Annette
6.8
Annette

Film de Leos Carax (2021)

Plutôt pas mal... je crois...

Je ne sais pas trop quoi dire sur ce film... Je pense que j'ai bien aimé, malgré un manque évident d'émotion à part à une ou deux reprises (la scène finale et la scène avec le maître d'orchestre), mais le film est tellement foisonnant qu'il est difficile de mettre des mots dessus. Ce n'est pas un film qui parle à la raison, mais qui provoque plein de sentiments, souvent contradictoires...


Plus que foisonnant, Annette est un film éreintant, il ne s'arrête jamais, ne propose aucune pose dans sa volonté de sans arrêt épater le spectateur. Il en résulte un beau bébé de 2h20 devant lequel on ne voit pas le temps passer, malgré qu'on n'a pas forcément trop d'idées sur où Carax veut bien en venir. On est juste pris dans un maelstrom cinématographique dont on gobe chaque moment les yeux grands ouverts.


Et pour cette raison je ne pense pas qu'il faille nécessairement s'embêter à décortiquer le film pour essayer d'en faire sortir un sens profond, ça serait sans doute passer à côté d'un film qui en fait généreusement trop. Résumer le film à un commentaire sur la société spectaculaire (qu'il est forcément un peu) ou à un film sur le mouvement Me too, c'est quand même bien réducteur et oublier que Carax fait là un pur film de mise en scène.
En effet, le film ne fait jamais dans la demi-mesure et est quasiment entièrement chanté sur une musique des Sparks (qui ont aussi écrit le scénario) et le plaisir est justement là dans la mise en scène de ces chansons puisque Carax ne se refuse aucune extravagance. Et je dois dire que le film fait sans doute partie des comédies musicales où je réécouterai avec plaisir la bande originale pour le plaisir de me remémorer le film. (peut-être même que je me mettrai à écouter les Sparks, qui sait ?)


Et derrière l'exubérance et la délicieuse ivresse qu'elle procure il y a l'histoire d'un artiste, d'un père et d'un mari clairement abusif, ce qui permet au film de ne pas être une simple histoire d'amour bête et méchante, mais au contraire d'être bien plus nuancé sur son personnage principal. C'est le côté tant délicieux que glaçant de voir Adam Driver jouer un personnage qui semble être au départ le gendre idéal, formant le couple parfait et complémentaire avec Marion Cotillard, se transformer, ou plutôt révéler sa véritable nature viciée.


C'est accompagné d'excellentes trouvailles visuelles, si on pense forcément la marionnette ou bien à cette tempête, j'aime tout particulièrement les petits flash infos, forcément chantés, qui permettent de relier les séquences entre elles de manière habile et on ne va pas se mentir, plutôt marrantes.


Il faut souligner les acteurs qui sont excellents et si on savait qu'Adam Driver ou Cotillard étaient plutôt bons de manière générale, la gamine et Simon Helberg impressionnent également. Parce que le film étant quand même assez singulier, une simple fausse note aurait pu faire sortir du film et donner l'impression gênante d'un type qui se regarde quand même un peu filmer...


Je ne pense cependant pas que ça soit le meilleur film de Carax, pour ma part ma préférence va toujours à Mauvais Sang, mais ça fait tout de même plaisir de voir un film qui se permet autant de choses, à la fois dans ce qu'il raconte et surtout de comment est-ce-qu'il le raconte.

Moizi
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Top films vus en 2021 et Les meilleurs films de 2021

Créée

le 22 août 2021

Critique lue 8.1K fois

49 j'aime

5 commentaires

Moizi

Écrit par

Critique lue 8.1K fois

49
5

D'autres avis sur Annette

Annette
Grimault_
9

Sympathy for the dark abyss

La sortie d’un film de Leos Carax est toujours un événement en soi pour les cinéphiles, après seulement cinq films en en 37 ans. Annette, son sixième, dix ans après Holy Motors, s’offre en plus le...

le 8 juil. 2021

187 j'aime

13

Annette
matteop
4

It’s time to start, but without me

Annette, on y est soit emporté soit totalement mis de côté. C’est du moins ce que j’ai cru comprendre en observant le caractère manichéen des critiques qui en sont ressorties. Je me range dans la...

le 8 juil. 2021

126 j'aime

7

Annette
mymp
2

Patatrax

[Chœur] Comment se fait-ce ? Comment se fait-ce ? Un truc pareil, comment se fait-ce ? Et comment l’appeler, ce truc ? Une catastrophe, peut-être un accident industriel ? Un navet, simplement ? Une...

Par

le 9 juil. 2021

78 j'aime

4

Du même critique

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Moizi
2

Vos larmes sont mon réconfort

Je ne comprends pas Disney... Quel est le projet ? Je veux dire, ils commencent avec un épisode VII dénué de tout intérêt, où on a enlevé toute la politique (parce qu'il ne faudrait surtout pas que...

le 21 déc. 2019

488 j'aime

48

Prenez le temps d'e-penser, tome 1
Moizi
1

L'infamie

Souvenez-vous Bruce nous avait cassé les couilles dans sa vidéo de présentation de son "livre", blabla si tu télécharges, comment je vis ? et autre pleurnicheries visant à te faire acheter son...

le 29 nov. 2015

303 j'aime

146

Le Génie lesbien
Moizi
1

Bon pour l'oubli

Voici l'autre grand livre « féministe » de la rentrée avec Moi les hommes je les déteste et tous les deux sont très mauvais. Celui la n'a même pas l'avantage d'être court, ça fait plus de 200 pages...

le 4 oct. 2020

243 j'aime

61