Critiques de Je veux juste en finir

EricDebarnot
9
Eric BBYoda

Scènes de la Vie Familiale

Cette chronique est basée sur ma propre interprétation du film de Charlie Kaufman, il est recommandé de ne pas la lire avant d'avoir vu le film, pour laisser à votre imagination et votre logique la...

Lire la critique

il y a 2 ans

Sergent_Pepper
8

Logical wrong

La raison humaine à l’épreuve de l’irrationnel amoureux. Tel pourrait être la vaste thématique qui unit la majorité des projets de Kaufman, du scénario d’Eternal Sunshine of the Spotless Mind (un...

Lire la critique

il y a 2 ans

mymp
5
mymp

Eternal boring of the sadness mind

Grand tripatouilleur de l’âme humaine, de l’état dépressif chronique et des atermoiements conjugaux, Charlie Kaufman, depuis les succès de Dans la peau de John Malkovich et Eternal sunshine of the...

Lire la critique

il y a 2 ans

Moizi
8
Moizi

diablement efficace

Je sais que les films scénarisés par Kaufman sont un peu étranges, mais je n'avais jamais vu une seule de ses réalisations et c'est vraiment bon. Alors oui c'est cryptique à souhait et la fin tire...

Lire la critique

il y a 2 ans

Seingalt
4
Seingalt

Guy Debord Léon Tolstoï la vie c'est dur Guy Debord Léon Tolstoï

Je me permets d'être rabat-joie parce que le film semble l'être encore plus que moi. Eternal Sunshine of the Spotless Mind m'avait déjà laissé bien indifférent (je suppose que je suis un véritable...

Lire la critique

il y a 2 ans

JulienDouxaffourg
5

Je me suis endormi au volant !

J'étais excité en lançant le film , je l'étais encore dans les premières quinze minutes. Non sérieux, je suis dépité par ce film. J'ai aimé la moitié du film (d'où mon 5). Mais pas la moitié comme...

Lire la critique

il y a 2 ans

limma
8
limma

Critique de par limma

Bien moins loufoque de ce que l'on connaît du cinéaste, en adaptant I'm Thinking of Ending Things de Ian Reid, Charlie Kaufman se retrouve pourtant en terrain connu. Anomalisa pointait déjà le...

Lire la critique

il y a 2 ans

alsacienparisien
4

Masturbation cérébrale interminable

C'est quoi ce film, sérieux ? Je n'ai rien percuté à Je veux juste en finir, que j'ai traversé comme un véritable calvaire interminable et sans but. Seul le titre, très évocateur de mon état...

Lire la critique

il y a 2 ans

Vivienn
8
Vivienn

Demain c'est loin

Un grand fim pas comme les autres pour une année comme aucune autre. Dès son titre, teinté d'un rejet sociétal aux allures de suicide bourgeois, Je veux juste en finir annonce une couleur - ce qui...

Lire la critique

il y a plus d’un an

Frédéric_Perrinot
10
Flaw 70

Infinite sadness

Maître du méta et scénariste émérite, Charlie Kaufman s'impose depuis quelques années aussi comme un cinéaste passionnant allant toujours plus loin dans l'élaboration de ses concepts mais aussi dans...

Lire la critique

il y a 2 ans