrice d'un sens sidérant de richesse, dans une... Lire la critique de Le Plaisir

12 7
Avatar Morrinson
9
Morrinson ·

" On peut bien s'amuser, c'est une communion, pas un enterrement "

Je me focaliserais ici sur la nouvelle centrale du film, celle qui regroupe "plaisir et pureté", l'adaptation de la nouvelle de Maupassant "La Maison Tellier". Présentant en voix off, sous les traits de Maupassant, le film, Jean Servais nous livre les clefs de cette adaptation tout en joie et en émerveillement qui se recentre, à la différence de la nouvelle, sur les figures de Madame Rosa,... Lire la critique de Le Plaisir

10 5
Avatar eloch
9
eloch ·

Critique de Le Plaisir par ghyom

Le Plaisir n'est pas à proprement parler un film à sketchs, un empilement de courts métrages. La Ronde reliait ses histoires par un des personnages du couple qu'on retrouvait dans la suivante et par une unité de ton donnée par le narrateur. Ici, à l'image de la ronde ou du cercle, on préfèrera plutôt celle du triptyque. Il n'y a pas de lien direct entre les histoires mais plutôt un jeu de miroir... Lire l'avis à propos de Le Plaisir

13 3
Avatar ghyom
8
ghyom ·