Film de Otto Preminger · 1 h 34 min · 7 mars 1958 (France)

Genre : Comédie dramatique

Casting (acteurs principaux) :

Deborah Kerr, David Niven, Jean Seberg, Mylène Demongeot, Geoffrey Horne, Juliette Gréco, Walter Chiari, Martita Hunt

Groupe :

Bonjour tristesse

Pays d'origine :

États-Unis
Casting complet et fiche technique

Cécile vit à Paris avec son père Raymond, qui ne lui impose aucune contrainte, même pas celle de ses études. La vie de Cécile ne semble être que futilités.

Régis_Moh

The Reg

Meh. C'est fidèle au livre sur la structure mais ça reste un peu trop en surface.

il y a 5 ans

Spendius
8
Spendius

Critique positive la plus appréciée

Critique de par Spendius

Avant tout, notons qu'il est étrange qu'un roman qui a rencontré un tel succès et un tel retentissement, n'ait jamais connu qu'une seule et unique adaptation. Mais quelle adaptation. Certes, le film...

Lire la critique

il y a 10 ans

Zolo31
5
Zolo31

Critique négative la plus appréciée

Passe ton bac d'abord

Il est commun d'associer le roman emblématique d'où est tiré le film à la jeunesse rebelle et insouciante de son auteur Françoise Sagan. C'était donc un pari risqué pour un metteur en scène de 50 ans...

Lire la critique

il y a 2 ans

Rawi
7
Rawi

Egoïsme assassin

N'ayant pas lu le court roman de Françoise Sagan dont il est adapté, je ne pourrais faire d'étude comparative poussée et me contenterai d'un avis sur le film d'Otto Preminger. Le film démarre sur...

Lire la critique

il y a 9 ans

Queenie
5
Queenie

Complexe d'Electre.

Adapté du livre de Françoise Sagan. Histoire d'une jeune fille et de son père en vacances sur la côte d'azur. Et puis... une troisième personne arrive et fait éclater tout l'équilibre de complicité...

Lire la critique

il y a 11 ans

JZD
7
J. Z. D.

Critique de par J. Z. D.

David Niven est quand même très chic en maillot de bain en vieux play boy qui a encore un peu la classe. Et Jean Seberg est quand même toute belle en gamine de dix sept ans toute follette. Mais bon,...

Lire la critique

il y a 11 ans

Elg
7
Elg

Entre plaisir et droiture

Le regard triste de Jean Seberg, en Cécile, dansant sans intérêt aux bras d’un prétendant au son de la voix grave de Juliette Gréco a l’effet d’une flèche percutant le sol. Cette puissante séquence...

Lire la critique

il y a 4 ans