Affiche Les Quatre Cents Coups

Critiques de Les Quatre Cents Coups

Film de (1959)

(Presque) tout sur ma mère

Plus que les premiers films de Chabrol, légèrement antérieurs (le Beau Serge et les Cousins), intéressants mais très confus, les Quatre cents coups peuvent être considérés comme le premier film repère de la Nouvelle Vague, à tout le moins comme la manifestation explicite d'un renouveau du récit cinématographique. on en finit avec les adaptations (plus ou moins paresseuses) des classiques de la... Lire l'avis à propos de Les Quatre Cents Coups

72 5
Avatar pphf
8
pphf ·

A défaut d'une mère, Allons voir la mer ...

Si Antoine (magnifique Jean-Pierre Léaud) n'est pas forcément le fils parfait, il n'est pas aidé par son entourage. Il y a son père, le gentil mais colérique Julien Doinel (Albert Rémy) mais aussi cette mère peu aimante et calculatrice (parfaitement interprétée par Claire Maurier) qui composent un foyer souvient bien proche de l'implosion. Balzac amène peut-être quelques flammes mais c'est le... Lire la critique de Les Quatre Cents Coups

32 6
Avatar Mattchupichu77
9
Mattchupichu77 ·

Les branleurs

Dans les pas d'André Bazin et de sa caméra stylo qui lançait l'idée d'une révolution cinématographique qui se dégagerait du formalisme du cinéma de l'époque, et qui ferait appel à un art engagé, c'est bien François Truffaut avec son texte critique Une certaine tendance du cinéma français qui lança la nouvelle école critique de jeunes et audacieux branleurs. Une école plus couramment... Lire la critique de Les Quatre Cents Coups

56 15
Avatar Alex La Biche
8
Alex La Biche ·

Les Kaïra

Avec les quatre cents coups François Truffaut filme la jeunesse avec sincérité comme on ne l'avait jamais vu en 1959, une jeunesse perdu en quête de liberté face a des problèmes familiaux ou scolaire . Une jeunesse qui malgré elle sombre dans la délinquance et l'on ressent un film très inspiré car le réalisateur s'inspire beaucoup de sa jeunesse ayant été en centre de redressement pour mineurs .... Lire la critique de Les Quatre Cents Coups

22 2
Avatar Truman-
8
Truman- ·

L'enfance difficile

Petite escale aujourd'hui sur un grand classique du cinéma français, l'un des premiers films de la Nouvelle Vague, à savoir Les 400 coups de François Truffaut sorti en 1959. Ce mouvement cinématographique marqué par une volonté de changement et de jeunesse face à un cinéma français jugé ringard a été et est encore aujourd'hui une source d'inspiration pour les cinéastes contemporains. Film en... Lire la critique de Les Quatre Cents Coups

18
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

On n'est plus en 1959...

Découvrir les "400 coups" en 1990, ce n'est plus être confronté à une "choc" formel comme cela a pu être le cas en 1959 (le jeune critique et nouveau cinéaste Truffaut voulait alors de l'image qui bouge, de la réalité dans chaque plan, et aussi nourrir son film de sa propre enfance mal-aimée). On remarquera sans doute trop certaines scènes plus faibles, un peu... Lire l'avis à propos de Les Quatre Cents Coups

7
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Un si gros coup ?

Tout premier film de François Truffaut, les 400 coups est, à plus d'un titre, une étape importante dans la carrière du réalisateur autant que pour celle du cinéma Français. Produit de rien, financé par ses beaux parents, cette première réalisation a souffert, du moins dans son tournage, de tout ce qui découle d'une première fois : inexpérience, tâtonnement, imprévus, contretemps, au point que... Lire l'avis à propos de Les Quatre Cents Coups

9
Avatar Nicolas Chaussoy
6
Nicolas Chaussoy ·

Naissance du talent

Le tintouin médiatique suscité par la Nouvelle Vague fut tel que l’on a peine, aujourd’hui, à distinguer les innovations apportées par Les quatre cents coups de l’accession au premier plan, tout simplement, d’un cinéaste supérieurement doué. En d’autres termes, si un groupe de jeunes gens qui voulaient arriver au devant de la scène ne s’étaient pas constitués, quelquefois... Lire l'avis à propos de Les Quatre Cents Coups

9 1
Avatar Impétueux
8
Impétueux ·

Léaud et bas de la jeunesse

Après avoir passé quelques années à écrire des critiques de films dans les Cahiers du cinéma, sous l’égide notamment d’André Bazin, François Truffaut sort en 1959 son premier long-métrage : « Les Quatre Cent Coups », qui obtient tout de suite un succès aussi bien critique que public (il obtiendra le prix de la mise en scène au Festival de Cannes). Avec la sortie, la même année, de « À bout de... Lire l'avis à propos de Les Quatre Cents Coups

8 2
Avatar Aramis
8
Aramis ·

Critique de Les Quatre Cents Coups par batman1985

Premier film de François Truffaut que Les 400 coups, oeuvre qui lancera réellement la Nouvelle Vague et dont le metteur en scène deviendra l'un des chefs de file de celle-ci. Mais bien plus que cela, Truffaut réalise ici une oeuvre autobiographique et qui retrace les moments les plus importants de sa jeunesse à travers le personnage d'Antoine Doinel. Il faut dire que le jeune Truffaut a lui... Lire la critique de Les Quatre Cents Coups

6
Avatar batman1985
8
batman1985 ·