Affiche Orfeu Negro

Critiques de Orfeu Negro

Film de (1959)

  • 1
  • 2

Une joyeuse tragédie

J'ai toujours été fasciné par le mythe d'Orphée et voilà que je découvre ce film qui revisite la légende, mais dans le cadre pour le moins exotique de Rio ! J'ai été, sur ce point, un peu déçu, dans la mesure où il ne s'agit pas d'une transposition fidèle du mythe. Les vingt-cinq dernières minutes sont par moments longues, difficiles d'accès et la transposition est discutable, et à mon avis... Lire la critique de Orfeu Negro

4 3
Avatar socrate
7
socrate ·

Amour et mort carnavalesques

Certains films méritent d’être remis dans leur contexte pour que l’on puisse en mesurer l’impact. C’est le cas d’Orfeu negro récipiendaire de la palme d’Or à Cannes en 1959 devant Les quatre cents coups et de l’Oscar du meilleur film étranger en 1960. Transposer le mythe d’Orphée dans une ambiance aussi euphorique et libérée que celui du carnaval de Rio de Janeiro faisait... Lire la critique de Orfeu Negro

1
Avatar Elg
7
Elg ·

Je n'ai pas de jeu de mot ni de référence intelligente à faire pour le titre de cette critique

Qu'un tel film ai eu la Palme d'or m'est incompréhensible. Enfin si, je le comprend, ça vient d'une fascination de l'époque pour l'exotisme, pour un regard d'Occidental (le film étant réalisé par un français) sur une culture inconnue de là-bas. Comprenez, les couleurs, les vêtements, la reconstitution du carnaval, c'est "authentique", ça dépayse. Car si le film fait parfois preuve de... Lire la critique de Orfeu Negro

4 4
Avatar Antofisherb
4
Antofisherb ·

Merveilleuse redécouverte

À sa sortie, j’avais été émerveillé par ce film, ce déluge de couleurs, cette gaieté – y compris (et surtout ?) dans la misère -, ces filles ensorcelantes de beauté, surtout cette musique surprenante à mes oreilles occidentales, samba et bossa-nova, à ces joyaux dansés du Carnaval de Rio. En bon lycéen frotté aux Humanités grecques et latines, la transposition du mythe d’Orphée m’avait... Lire l'avis à propos de Orfeu Negro

2
Avatar Impétueux
8
Impétueux ·

Samba

L'amour impossible d'Orphée et Eurydice transposé dans les favelas de Rio de Janeiro. Voici l'idée qu'a eu Vinicius de Moraes en 1942. Si la pièce n'avait pu se monter à l'époque, sa première représentation a eu lieu en 1956 et une adaptation cinématographique a été produite deux ans plus tard avec le français Marcel Camus aux commandes. Une coproduction franco-italo-brésilienne... Lire la critique de Orfeu Negro

Avatar Borat 8
8
Borat 8 ·

Amateur

Sensation au départ et par moment de tenir la caméra, ce film a une fraicheur, une touche d'amateurisme qui m'a décontenancé au départ et contribue grandement au coup de cœur final. L'image est parfois un peu bancale, le cadrage imparfait, le contraire d'une grande production hollywoodienne et pourtant tant de vie, de fraicheur, de joie, de passion. Lire la critique de Orfeu Negro

Avatar ZoraTheGreen
9
ZoraTheGreen ·

La Vie, C’Est Comme une Toile de Carnaval

Eurydice débarque à Rio et entre dans la danse. Orfeu sourit aux filles, chante et joue de la guitare, ne sait s’empêcher de danser. La veille de carnaval, tout le monde s’active aux derniers préparatifs avec un entrain de chaque instant, une énergie toute en sourires et déhanchements, et toujours en musique. Mais c’est du mythe d’Orphée qu’il s’agit :... Lire la critique de Orfeu Negro

1
Avatar Dr Billy-Jean  Robert MB
6
Dr Billy-Jean Robert MB ·

Eurydice et Orphée en papillons de lumière

Eurydice rejoint sa cousine Sérafina à Rio de Janeiro. Elle rencontre Orphée, conducteur de tramway et guitariste émérite. Ils ne tardent pas à tomber sous le charme l'un de l'autre. La ville est en ébullition, tout le monde met une touche final à son costume pour le carnaval. Eurydice, poursuivie par une personne portant un déguisement macabre, meurt électrocutée par un câble de tramway.... Lire la critique de Orfeu Negro

1
Avatar Llywel
6
Llywel ·

Critique de Orfeu Negro par XipeTotec

7,75/10 La Palme d'or de Marcel Camus brille par l'intelligence de sa transposition du mythe orphéique dans le Brésil du XXème siècle, parvenant à respecter aussi bien la mort mystérieuse d'Eurydice que le voyage aux Enfers pour la retrouver, sa perte définitive et le drame final. A ceux qui protesteraient des effets grossiers de l'adaptation, comme le chien appelé "Cerbère" ou plus... Lire la critique de Orfeu Negro

1
Avatar XipeTotec
8
XipeTotec ·

House of the rising sun.

C’est un film plutôt attachant mais un peu lisse et surfait. On est ni vraiment dans une relecture mythologique personnelle (Un type comme Pasolini aurait fait tout autre chose, je serais curieux de savoir ce qu’il pense d’Orfeu negro d’ailleurs) ni vraiment dans une quête naturaliste qui consisterait à faire un état des lieux du Brésil des années 50. On dirait plus que c’est le Brésil vu par... Lire la critique de Orfeu Negro

1
Avatar JanosValuska
5
JanosValuska ·
  • 1
  • 2