Le dirigeant d'un pays doit unir son peuple; il ne faut pas diviser le pays, tout faire pour favoriser une partie des habitants en exploitant l'autre. Le message peut paraître banal, mais nous sommes en 1938 et l'un des réalisateurs de ce film est originaire d'Europe de l'Est. Ce ne sera pas la seule fois qu'un film de Curtiz mentionne en douce ce qui se déroule dans l'Allemagne nazie (voir aussi L'Aigle des mers).
Alors, c'est vrai, les costumes peuvent faire rire, les acteurs n'ont pas un jeu très naturel et l'histoire d'amour est peu crédible également. Et pourtant, ce film est une véritable merveille.
D'abord, il a été fait en grande partie pour la gloire du Technicolor. Et l'utilisation faite du procédé est formidable. D'où l'explosion des couleurs dans les costumes. D'ailleurs, ces costumes ne sont pas très innocents non plus : Robin et ses hommes se fondent dans le décors alors que les habits rouges des hommes de Jean en font des cibles faciles. Quant à Richard, à son retour, il est en noir tant qu'il n'est pas reconnu. Il y a donc un jeu sur les couleurs.
Aventures, humour, tout est là pour faire de ce film un formidable spectacle. Basil Rathbone est un méchant extraordinaire et son duel final avec Robin-Errol est impressionnant. Il n'y a pas une seconde de temps mort. Du très grand spectacle.
SanFelice
9
Écrit par

Créée

le 29 avr. 2012

Critique lue 615 fois

26 j'aime

SanFelice

Écrit par

Critique lue 615 fois

26

D'autres avis sur Les Aventures de Robin des Bois

Les Aventures de Robin des Bois
Sergent_Pepper
9

Les sentiers de la sédition.

Qu’est-ce qu’un blockbuster en 1938 ? C’est cela : un technicolor flamboyant où les costumes rouges et verts claquent à l’écran, où les couchers de soleil sont des tableaux et les biens précieux des...

le 11 oct. 2015

62 j'aime

9

Les Aventures de Robin des Bois
guyness
7

Climat de suspicion

Les habitués de SC le savent, il est de bon ton ici de dénoncer les sempiternelles incohérences inhérentes aux films récents, incohérences qui se transforment en absurdités délirantes si le genre...

le 21 oct. 2012

61 j'aime

19

Les Aventures de Robin des Bois
Hypérion
9

L'aventure, comme au bon vieux temps

Parmi tant d'autres, ce robin des bois garde pour moi une saveur particulière. Tout est clinquant et grandiloquent, des magnifiques décors cartons pâte aux costumes chatoyants, le tout servant un...

le 21 mars 2011

45 j'aime

1

Du même critique

Starship Troopers
SanFelice
7

La mère de toutes les guerres

Quand on voit ce film de nos jours, après le 11 septembre et après les mensonges justifiant l'intervention en Irak, on se dit que Verhoeven a très bien cerné l'idéologie américaine. L'histoire n'a...

le 8 nov. 2012

256 j'aime

50

Gravity
SanFelice
5

L'ultime front tiède

Au moment de noter Gravity, me voilà bien embêté. Il y a dans ce film de fort bons aspects, mais aussi de forts mauvais. Pour faire simple, autant le début est très beau, autant la fin est ridicule...

le 2 janv. 2014

219 j'aime

20

Chernobyl
SanFelice
9

What is the cost of lies ?

Voilà une série HBO qui est sans doute un des événements de l’année, avec son ambiance apocalyptique, ses flammes, ses milliers de morts, ses enjeux politiques, etc. Mais ici, pas de dragons ni de...

le 4 juin 2019

214 j'aime

32