Evidemment, avec un pédigré composé de Get Out et Us, on attend beaucoup d’Antebellum. Et si le film n’est pas ce qu’on pensait y voir, c’est tout à son honneur !


Heden est esclave et travaille dans les champs de coton sous la houlette de type fort peu agréables. Veronica Henley est une auteur à succés défendant la cause des noirs. Mais les deux semblent être la même personne…


Il est presque impossible de résumer le film sans en spoiler le twist principal. De fait, je me limiterai à ce petit pitch. Toute la force du film repose en effet sur sa construction, qui est aussi ce qui peut le rendre bancal par moment, causant quelques problèmes de rythme. Cependant, le film ne s’acharne pas à défendre uniquement une cause raciale, il repose aussi sur son principe renvoyant à de nombreuses séries B. Mais ici tourné de maniére plus ambitieuse que la moyenne. Et qui profite en outre d’un casting investi, quitte à surjouer un poil pour faire passer la pillule « bis » (Jena Malone par exemple).


De par son principe même, le film dispose de deux esthétiques marqués. Convaincante, la premiére partie d’oppose à une seconde moitié un poil moins réussit sur ce point. Pas de quoi crier au scandale cependant, tant cette partie à l’avantage de relancer l’intérêt juste quand le film commençait à tourner à vide. Alors oui, si l’oeuvre se perd un peu parfois, voici au moins une proposition inattendue, qui sait conjuguer ambition visuelle et hommage bis, dans une histoire pas mal foutu. Et la légende raconte que le titre du film viendrait de la rencontre des producteurs avec moi même. Ils se seraient alors exclamés : « Han ! T’es bel homme ! ». Vrai ? Faux ? La réponse appartient à l’Histoire !

DavidRumeaux
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Salles & Canapé 2020

Créée

le 11 sept. 2020

Critique lue 437 fois

1 j'aime

David Rumeaux

Écrit par

Critique lue 437 fois

1

D'autres avis sur Antebellum

Antebellum
Voracinéphile
1

C’était le bon temps…

Spoilers nécessaires à l'analyse. Voilà ce que doivent se dire tous les mâles blancs qui seraient tombés par hasard sur ce film en allant au ciné voir le dernier film d’horreur lambda. Fatale erreur,...

le 2 oct. 2020

36 j'aime

60

Antebellum
Dagrey_Le-feu-follet
3

Une nouvelle idée d'attraction pour le Puy du Fou?

Antebellum raconte l'histoire de Veronica Henley, une auteure de couleur de romans à succès, engagée politiquement pour les femmes et les noirs, qui se retrouve coincée dans une réalité parrallèle et...

le 17 sept. 2020

30 j'aime

Antebellum
Dandure
3

Un titre en latin ne rend pas un film intelligent

Attention, ce spoiler comporte ce genre d'avis: s'il y a un sujet qui n'est pas abordé par Antebellum, c'est bien le racisme. Et j'ai rarement vu des "scares" faire aussi peu "jump". Ici, je raconte...

le 11 sept. 2020

19 j'aime

7

Du même critique

Police
DavidRumeaux
3

Police !

Alors là. Autant j’apprécie la carrière éclectique d’Anne Fontaine, autant il me sera tout simplement impossible de défendre ce film d’une quelconque maniére ! Virginie, Erik et Aristide (si si,...

le 3 sept. 2020

22 j'aime

Les Traducteurs
DavidRumeaux
7

Les traducteurs !

Côté cinéma français, on ne s'en sort pas mal en ce début d'année. La preuve avec cette réussite dont j'avais réussis à éviter jusqu'à la moindre image avant de le voir... Le dernier tome de la...

le 29 janv. 2020

22 j'aime

1

Nos futurs
DavidRumeaux
8

Derriére le rire...

Parfois, un film, son affiche, ne laisse pas forcément présager la surprise qu’il va procurer. Nos Futurs est de ceux-là. Pourtant, sa promo était plutôt bien orchestré et le visionnage d’autant...

le 27 juil. 2015

21 j'aime

2